Coronavirus

1 nouveau cas signalé hier mardi à Hong Kong, cas importé, soit le 4ème jour consécutif sans cas locaux.

 

Plaintes concernant le centre de quarantaine de Penny Bay : Carrie Lam s’excuse

La cheffe de l’exécutif, Carrie Lam, a présenté hier, mardi, ses excuses aux milliers de Hongkongais qui ont été placés en quarantaine obligatoire car cas contact, admettant que les conditions dans lesquelles ils étaient maintenus n’étaient « pas les meilleures« .

Plusieurs personnes se sont plaintes d’avoir été privées de produits de première nécessité à Penny Bay, de ne pas avoir pu bénéficier de soins médicaux la nuit et d’être tombées malades après avoir mangé la nourriture fournie.

Certains ont également déclaré que des problèmes administratifs les empêchaient de partir avec les autres, même après l’abandon du plan de quarantaine par le gouvernement.

« Pour les désagréments causés, en particulier l’expérience malheureuse des résidents en quarantaine, le mauvais environnement, la nourriture problématique, le service de qualité inférieure et le petit chaos à la sortie du camp, je voudrais leur présenter mes excuses« , a-t-elle déclaré.

« Nous examinerons toutes ces plaintes et ces griefs en vue d’améliorer les dispositions prises« , a-t-elle ajouté.

 

Les athlètes de Hong-Kong poursuivent leur quête olympique

Les athlètes hongkongais se joindront « certainement » aux Jeux olympiques de Tokyo s’ils ont lieu, a déclaré Lam Tai-fai, président de l’Institut des sports de Hong-Kong. S’exprimant après un événement de la Jeune chambre internationale de Hong-Kong, Lam Tai-fai a indiqué que les athlètes locaux s’entraînent et ce, malgré les incertitudes qui planent quant à la tenue des Jeux.

« Les athlètes s’entraînent avec enthousiasme pour saisir la chance de participer aux Jeux« , a-t-il ajouté.

La vaccination des athlètes, des entraîneurs et du personnel a commencé le mois dernier, et à aujourd’hui, plus de 500 personnes ont été vaccinées.

Les athlètes qui s’entraînent à l’étranger ont reçu deux vaccins avant leur départ.

Au Japon, la pression est de plus en plus forte pour annuler les Jeux qui devraient se dérouler du 23 juillet au 8 août. Plus de 300.000 personnes ont signé une pétition pour annuler les Jeux.

 

La Chine opposée à l’événement prévu par les Nations Unies sur le Xinjiang

Information de l’agence Reuters

La porte-parole du ministère chinois des affaires étrangères, Hua Chunying, a déclaré lundi que l’utilisation des Nations Unies comme plateforme pour un événement virtuel sur la répression des musulmans Ouïghours et des autres minorités du Xinjiang était une insulte à l’institution.

La Chine a demandé aux États membres de l’ONU de ne pas assister à l’événement virtuel organisé par l’Allemagne, les États-Unis et la Grande-Bretagne. « Les États-Unis se sont associés à plusieurs pays, ont abusé des ressources et de la plateforme des Nations unies, et ont dénigré et attaqué la Chine pour servir leurs propres intérêts« , a-t-elle déclaré lors d’une conférence de presse à Pékin.

La Chine a ajouté que les organisateurs de cet événement virtuel des Nations unies, qui doit avoir lieu aujourd’hui, « se servent des problématiques des droits de l’homme comme d’un outil politique pour interférer dans les affaires intérieures de la Chine« 

Des États occidentaux et des groupes de défense des droits civils accusent les autorités du Xinjiang de détenir et torturer des Ouïghours dans des camps, ce que les États-Unis ont qualifié de génocide.

Pékin nie ces accusations et décrit ces camps comme des centres de formation professionnelle destinés à lutter contre l’extrémisme religieux.

 

La Chine, toujours qui met en garde Bruxelles

Une information du magazine Capital

Le pays a appelé jeudi dernier l’Union européenne à offrir à ses entreprises un environnement commercial « non discriminatoire », au moment où Bruxelles veut s’attaquer à la concurrence déloyale d’entreprises étrangères soutenues par un État.

La Commission européenne a proposé la semaine dernière un texte pour limiter les incursions dans l’UE d’entreprises de pays tiers qui bénéficient de subventions publiques — une réponse européenne à la montée en puissance de la Chine, même si le pays asiatique n’est pas explicitement mentionné.

Bruxelles entend ainsi se donner les moyens de bloquer une acquisition ou l’accès à un marché public si une entreprise étrangère est trop lourdement subventionnée. La démarche s’inscrit dans le cadre d’un durcissement de l’Europe vis-à-vis de la Chine, son deuxième partenaire commercial après les États-Unis, avec qui elle s’efforce de maintenir un équilibre économique et diplomatique. Interrogé sur le sujet, un porte-parole de la diplomatie chinoise, Wang Wenbin, a appelé jeudi l’Union européenne à « réduire les barrières commerciales » et « à ne pas en ajouter de nouvelles ».

Bruxelles doit « faciliter les échanges et les investissements » pour que les entreprises étrangères, en particulier chinoises, « se développent en Europe », a plaidé Wang Wenbin. Le texte préparé par Bruxelles ne vise pas officiellement à contrer un pays en particulier, mais des sources européennes conviennent que les préoccupations concernant la Chine sont au cœur de sa rédaction.

La proposition doit maintenant être examinée par le Parlement européen et les États membres. Dernier signe de crispation en date : la Commission européenne a suspendu ses efforts pour faire ratifier par les États membres et le Parlement un accord sur les investissements conclu fin 2020 avec la Chine, après sept ans de discussions. Pékin s’est dit jeudi « prêt à maintenir la communication » avec l’Union européenne sur ce sujet et a appelé Bruxelles « à envoyer un signal positif » en soutenant « une économie mondiale ouverte ».

 

Actualité de la communauté

 

Du 14 au 16 mai exposition photos de Ludovic Perrin

Le photographe français Ludovic Perrin expose son travail à LOFT 22, dans la California Tower à Lan Kwai Fung.

 

Jeudi 20 mai à 18h30 à Parenthèses – « Conjurer la destinée »

Soirée Taoïsme avec Franciscus Verellen, sinologue, membre de l’Institut, ancien directeur de l’École française d’Extrême-Orient (2004-2014), Franciscus Verellen est directeur d’études (Histoire du taoïsme) et responsable du Centre EFEO de Hongkong.

Retribution et délivrance dans le taoïsme médiéval.

Modérateur : David Palmer, professeur d’anthropologie des religions à l’Université de HK.

 

 Jusqu’au 6 juin – « Explorations »

Une Exposition de l’artiste français Cyril Delettre à la Galerie, 74 Hollywwod Road à Central. Le photographe présente ses derniers travaux Walk Don’t Walk et Wild City, deux séries qui explorent les rythmes contrastés de la ville, où se confronte vitesse et lenteur mais aussi passé rencontre le présent. « C’est un jeu sur le mélange des temps, des lieux et des cultures, c’est une image de la richesse de la rencontre », explique l’artiste.

 

Enfin la météo avec des températures qui iront de à 27 à 31°. Aujourd’hui mercredi 12 mai, nous fêtons les « Achille ».