La Chine prend des mesures pour prévenir une deuxième vague

Un nombre croissant de cas importés de contamination au coronavirus risque de confronter la Chine à une deuxième vague épidémique, alors que les transmissions locales sur « pratiquement cessé ».

La Chine enregistrait, hier, au total 693 cas importés de l’étranger, ce qui signifie que « la possibilité d’une nouvelle vague d’infections demeure relativement élevée « , a prévenu Mi Feng, porte-parole de la Commission nationale de la santé à l’agence de presse Reuters.

Près d’un quart de ces cas importés concernent des voyageurs arrivés à Pékin, où se concentrent les plus grands risques de contamination, a précisé la porte-parole du gouvernement de la capitale, Xu Hejian. « Il n’y a aucune raison de relâcher notre vigilance. « , explique-t-elle, précisant que la plupart de ces cas sont importés par des ressortissants chinois revenant de l’étranger.

Un professeur hongkongais alerte les autorités.

Plusieurs experts médicaux hongkongais mettent en garde face à ce qu’ils considèrent comme une situation « un peu hors de contrôle » à Hong Kong, rapporte le RTHK. Pour le docteur Yuen Kwok-yung, microbiologiste et chirurgien, le public a commencé à relâcher la pression. Pour le docteur Ho Pak-Leung, du centre des maladies infectieuses de l’Université de Hong Kong, il est possible que l’ancienne colonie britannique puisse bientôt enregistrer plus de 100 cas en une journée, dans les semaines qui viennent. Décrivant sur les ondes de la radio locale, un « état de guerre », le docteur Ho demande au autorités d’adopter une politique de « tolérance zéro », obligeant la population au port du masque dans les lieux publics.

Une crainte de pénurie de lits dans les hopitaux à Hong Kong suite à l’augmentation de cas de Covid19.

Les autorités parlent de patients en convalescence qui pourraient être envoyés dans des centres de quarantaine pour libérer des lits dans les hopitaux. La cheffe de l’exécutif, Carrie Lam Cheng, a également annoncé que le gouvernement allait débloquer plusieurs milliards de dollars pour venir en aide auprès de ceux qui souffrent de cette la crise sanitaire.

Carrie Lam a fait appel aux propriétaires de la ville pour les inciter à soutenir leurs locataires avec des baisses voire des suppression diurant quelques temps de loyers, notamment pour les boutiques. Elle a abordé cette question avec la Real Estate Developers Association de Hong Kong.

Pour faire face à cette possible pénurie de lits, Hong Kong pourrait transformer les centres sportifs et d’expositions en hôpitaux temporaires

Hong Kong pourrait envisager d’utiliser les grands stades sportifs et de divertissement comme une option pour répondre à la demande croissante d’espace d’isolement, indique le Post. D’après une source proche de Carrie Lam et reprise par le Post, ces mesures concerneraient des patiens qui n’auraient pas de symptômes d’infection et pas besoin d’oxygène ». Le professeur David Hui Shu-Cheong, membre du groupe d’experts médicaux autour de la cheffe de l’exécutif, a déclaré que la Grande-Bretagne, l’Italie ou encore l’Espagne avaient repris les centres sportifs et d’exposition pour faire face au débordement du système de santé. De son côté, Ronny Tong Ka-wah, membre du Comité exécutif, a déclaré que tous les restaurants pourraient être fermés si le nombre de cas continuait d’augmenter rapidement.

Coronavirus: Renault redémarre son usine à Wuhan en Chine

Le constructeur français Renault a redémarré lundi son usine de Wuhan, en Chine. Elle avait été mise à l’arrêt en janvier suite à l’épidémie de coronavirus.

Le constructeur automobile Renault a indiqué lundi à BFM, que son usine de Wuhan (Chine) reprend ce lundi son activité. Ce site industriel produit les véhicules particuliers de Renault pour le marché chinois et comprend une usine de mécanique qui redémarre ce 30 mars, explique un porte-parole de Renault. Le reste du site, notamment l’assemblage des véhicules, redémarrera progressivement en avril, poursuit ce porte-parole. Toujours selon BFM, cette usine site de Renault, elle a une capacité de production de 150.000 voitures. La crise liée à la pandémie, qui touche tout le secteur automobile, tombe particulièrement mal pour Renault qui est passé dans le rouge en 2019 pour la première fois en dix ans et a annoncé en février un plan d’économies, sans exclure des fermetures d’usines. En 2019, les ventes de Renault ont ainsi reculé de 3,4% à 3,75 millions d’unités.

La météo avec des températures qui iront de 18 à 21° avec de la pluie. Aujourd’hui nous fêtons les « Hugues et les Hugo».