Jean-Yves Drian convoque l’ambassadeur de Chine en France

Le ministre français des Affaires étrangères a fait part à l’ambassadeur de Chine en France de sa « désapprobation » vis-à-vis de « certains propos récents » critiquant la réponse occidentale à la pandémie de nouveau coronavirus. « Le Covid-19 est une pandémie qui touche tous les continents et toutes les sociétés. Face au virus et à ses conséquences sur nos économies, les polémiques n’ont pas leur place et la France œuvre résolument en faveur de l’unité, de la solidarité et de la plus grande coopération internationale », souligne le ministre français des Affaires étrangères dans son communiqué de presse. « Certaines prises de position publiques récentes de représentants de l’ambassade de Chine en France ne sont pas conformes à la qualité de la relation bilatérale entre nos deux pays », déplore le ministre.

Dimanche dernier, l’ambassade de Chine en France a publié sur son site un long texte, intitulé « Rétablir des faits distordus – Observations d’un diplomate chinois en poste à Paris » où, les Occidentaux y sont notamment accusés de dénigrer injustement la Chine après avoir qualifié la maladie Covid-19 de « grippette » au début de l’épidémie.

Détails de la 2ème série de mesures du gouvernement face à l’épidémie.

Le gouvernement avait annoncé le 8 avril dernier une série de mesures d’un montant de 137,5 milliards de HK dollars pour fournir une aide supplémentaire aux secteurs touchés et aux résidents.

Parmi les mesures, le gouvernement dépensera 81 milliards de HK dollars pour assurer la sécurité des employés à travers un programme de soutien à l’emploi. Ce programme prévoit, notamment, le paiement de la moitié des salaires, jusqu’à 9,000HKD chacun sur une période de 6 mois, des subventions aux conducteurs de minibus et de taxi. Le gouvernement de son côté s’engage à créer également 30.000 emplois dans les secteurs publics et privés. La cheffe de l’exécutif, Carrie Lam a déclaré que la situation actuelle à Hong Kong était critique, et que les entreprises attendent cette subvention. Elle a demandé au LegCo d’adopter l’allocation de 137,5 milliards de dollars HK ce vendredi 17 avril. Le taux de chômage à Hong Kong est de 3,7%. Selon le gouvernement si le plan n’est pas lancé le plus tôt possible, le taux de chômage pourrait continuer d’augmenter. En outre, Carrie Lam a également déclaré que 3,5 milliards de dollars HK seront alloués à l’aide sociale afin de répondre à la demande de familles aujourd’hui sans emploi.

Les examens d’entrée à l’université se dérouleront comme prévu.

C’est ce qu’on annoncé hier les autorités hongkongaises affirmant la volonté de maintenir la date du 24 avril, s’il n’y a pas d’escalade dans l’épidémie actuelle.

Le secrétaire à l’Éducation, Kevin Yeung, a déclaré lors d’une conférence ce presse, qu’il est confiant quant à la tenue des examens comme prévu, mais n’a pas exclu la possibilité d’un autre changement de date si la situation l’exigeait n’hésitant à parler de solution de repli avec notamment le possible report des examens à mai ou juin, ou, dans le pire des cas, l’annulation.

Kevin Yeung a déclaré que si la décision était prise d’annuler les examens, les autorités attribueraient des résultats aux élèves en fonction des notes scolaires internes ainsi que des performances historiques de l’école.

Alors que certains experts médicaux continuent néanmoins à être sceptiques sur le maintien de la date du 24 avril expliquant, qu’il serait trop tot pour assouplir les restrictions sur les rassemblements malgré une baisse récente des nouveaux cas de coronavirus.

Les enseignants et les associations d’étudiants ont de leur côté, demandé au gouvernement de prendre une décision ferme sur la question, affirmant que l’incertitude fait des ravages dans les préparatifs. Plus de 52.000 candidats devraient passer ces examens.

Actualités de la communauté

Le Lycée français de Hong Kong avait prévu une augmentation des frais de scolarité de 2,5% pour la rentrée prochaine. Répondant à la demande d’un grand nombre de parents, le conseil d’administration a annoncé que les frais de scolarité seront gelés pour la rentrée 2020-2021.

La plupart des écoles privées et internationales de Hong Kong, ont annoncé qu’elles gèleraient les frais de scolarité de l’année prochaine au même niveau que cette année, mais peu acceptent de réduire les frais en cours.

Le Bureau de l’éducation, l’EDB, qui s’était engagé la semaine dernière à offrir jusqu’à 80 000 $ HK à chaque école privée pour faire face à la pandémie, a déclaré qu’il resterait en contact étroit avec les écoles privées et internationales.

Enfin, la météo, avec des températures qui iront de 20 à 27° et aujourd’hui nous fêtons les « Benoit-Joseph »