Un Conseil de défense s’est réuni ce mercredi 6 janvier au matin autour d’Emmanuel Macron au sujet de la situation sanitaire du pays. Ce jeudi 7 janvier, le Premier ministre Jean Castex et le ministre de la Santé Olivier Véran ont pris la parole en fin de journée. Deux principaux points ont été être abordés : l’évolution de l’épidémie et la campagne vaccinale

Les fêtes ont eu des conséquences sur la pandémie en France

Sur l’évolution de l’épidémie, le gouvernement commence à avoir les chiffres permettant de constater les conséquences des rassemblements pendant les fêtes sur la courbe de l’épidémie.

« La circulation du virus a tendance à progresser depuis la fin d’année » (…) « la France recense environ 15.000 nouveaux cas quotidiens. »

Jean Castex – Premier ministre

Comme l’avait déjà laissé entendre sur RTL ce mardi 5 janvier le ministre de la Santé Olivier Véran puis la ministre de la Culture Roselyne Bachelot, la réouverture des lieux culturels actuellement fermés n’est toujours pas à l’ordre du jour, et l’échéance du 20 janvier est repoussée à début février (les annonces seront faites à la date prévue initialement pour les réouvertures).

L’environnement sportif est aussi condamné à patienter. Les professionnels de la montagne, pour qui l’ouverture en Février est vitale, devront eux aussi attendre le 20 janvier pour obtenir l’autorisation de lancer la saison au cours des jours qui suivent afin de préparer les vacances d’hiver. Dans la plupart des stations de Ski, les professionnels, habitants et simples amoureux des sports de glisse, s’étaient réunis devant les fronts de neige pour clamer leur attachement à cette activité sportive et économique.

En conséquence de la prolongation des mesures, les dispositifs financiers seront étendus sur toute la période, aux mêmes conditions.

De nouveaux départements sous couvre-feu à 18h

Le gouvernement a aussi annoncé que 10 départements supplémentaires, principalement dans l’Est, pourraient être concernés par le couvre-feu à 18h. Il serait mis en oeuvre dès ce dimanche. Des décisions en concertation avec les préfets seront prises d’ici à vendredi 08 janvier au matin.

1 million de vaccinés fin janvier

« 2021 sera l’année de l’espérance. Notamment grâce à la campagne de vaccination »

Jean Castex – Premier ministre

Tout d’abord, Jean Castex a rappelé qu’en France, il existe plus de 12 000 points de dépistage en France, tous gratuit et souvent permettant l’anonymat. Si c’est un point fort face aux autres pays européens, le Premier ministre ne cache pas les difficultés qui furent rencontrées, mais si elles sont, pour lui, derrières nous. 84% des résultats des tests sont désormais transmis en 24h. Malheureusement, toujours pas de centre de dépistage disponible dans nos consulats, et aucune mesure n’est prévue pour une éventuelle mise en place.

Concernant la campagne de vaccination, après être revenu sur le démarrage calamiteux qu’il assume avec le Haut conseil scientifique, il annonce une avancée de la phase 2 de la campagne de vaccination.

«La France a précommandé 200 millions de vaccins qui nous seront livrés tout au long de l’année 2021». «La priorté reste de vacciner les 15 millions de personnes âgées ou atteintes de maladie chroniques».

Jean Castex – Premier ministre

Cependant les contraintes de production actuelles limitent les ambitions françaises à 1 million de vaccinés pour la fin du mois de Janvier. Jean Castex affirme que ce chiffre est similaire, proportionnellement, à celui des autres pays de l’UE.

Olivier Veran, lui, a annoncé que désormais la deuxième dose du vaccin Pfizer sera délivrée au bout de 6 semaines et non plus 3 afin de permettre d’augmenter le nombre de vaccinés. Selon les autorités françaises, cette modification n’aurait pas d’impact sur la protection.

« Tous les Français qui le veulent doivent pouvoir se faire vacciner »

Jean Castex – Premier ministre

Les expatriés ne sont pas oubliés !

Si la situation aux frontières est toujours aussi complexe, les Français de l’étranger peuvent à tout moment où qu’ils soient, regagner la France. Dans certains cas un test PCR peut être exigé au départ (obligatoire pour les non-ressortissants de nombreux pays) ou à l’arrivée (prise en charge réservé aux nationaux et leur famille directe).

En parallèle, Jean-Baptiste Lemoyne a réuni, ce jeudi 7 janvier, en virtuel, les parlementaires afin d’ajuster les mesures Covid-19 à cette nouvelle année.

Si les aides à destination des familles d’expatriés sont maintenues, leurs niveaux ne sont pas revus. Par contre, les simplifications administratives pour l’obtention des ces fonds restent la norme. Une bonne nouvelle pour les nombreux Français hors de France qui restent bloqués dans leurs pays d’accueil et parfois sans aucune ressource. L’élargissement des bénéficiaires de la bourse scolaire est aussi toujours d’actualité. Mais attention les demandes doivent être faites avant le 05 février 2020 (rapprochez-vous de votre consulat ou de vos élus consulaires pour vous faire assister dans les démarches).

Le deuxième point abordé est celui de la vaccination, si les Français de l’Etranger sont des Français de plein droit, la mise en place d’une campagne mondiale n’est toujours pas organisée même si le principe est acté, selon nos informations. En suivant le planning français de vaccination, les plus de 75 ans ont le droit au vaccin, dès à présent. Mais comment les expatriés peuvent-t-ils faire valoir leur droit ? la question se pose encore….