Coronavirus

86 nouveaux cas signalés à Hong Kong hier mercredi dont 1 seul cas importé et 16 de source inconnue.

Discours de politique générale de la cheffe de l’exécutif

« J’ai écrit ce discours de politique générale, pas Pékin », a tenu à préciser Carrie Lam face aux accusations selon lesquelles le discours aurait été rédigé par Pékin.

Initialement prévu pour le 14 octobre, ce discours avait été reporté en raison du déplacement de la cheffe de l’exécutif à Pékin où elle avait annoncé se rendre afin de demander de l’aide pour soutenir la reprise économique de Hong Kong.

Il s’agit du 4ème discours de politique générale prononcé par Carrie Lam. Le soutien de Pékin y est évoquer à de nombreuses reprises mais rien ne pourra être mis en place tant que l’ancienne colonie britannique n’aura pas maitrisé la pandémie de coronavirus permettant de nouveau une ouverture des frontières avec le continent sans quarantaine, a précisé la dirigeante de Hong Kong.

Une première pour la cheffe de l’exécutif puisque ce discours, de deux heures, a pu être prononcé sans aucune protestation des législateurs de l’opposition. Ces derniers ayant démissionné collectivement au début du mois, pour protester contre la disqualification de quatre de leurs collègues élus.

La cheffe de l’exécutif a précisé qu’il y avait 200 nouvelles mesures proposées cette année, mais beaucoup d’entre elles n’impliqueront pas d’argent supplémentaire des contribuables.

Dans son intervention, Carrie Lam a indiqué que le déficit budgétaire de cette année pourrait atteindre 310 milliards de Hong Kong dollars.

Quelques points du discours.

Logement

La cheffe de l’exécutif a déclaré que le gouvernement avait trouvé la totalité des 330 hectares de terrain nécessaires pour répondre à la demande de logements sociaux et ce pour les 10 prochaines années.

Carrie Lam a précisé que les sites identifiés fourniront 316.000 appartements sociaux, là où, à aujourd’hui, la demande est d’environ 300.000.

Le gouvernement prévoit également de vendre 4.700 appartements dont il est propriétaire, dès l’année prochaine, le premier lot d’environ 2.100 appartements devant être mis en vente dès le mois de mai.

Lantau

La cheffe de l’exécutif, dans son discours politique, a défendu le projet Lantau Tomorrow Vision, qui vise à créer une nouvelle métropole avec la création d’îles artificielles. Les groupes écologistes s’opposent fermement à ce projet, qui implique la remise en état de 1.000 hectares de terres et devrait être le plus cher de la ville, avec un prix de 624 milliards de Hong Kong dollars annoncé.

Pour les écologistes, ce projet endommagera l’environnement et ne fera pas baisser les prix des logements.

Pour Carrie Lam ce projet est au contraire important pour Hong Kong, indiquant qu’il favorisera l’optimisation du réseau de transport de Hong Kong, augmentera le potentiel de développement commercial de la partie nord de Lantau et apportera des ouvertures économiques. «Dans l’intérêt de l’avenir de Hong Kong, le gouvernement actuel n’abandonnera pas Lantau Tomorrow Vision et s’efforcera de commencer rapidement les études pertinentes», a-t-elle déclaré.

Loi sécurité

Dans son intervention, Carrie Lam a déclaré que le gouvernement accorderait la priorité à la restauration de l’ordre constitutionnel et du système politique de la ville après ce qu’elle appelle « le chaos », et a de nouveau salué les résultats qu’elle considère comme «remarquables» de la loi sur la sécurité nationale imposée par Pékin.

Elle a déclaré que la loi – qui proscrit la sécession, la subversion, la collusion avec les forces étrangères et le terrorisme – a conduit à un affaiblissement du plaidoyer en faveur de l’indépendance et a incité les «organisations radicales» à cesser leurs opérations.

La dirigeante de Hong Kong a déclaré que l’une des priorités pressantes du gouvernement – parmi les autres politiques exposées dans son discours, était de restaurer l’ordre constitutionnel et le système politique de la RASHK du chaos.

Enseignement

Toujours dans ce discours, Carrie Lam a déclaré que les troubles sociaux de l’année dernière avaient amené de nombreuses personnes à remettre en question l’efficacité du système éducatif de Hong Kong, avec, notamment et selon le gouvernement, près de 2.000 enfants d’écoles primaires et secondaires parmi les plus de 10.000 personnes arrêtées dans le cadre des manifestations.

La cheffe de l’exécutif a donc indiqué que les enseignants ont une influence considérable sur le développement des élèves et qu’elle espère qu’ils encourageront les jeunes à devenir, je cite : « les piliers de notre pays dans la sauvegarde d’un pays, deux systèmes« .

Le gouvernement tend à mettre en place un programme concernant l’accès à la profession d’enseignant et avec un programme de formation revu et laissant à penser, selon l’opposition, à une reprise en main du corps enseignant. « Nous discuterons avec les établissements de formation des enseignants de la garantie de l’éthique, du caractère et de la conduite des enseignants. », a indiqué Carrie Lam.

Ce discours néglige les citoyens de Hong Kong, selon le Parti démocrate

Quatre anciens législateurs du Parti démocrate ont fortement critiqué le discours prononcé par la cheffe de l’exécutif, affirmant que le contenu n’avait pas mis l’accent sur les citoyens de Hong Kong.

Wu hi-wai, président du parti, a déclaré que le discours avait largement couvert des domaines sur le resserrement des restrictions notamment sur l’éducation et la prestation de serment pour les fonctionnaires.

«Tout cela vise à préparer la disqualification des conseillers de district et à contrôler à la fois le conseil de district et le LegCo», a déclaré Wu hi-wai. Il a également indiqué que Carrie Lam avait remercié à plusieurs reprises le gouvernement central tout au long de son intervention sans mentionner les citoyens de Hong Kong, affirmant qu’elle n’avait aucune intention de sortir de l’impasse politique.

L’ancien législateur Andrew Wan Siu-kin a également critiqué la cheffe de l’exécutif pour s’être opposé à l’opinion publique.

«Carrie Lam a affirmé qu’elle n’abandonnerait pas le projet Lantau Vision, malgré l’opposition du secteur des affaires. Avec l’environnement commercial actuel, ce ne sera qu’un «mirage» pour Hong Kong », a déclaré Wan.

Dans son discours et selon une information de HK Free Press, l’expression «un pays, deux systèmes» a été mentionnée 19 fois, la «sécurité nationale» a été mentionnée 29 fois et «la région de la grande baie» 10 fois, par la cheffe de l’exécutif.

Nous reviendrons plus en détail demain sur les autres points de ce discours, discours que vous pouvez consulter en ligne sur le site du gouvernement.

https://www.info.gov.hk/gia/general/202008/24/P2020082400779.htm

Enfin la météo avec des températures qui iront de 22 à 28°. Aujourd’hui jeudi 26 novembre nous fêtons les “ Delphine”.