Coronavirus

12 nouveaux cas signalés hier lundi à Hong Kong dont 11 cas importés.

 

Interdiction des arrivées en provenance de pays à haut risque

A compter d’aujourd’hui, mardi, par suite d’une décision du gouvernement, les vols en provenance d’Inde, du Pakistan et des Philippines sont suspendus pour deux semaines, après la découverte d’un premier cas de virus mutant au sein de la communauté, le N501Y. Toute personne ayant séjourné dans ces pays pendant plus de deux heures au cours des 21 jours précédents est également interdite de vol vers Hong Kong via d’autres lieux.

Pour le Dr Leung l’interdiction de 14 jours annoncée ne sera pas suffisante.

« Nous devrons maintenir cette interdiction à moins que la situation ne s’améliore ou que nous n’ayons mis au point d’autres mesures pour réduire le risque d’importation de ces variants dangereux à Hong Kong« , a-t-il déclaré au micro de la RTHK. De son côté, le microbiologiste Ho Pak-leung de l’Université de Hong Kong a indiqué que le gouvernement avait agi trop lentement, notant que le nombre de cas de Covid-19 importés était en augmentation depuis deux ou trois semaines.

 

Licenciement de fonctionnaires

Le gouvernement a annoncé hier lundi, que le processus de licenciement allait être accéléré pour plus d’une centaine de fonctionnaires ayant refusé de prêter allégeance à la RAS.

Le Bureau de la fonction publique a déclaré que 129 des 170.000 employés du gouvernement n’ont pas signé le formulaire de déclaration, publié en janvier, pour s’engager à faire allégeance à la RAS de Hong Kong et à respecter la Loi fondamentale.

S’exprimant lors d’une réunion du LegCo, le secrétaire à la fonction publique, Patrick Nip, a déclaré que certains de ceux qui ont refusé de signer le document n’étaient pas d’accord avec son contenu, tandis que d’autres pensaient que cette disposition portait atteinte à la liberté d’expression, ou qu’elle était en conflit avec leur nationalité étrangère.

Il a indiqué aux législateurs qu’aucune de ces raisons n’avait été acceptée et qu’à l’exception de 25 personnes qui ont démissionné, les autres ont été suspendues de leurs fonctions ou mises en congé sans solde. « Nous allons consulter la Commission du service public et nous allons accélérer les procédures de licenciement. Tout sera terminé d’ici quelques mois« , a-t-il ajouté.

Des caricatures sur une marque de vêtements ne sont pas du gout de Pékin

Information de l’AFP

Depuis 1990, la marque hongkongaise Chickeeduck, produit des coussins, des t-shirts et tout un tas d’objets avec des caricatures de canards mais, depuis la reprise en main de Pékin sur le territoire, les affaires se sont compliquées pour son gérant.

Herbert Chow doit désormais trouver un pays où faire fabriquer ses produits après la récente saisie, en Chine, de 10.000 articles taxés d' »inciter à la violence ». « Mon fabricant m’a dit que les douanes considéraient que ces produits prônaient la violence lors des mouvements sociaux« , a expliqué à l’AFP Herbert Chow, 57 ans, après avoir décidé de rendre public son histoire.

A première vue, ses produits sur lesquels figurent notamment des oiseaux jaunes tenant des parapluies surmontés d’un « I love HK » ou un poulet portant un drapeau n’ont rien de subversif.

Mais pour les personnes au fait des événement politiques qui ont secoué Hong Kong en 2019, ces dessins sont un clin d’œil évident au mouvement pro-démocratie.

M. Chow ne nie pas vouloir envoyer des messages. Ainsi, les cinq canetons en train de nager représentés sur un sac sont une claire allusion au slogan des manifestants « Cinq demandes, pas une de moins ».

Il se dit pourtant déconcerté par le fait que de tels dessins puissent être considérés comme illégaux.

L’année dernière, Herbert Chow avait refusé de retirer une statue de manifestants dans l’un de ses magasins et le centre commercial a réagi en refusant de lui renouveler son contrat. Depuis, il se démène pour trouver des fabricants en Asie du Sud-Est, son partenaire en Chine continentale l’ayant averti que toute nouvelle commande devait désormais être contrôlée par les autorités. M. Chow n’entend pas reculer car à ses yeux, ses dessins n’ont rien d’illégal et il veut continuer à les proposer dans les quatre magasins qui lui restent.

La Chine à la conquête de Mars

Information de la revue Sciences et Avenir

La Chine a donc réussi son pari. Du moins la première étape. Le 10 février, elle est parvenue à satelliser la sonde Tianwen-1 autour de Mars. Le géant asiatique devient ainsi le sixième pays à rallier la planète Rouge après les États-Unis, la Russie (alors l’URSS), l’Europe, l’Inde et tout récemment les Émirats arabes unis. Mais Pékin vise des objectifs encore plus ambitieux.

Entre mai et juin prochains, Tianwen-1 devrait larguer un atterrisseur ainsi qu’un véhicule motorisé à la surface de Mars, prouesse technologique que seuls les États-Unis ont réussi à accomplir jusqu’à présent. 

« Dans l’histoire de l’exploration martienne, aucune nation n’a jamais combiné un orbiteur, un atterrisseur et un astromobile dans une première mission. C’est incroyablement audacieux ! » insiste Francis Rocard, responsable des programmes d’exploration du système solaire au Centre national d’études spatiales. « Avec ce programme, Pékin souhaite d’office s’élever au niveau des plus grands », juge de son côté, Isabelle Sourbès-Verger, géographe et directrice de recherche CNRS au Centre Alexandre-Koyré, à Paris.

Actualité de la communauté

Mixed colours : Rebirth

Exposition organisée au profit de l’association « Enfants du Mékong » qui aura lieu du 29 avril au 3 mai au Pulse de Repulse Bay.

Depuis maintenant plusieurs années, des artistes mettent en vente leurs œuvres au profit de l’association. Les talents et la générosité des artistes font de cet événement un moment fort.

Les bénéfices seront reversés à l’association afin de scolariser des enfants, de les former à des métiers, d’accéder à une vie meilleure et d’avoir le pouvoir de défendre leur terre, leur culture et leur mode de vie.

Mixed colours : Rebirth

Du 29 avril au 3 mai

The Pulse – Repulse Bay

Enfin la météo avec des températures qui iront de21 à 26°. Aujourd’hui mardi 20 avril, nous fêtons les « Odette ».