Coronavirus

5 nouveaux cas signalés hier mercredi à Hong Kong, cas importés en provenance de Jordanie, des Philippines, du Japon et de Turquie.

 

Comment hisser le drapeau chinois lors de la Fête nationale

Le département des affaires intérieures a décidé de montrer comment hisser correctement et en toute sécurité le drapeau de la Chine lors de la fête nationale. C’est ce qu’a déclaré hier, le secrétaire aux affaires constitutionnelles et continentales Erick Tsang Kwok-wai.

Cette explication de texte se fera dans 48 centres et salles communautaires de la ville le jour de la fête nationale, demain, vendredi.

Erick Tsang espère que ces dispositions encourageront le public à célébrer la fête nationale et à exprimer ses sentiments patriotiques.

Le LegCo, parlement local, a donc délibéré pour faire respecter certaines règles.

Selon le projet de loi, le drapeau et l’emblème national ne doivent pas être affichés à l’envers, ni utilisés d’une manière qui pourrait porter atteinte à leur dignité.

Il interdit également de profaner intentionnellement et publiquement le drapeau ou l’emblème national. Illégal également, l’insulte le drapeau ou l’emblème, les contrevenants étant passibles d’une peine de prison pouvant aller jusqu’à trois ans et d’une amende de 50.000 HK$.

Enfin, le projet de loi exige également que les écoles et les jardins d’enfants publics de la RAS arborent le drapeau national et organisent une cérémonie de lever du drapeau chaque semaine. Les élèves du primaire et du secondaire doivent également apprendre l’histoire du drapeau.

 

La police bloque les comptes bancaires et les propriétés de l’Alliance de Hong Kong pour le soutien des mouvements démocratiques patriotiques de Chine

La police de la sécurité nationale a gelé les biens appartenant à l’organisation, quelques jours après que les membres ont voté la dissolution du groupe.

L’ordonnance de la police concerne des comptes bancaires et des biens immobiliers situés à Mong Kok, où le musée du 4 juin, aujourd’hui fermé, avait ses activités.

Au début du mois, la police a accusé plusieurs membres clés de l’alliance d’incitation à la subversion du pouvoir de l’État, déclarant à l’époque dans un communiqué qu’elle avait gelé 2,2 millions de HK dollars d’actifs. Des agents ont également fait une perquisition dans le musée.

Richard Tsoi, un membre du groupe, a déclaré que la dernière action de la police était inutile étant donné que l’alliance avait déjà entamé les procédures légales de liquidation. Il a déclaré qu’il écrirait à la police pour exiger la libération des actifs afin de pouvoir poursuivre la liquidation de l’alliance. A suivre.

 

La législation de l’article 23 pour combler les lacunes de la loi sur la sécurité.

Le secrétaire à la sécurité Chris Tang a annoncé, hier mercredi, que le gouvernement tiendra compte des activités potentielles des organisations politiques étrangères et taïwanaises à Hong Kong lors de l’élaboration de la législation sur la sécurité nationale de l’article 23.

Pour rappel, l’article 23 de la loi fondamentale de Hong Kong stipule que la ville « promulgue des lois de son propre chef pour interdire tout acte de trahison, de sécession, de sédition, de subversion contre le gouvernement populaire central, ou de vol de secrets d’État, pour interdire aux organisations ou organes politiques étrangers de mener des activités politiques dans la Région, et pour interdire aux organisations ou organes politiques de la Région d’établir des liens avec des organisations ou organes politiques étrangers. »

Les tentatives de mise en œuvre de cet article avait fait face à la protestation des résidents et ce, dès 2003, protestation qui on ressurgit avec le retour de création de cet article, en 2020.

Lors d’une réunion du LegCo, Chris Tang a déclaré que les lois de l’article 23 sont toujours nécessaires, malgré l’introduction l’année dernière de la loi sur la sécurité nationale. Le Secrétaire à la sécurité a déclaré que les autorités allaient accélérer leur travail sur l’article 23 dans l’espoir qu’il puisse être achevé au cours du prochain mandat du LegCo. Il a précisé que l’administration fondera le projet de loi sur les dispositions proposées en 2003, tout en tenant compte de ce qui s’est passé à Hong Kong au cours des deux dernières années.

 

L’OMS veut renvoyer une délégation d’experts en Chine

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) est actuellement en train de constituer une nouvelle équipe de 20 experts internationaux qui seront chargés de déterminer l’origine du SARS-Cov-2 en Chine, selon le journal américain, The Wall Street Journal.

La délégation se penchera une nouvelle fois sur la théorie –rejetée par la Chine – d’une fuite d’un laboratoire de Wuhan, où les premiers malades ont été identifiés fin 2019.

En décembre 2020, l’organisation des Nations Unies avait envoyé une première équipe de scientifiques à Wuhan. Dans son rapport de mars 2021, l’équipe de recherche a indiqué qu’elle n’avait pas obtenu suffisamment d’informations de la part des scientifiques chinois afin de répondre aux questions-clés sur l’origine de la pandémie. Or, en août, la Chine a refusé une nouvelle fois les demandes de l’Organisation mondiale de la santé, qui appelle à une nouvelle enquête sur les origines du Covid-19.

L’équipe d’experts internationaux envoyés par l’OMS s’était rendue à Wuhan en janvier 2021. Leur rapport, rédigé en collaboration avec des spécialistes chinois, n’avait pas permis d’établir de conclusion définitive sur l’origine du virus.

La fuite du coronavirus depuis un laboratoire de Wuhan restant toujours une éventualité.

 « Nous sommes opposés à la politisation de la recherche des origines », a indiqué Ma Zhaoxu, vice-ministre des Affaires étrangères, qui a rejeté les demandes de l’OMS à une enquête plus poussée. « Les conclusions et recommandations du rapport conjoint ont été reconnues par la communauté internationale et la communauté scientifique », a-t-il souligné. « Les recherches futures doivent, et ne peuvent être poursuivies que sur la base de ce rapport. Il ne s’agit pas de tout recommencer à zéro. »

 

 

Actualités de la communauté

« Sauvés par le Quizz »

A vos agendas avec le retour de cet événement musical à ne pas manquer.

Matthieu Motte nous propose de le retrouver au Peel Fresco jeudi 7 octobre à 20h00. Au programme Queen, Elvis, Chet Baker, Mozart ou encore the Doors… Tous seront au rendez-vous, et vous ?

Peel Fresco – (Central – Peel Street) 

285 HK$ l’entrée avec une consommation

Réservation : WhatsApp : (+852) 5964-5985 

 

Enfin la météo avec des températures qui iront de 28 à 33°. Aujourd’hui jeudi 30 septembre, nous fêtons Saint « Jérôme ».

 

Merci beaucoup pour votre écoute et toujours un encouragement à nos auditeurs en quarantaine.