Coronavirus

1 cas signalé hier lundi à Hong Kong, cas importé.

 

Les autorités recherchent toujours la source de l’infection d’une adolescente avec un variant du virus.

Le test positif de la jeune fille, la semaine dernière, a mis fin à la série de 42 jours consécutifs sans cas locaux de source inconnue.

Les autorités testent tout, des rats aux aliments congelés, pour trouver l’origine de l’infection de la jeune fille de 17 ans.

Un conseiller expert auprès du gouvernement a suggéré que plus de 100 de ses contacts proches subissent des tests d’anticorps.

Le professeur Yuen Kwok-yung a déclaré que les autorités et les scientifiques qui tentaient de trouver la source de transmission n’excluaient aucune possibilité, examinant l’infection par des animaux, notamment des rats, et par des aliments congelés. « À ce stade, nous devons admettre que nous ne sommes toujours pas certains de la source de son infection« , a déclaré l’universitaire de l’Université de Hong Kong (HKU). « Nous suivons maintenant l’affaire dans trois directions« .

 

La Foire du livre de Hong Kong de retour

Après avoir été reportée en raison de la crise sanitaire, la Foire est donc de retour, pour sept jours, au Convention and Exhibition Centre du 14 au 21 juillet. Les règles de distanciation sociale étant toujours en vigueur, l’évènement sera plus petit, avec environ 670 exposants cette année, contre 686 précédemment.

Il s’agira de la première foire du livre depuis l’entrée en vigueur de la loi sur la sécurité nationale en juin dernier. Certains exposants ont fait part de leurs craintes quant à la présentation de nouveaux livres politiques étant donné le climat actuel à Hong Kong.

 

Les cinéastes de Hong Kong soumis aux règles de la loi sur la sécurité nationale

Ils devront respecter une nouvelle ligne de conduite dans le cadre de la loi sur la sécurité nationale, les censeurs officiels étant désormais autorisés à interdire les films qui violent la législation imposée par Pékin.

Selon les directives modifiées publiées vendredi 11 juin à l’intention des censeurs en vertu de l’ordonnance sur la censure des films, la projection publique de films ne sera pas autorisée s’il s’avère qu’ils « approuvent, soutiennent, encouragent, glorifient ou incitent » à des actes de subversion, de sécession, de terrorisme ou de collusion avec des forces étrangères.

Certains professionnels du cinéma et commentateurs se sont inquiétés des implications de la nouvelle politique sur le secteur cinématographique, suggérant que la créativité et la liberté d’expression souffriraient de ce qu’une industrie autrefois surnommée le « Hollywood de l’Extrême-Orient » soit soumise aux mêmes restrictions politiques qu’en Chine continentale.

 

Chine : un réacteur nucléaire EPR sous surveillance

Information du Point avec l’AFP

Les deux réacteurs de la centrale nucléaire de Taishan sont à ce jour les seuls EPR à être entrés en service dans le monde, en 2018 et 2019. CNN a rapporté une possible fuite radioactive sur le site, qui comporte deux réacteurs EPR de technologie française, construits par EDF.

Le média américain s’appuierait sur une lettre envoyée par Framatome, filiale d’EDF, au département de l’Énergie américain, pour avancer cette information. Toujours selon cette source, les autorités de sûreté chinoises auraient également relevé les limites acceptables de radiation à l’extérieur du site pour éviter d’avoir à mettre la centrale à l’arrêt.

Contactée par l’Agence France-Presse, Framatome a annoncé surveiller « l’évolution d’un des paramètres de fonctionnement ».

La centrale « est dans son domaine de fonctionnement et de sûreté autorisé », précise dans une déclaration à l’AFP Framatome qui a participé à la construction de la centrale.

« Framatome apporte son soutien à l’analyse de l’évolution de l’un des paramètres de fonctionnement de la centrale nucléaire de Taishan », a indiqué l’entreprise française, sans jamais parler de fuite ni dire lequel de ces « paramètres » était surveillé. « Sur la base des informations disponibles, la tranche est dans son domaine de fonctionnement et de sûreté autorisé », a-t-elle ajouté, sans autre précision.

« EDF a été informée de l’augmentation de la concentration de certains gaz rares dans le circuit primaire du réacteur n° 1 de la centrale nucléaire de Taishan. La présence de certains gaz rares dans le circuit primaire est un phénomène connu, étudié et prévu par les procédures d’exploitation des réacteurs », fait savoir EDF dans un communiqué.

La Chine compte une cinquantaine de réacteurs en fonctionnement, ce qui la classe au troisième rang mondial derrière les États-Unis et la France.

De son côté l’ambassade de France en Chine suit de près l’évolution de ce dossier tout comme les consulats sités aux abords dont le consulat général de France à Hong Kong et Macao. A suivre.

 

G7 Emmanuel Macron temporise la situation avec la Chine

Information avec l’AFP

Emmanuel Macron dit attendre de la Chine qu’elle respecte les règles « auxquelles nous sommes collectivement et volontairement soumis, celles de l’Organisation mondiale du commerce », mais souligne des désaccords « assumés » quand il s’agit du travail forcé ou des droits de l’homme.

Le G7 n’est donc « pas un club hostile à la Chine», même si le communiqué final appelle la Chine à l’ordre sur la situation au Xinjiang et à Hong Kong. 

Le groupe des sept a demandé à la Chine de « respecter les droits de l’homme et les libertés fondamentales, particulièrement en ce qui concerne le Xinjiang et les droits, libertés et degré élevé d’autonomie pour Hong Kong inscrits dans la déclaration conjointe sino-britannique et la Loi fondamentale ». 

Le président français a estimé lors d’une conférence de presse à l’issue du sommet en Cornouailles que le G7 « est un ensemble de démocraties qui entend travailler avec la Chine sur tous les sujets mondiaux sur lesquels la Chine est prête à travailler avec nous», en citant le changement climatique, le réengagement dans les règles du commerce mondial, ou encore les politiques de développement. Cette mise au point d’Emmanuel Macron s’articule avec la volonté de ce dernier de plaider pour une « voie» européenne, sans alignement sur Washington.

 

Actualité de la communauté

 

Hong-Kong Accueil

Vendredi 18 juin

10h Permanence d’Accueil au Café Le Pain Quotidien Wan Chai

 

French May – Jusqu’au 27 juin, l’exposition « Color the world”

Deux street artistes résidant à Hong Kong se sont associées pour co-créer cette exposition unique à D2 Place et vous présenter leur travail, une série de peintures et de sculptures. Ces artistes sont la française Caroline Tronel, The French Girl et l’artiste chinoise Rainbo. Leur objectif est simple, transmettre au plus grand nombre un message positif d’amour, de joie, de confiance et renforcer le sens de la communauté.

 

Enfin la météo avec des températures qui iront de 28 à 32°. Aujourd’hui mardi 15 juin, nous fêtons les « Germaine ».