Coronavirus

3 nouveaux cas signalés hier jeudi à Hong Kong dont 2 importé. Après 6 jours consécutifs sans cas de source inconnue, les autorités sanitaires ont annoncé prolonger de 2 semaines encore les mesures de distanciation sociale actuelles.

 

Les employés de maison à Hong-Kong ne seront pas obligés de se faire vacciner

Les autorités ont a renoncé le 11 mai à un projet qui visait à rendre la vaccination obligatoire pour les employées de maison étrangères. Les autorités ont cependant annoncé que les 370.000 employés de maison travaillant à Hong-Kong, pour l’essentiel des Philippines et des Indonésiennes, devront subir un deuxième test de dépistage au Covid-19 après un premier test qui devait avoir été effectué au 9 mai. Selon le projet controversé, ces employées devaient prouver avoir reçu deux doses de vaccin pour faire une demande de visa de travail ou changer d’employeur. Suite aux fortes contestations, les autorités sont revenues sur leur décision. La cheffe de l’exécutif, Carrie Lam, a annoncé officiellement renoncer à ce projet. « Le gouvernement a décidé de ne pas rendre la vaccination obligatoire pour le renouvellement du contrat des helpers», déclare-t-elle, ajoutant que cette décision a été prise à la suite d’entretiens avec des représentants philippins et indonésiens. D’autant plus que le secrétaire philippin des Affaires étrangères Teodoro Locsin avait estimé cette décision de « discriminatoire ». Carrie Lam a déclaré que celles qui ne sont pas vaccinées seront soumises à un second test d’ici la fin du mois. Cette annonce a aussitôt suscité la colère, un diplomate philippin estimant qu’elle «ne sera pas bien accueillie par la communauté ». Pour rappel, actuellement, seuls 16% des habitants d’Hong Kong, qui compte près de 7,5 millions de personnes, ont été vaccinés. Ce chiffre est loin de l’objectif de 60 à 70% considéré comme nécessaire pour obtenir une immunité collective.

 

Le plus grand nombre de démission des fonctionnaires depuis 14 ans

Le gouvernement a annoncé que plus de 1.800 fonctionnaires ont démissionné au cours du dernier exercice financier – le chiffre le plus élevé depuis 2006.

Dans un document soumis au Conseil législatif, le Bureau de la fonction publique a indiqué que les démissions entre avril 2020 et mars 2021 représentaient environ 1 % des 178.000 employés du gouvernement. « La majorité des démissionnaires sont partis avant la fin de leur période de probation« , indique le bureau dans le document.

En janvier, le gouvernement a ordonné à ses travailleurs de déclarer leur loyauté envers le SAR et de s’engager à respecter la loi fondamentale, pour éviter le licenciement. Au final, environ 130 fonctionnaires ont refusé de signer le formulaire de déclaration du gouvernement. Le chef de la fonction publique, Patrick Nip, a déclaré au Conseil législatif le mois dernier que certains de ceux qui ont refusé de signer le document n’étaient pas d’accord avec son contenu, tandis que d’autres pensaient que l’arrangement portait atteinte à la liberté d’expression, ou disaient qu’il était en conflit avec leurs nationalités étrangères. Patrick Nip a souligné qu’aucune de ces raisons n’était acceptée et que ces travailleurs seraient licenciés.

 

Actualité de la communauté

 

Ouverture aujourd’hui et jusqu’au 16 mai seulement de l’exposition des photos du Français Ludovic Perrin

Le photographe présente son travail sur les « nus » à LOFT 22, dans la California Tower à Lan Kwai Fung.

 

Jeudi 20 mai à 18h30 à Parenthèses

« Conjurer la destinée »

Discussion autour du Taoïsme avec Franciscus Verellen

C’est vers la vision taoïste de l’humanité que l’auteur, le plus grand spécialiste actuel de la Chine médiévale, a choisi de se tourner. Parcourant huit siècles de l’histoire de la Chine, son livre « Conjurer la destinée » nous plonge dans la vision taoïste de l’humanité et de sa destinée. Le modérateur de cet échange sera David Palmer, professeur d’anthropologie des religions à l’Université de HK.

RSVP : info@parentheses-hk.com

 

Théâtre avec CHORUS

A noter dans vos agendas, le vendredi 28 mai à 19h30

« C’EST PAS MOI , C’EST LUI! »

Première pièce du festival organisé par CHORUS, interprétée par les comédiens et comédiennes de l’atelier de théâtre de Sheung Wan. 

« Lui », c’est notre cerveau qui nous fait faire des choses pas toujours glorieuses. Dans cette pièce, deux animatrices espiègles d’une émission scientifique nous exposent les théories du professeur Laborit quant aux exigences impérieuses de notre système nerveux. Pour illustrer leurs propos, les acteurs et actrices joueront devant vous des extraits de pièces de Molière, de Guitry, d’Obaldia, de Ribes, ou de Pommerat sans oublier des moments cultes du cinéma et de la pub, le tout, en musique ! Des rires, des pleurs…de la vie.

 

« C’EST PAS MOI , C’EST LUI! »

Y Studio de Youth Square à Chai Wan

 Billets : 250 HKD

https://ticketdood.com/e/214/cest-pas-moi-cest-lui

 

Enfin la météo avec des températures qui iront de à 26 à 32°. Aujourd’hui vendredi 14 mai, nous fêtons les « Matthias ».