Covid-19 : 72 cas recensés hier dimanche à hong Kong portant le nombre à 4.008 et 51 décès.

Les USA sanctionnent la cheffe de l’exécutif de Hong Kong

Le département américain du Trésor a imposé vendredi des sanctions à l’encontre de la cheffe de l’exécutif hongkongais Carrie Lam et de 10 responsables chinois et hongkongais. Ces sanctions ont été ordonnées par décret par Donald Trump après l’entrée en vigueur de la nouvelle loi sur la sécurité nationale, dans la région administrative spéciale chinoise, en plus du décret radical contre TikTok et WeChat.

Les Etats-Unis dénoncent également le report d’un an des élections législatives décidé par l’exécutif local.

Outre Carrie Lam, ces sanctions visent notamment le chef de la police de Hong Kong Chris Tang et son prédécesseur Stephen Lo ainsi que les secrétaires à la Sécurité et à la Justice, a précisé le département du Trésor dans un communiqué diffusé par l’agence Reuters. « Les Etats-Unis se tiennent au côté des habitants de Hong Kong et utiliseront tous les moyens et prérogatives pour cibler ceux qui sapent leur autonomie« , a déclaré le secrétaire au Trésor. En vertu de ces sanctions, tout actif détenu aux Etats-Unis par ces individus est gelé et aucun ressortissant américain n’a le droit d’effectuer de transaction avec eux. Les sanctions comprennent le gel des avoirs de Carrie Lam, des secrétaires à la sécurité et à la justice ou encore du chef de la police, accusés de chercher à restreindre l’autonomie du territoire et «la liberté d’expression ou de réunion» de ses habitants. Le bureau de représentation du gouvernement chinois à Hong Kong a qualifié de «barbares et grossières» les sanctions. «Les néfastes intentions des politiciens américains de soutenir des personnes qui sont anti-chinoises et de semer le désordre à Hongkong ont été révélées au grand jour», a déclaré le bureau dans un communiqué. Ces mesures s’inscrivent dans un contexte de tensions exacerbé entre Washington et Pékin.

Les réactions se sont enchainées durant le week-end.

Kevin Leung, secrétaire à l’Education Nationale.

Le secrétaire d’Etat à l’Education, Kevin Leung, estime que ces sanctions renforcent la décision de mettre en place la loi sur la sécurité nationale. Il a déclaré sur la radio RTHK que des discussions étaient en cours pour voir comment apporter une information sur cette loi dans les écoles. Selon lui, l’enseignement de la sécurité nationale fera partie d’un programme plus large visant à promouvoir l’identité nationale dans le cadre des programmes scolaires. Pour Kevin Leung, les mesures annoncées par les Etats-Unis sont, je cite : « déraisonnables, arbitraires et elles n’aboutiront pas ».

Pour le secrétaire au Commerce, « Hong Kong se prépare à contrer ces sanctions américaines »

Edward Yau Tang-wah a qualifié les sanctions américaines de barbares, affirmant qu’elles interféraient de manière flagrante dans les affaires intérieures d’un autre pays. Le secrétaire au Commerce et au Développement économique, Edward Yau, affirme que le gouvernement de la Région administrative spéciale envisagera des mesures, suite a ces sanctions imposées par les États-Unis.

Plus tôt, le secrétaire d’État américain Mike Pompeo a déclaré que les États-Unis ne resteraient pas les bras croisés pendant que le peuple de Hong Kong souffrirait, ce qu’il a appelé, « l’oppression brutale aux mains du Parti communiste chinois ou de ses facilitateurs. »

Le secrétaire aux Finances reproche lui, aux États-Unis de pratiquer deux poids, deux mesures et de s’ingérer constamment dans les affaires de Hong Kong.

Paul Chan, est également monté au créneau face à l’attaque américaine.

Il a dénoncé l’incident comme une forme d’intimidation des Etats-Unis. Dans un post publié hier, le secrétaire aux Finances affirme que la promulgation de la loi de sécurité nationale de Hong Kong est un droit naturel de protéger le territoire et les intérêts de développement dans un pays, mais les États-Unis utilisent cela comme excuse contre la Chine.

Élections à Hong Kong : débat sur un possible vote en ligne pour les électeurs en Chine continentale.

Avec 540.000 Hongkongais dans le Guangdong, la question du vote en ligne semble logique compte tenu la situation sanitaire actuelle.

L’opposition a fait part de ses craintes face à la difficulté de faire campagne, de vérifier les bureaux de vote et le comptage des bulletins.

Les députés de l’opposition ont émis des réserves, demandant comment les bureaux de vote sur le continent seraient surveillés et si la fraude électorale pourrait être évitée. Le militant Joshua Wong et le législateur de l’opposition Eddie Chu ont lancé une pétition conjointe contre cette autorisation des bureaux de vote sur le continent, avertissant que cela équivalait à « remettre les élections démocratiques de la ville au Parti communiste chinois pour qu’il les manipule ».

Les autorités continentales pourraient interférer avec les élections, ont-ils dit, et le manque d’examen de l’autre côté de la frontière permettrait de plus en plus d’irrégularités électorales. Ils ont souligné qu’à Hong Kong, les candidats nomment leurs propres agents dans les bureaux de scrutin pour surveiller le scrutin et le dépouillement des votes. Mais les candidats pro-démocratie pourraient ne pas être en mesure d’assurer le même contrôle sur le continent, et encore moins de faire campagne, car ils sont soit interdits d’y aller ou risquent d’être arrêtés.

Elections toujours avec 5 membres de la Ligue des sociaux-démocrates qui ont protesté contre ce report

Le report de un an de ces élections du Conseil législatif qui devaient avoir lieu le 6 septembre a été validé par le Comité permanent du Congrès populaire national qui a discuté hier des modalités. Cinq membres de la Ligue des sociaux-démocrates, dont Leung Kwok-hung et Jimmy Sham, sont arrivés devant le Bureau de liaison de Pékin pour manifester hier matin, n’hésitant pas dans leur slogan à qualifier le directeur du Bureau de liaison Luo Huining, et la cheffe de l’exécutif Carrie Lam de « marionnettes politiques ». Pour la ligue des sociaux démocrates, cette décision prive les électeurs du droit d’élire leurs parlementaires.

Les manifestants ont déposé deux pétitions avant de se disperser.

Actualité de la communauté

– “Quelle assurance santé quand on vit à l’étranger”.

Webminar qui a lieu jeudi 20 aout de 12:00 à 12:30.

Il est gratuit et en français, et est organisé par AD Medilink.

Lien pour vous incrire sur la page de ce journal de notre site lafrench.radio

https://forms.gle/1rkue6S2JH1nJk6M9 

Enfin la météo avec des températures très chaudes qui iront de 28 à 34°. Aujourd’hui lundi 210 aout nous fêtons les « Laurent ».