Coronavirus

27 nouveaux cas signalés, hier dimanche, à Hong Kong.

 

Zéro cas lors des tests obligatoires pourrait permettre de reprendre une vie normale

C’est la déclaration faite par la Secrétaire à l’Alimentation et à la Santé, Sophia Chan. Elle a indiqué que les mesures anti-épidémiques pourraient être assouplies si aucun nouveau cas n’était détecté lors des tests obligatoires.

S’exprimant dans une émission de radio, Sophia Chan a défendu les récentes politiques de confinements de quartiers, indiquant que ces actions, extrêmement strictes, étaient un moyen de stopper les transmissions du virus.

Jusqu’à présent, les autorités ont procédé à 20 fermetures temporaires de quartiers ou barres d’immeubles. Après avoir testés 19.000 personnes, 15 cas ont été détectés.

 

Une ONG appelle à plus de soutien du gouvernement pour les chômeurs

Le gouvernement de Hong Kong incité à renforcer son soutien aux demandeurs d’emploi, insuffisamment aidés dans le cadre du système de protection sociale existant. Le dernier taux de chômage de 6,6% est le plus fort depuis 16 ans, avec environ 246.000 personnes sans emploi.

Une ONG (la HK Council for Social Service), HKCSS, qui vient en aide aux chômeurs, a analysé les chiffres du chômage du troisième trimestre et a constaté qu’environ 92.500 familles étaient tombées sous le seuil de pauvreté en raison des pertes d’emplois.

Alors que la base était parmi les plus durement touchées par le chômage pendant la pandémie, de nombreuses personnes à revenu moyen – comme les ouvriers du bâtiment ou encore les employés de bureau – avaient également perdu leur emploi, a déclaré le HKCSS.

« La baisse des revenus de leur ménage est très dramatique », a déclaré un des responsables de l’organisation, Anthony Wong.

Il a déclaré que le système de protection sociale actuel de Hong Kong n’était pas conçu pour aider les chômeurs, qui, selon lui, auraient besoin d’un soutien plus ciblé, comme des allocations de chômage de courte durée et un assouplissement des critères permettant aux familles à faible revenu d’obtenir une aide mensuelle au titre du Régime d’allocations familiales. Demande prise en compte par le Secrétaire du Travail et du Bien-être social, Law Chi-kwong, qui a annoncé qu’une proposition d’assouplissement de ces critères, allait être faite.

Pour une action à plus long terme, Anthony Wong a déclaré que le gouvernement devrait étudier la faisabilité de la mise en place d’un système d’assurance-chômage.

 

Deuxième plus grosse saisie de cannabis

La police a saisi pour 63 millions de Hong Kong dollars de cannabis à Mai Po, la deuxième plus grande saisie de drogue à Hong Kong.

Vendredi, des agents du district de West Kowloon ont perquisitionné un appartement à Mai Po San Tsuen et ont trouvé 456 paquets, soit 280 kilos de cannabis. Un homme de 41 ans a été arrêté lors de l’opération accusé de trafic de drogue. Il comparaît devant le tribunal de première instance de Kowloon aujourd’hui.

 

USA : Antony Blinken met en garde la Chine sur le Xinjiang et Hong Kong

Information de l’agence Reuters

Le secrétaire d’État américain, Antony Blinken, a déclaré vendredi à Yang Jiechi,  haut diplomate chinois, que les États-Unis défendraient les droits de l’homme et les valeurs démocratiques dans le Xinjiang, au Tibet et à Hong Kong.

Antony Blinken a aussi demandé à la Chine de condamner le coup d’État militaire en Birmanie et réaffirmé la volonté de Washington de travailler avec ses alliés pour placer la Chine face à ses responsabilités pour ses efforts destinés à menacer la stabilité dans la zone indopacifique, notamment dans le détroit de Taiwan, a fait savoir le département d’État dans un communiqué.

Yang Jiechi a pour sa part invité les États-Unis à « corriger » leurs récentes erreurs et jugé que les deux pays devaient respecter leurs systèmes politiques respectifs et leurs voies de développement, a indiqué le ministère chinois des Affaires étrangères.

 

Un an après sa mort, les internautes chinois rendent hommage au docteur Li Wenliang

Information du correspondant de RFI à Pékin, Stéphane Lagarde

Un an après sa disparition, les internautes chinois n’ont pas oublié le docteur Li Wenliang. Des milliers d’entre eux ont rendu hommage samedi à ce médecin sanctionné pour avoir alerté sur l’apparition de la nouvelle pneumonie virale à Wuhan, avant d’être réhabilité.

Le décès de Li Wenliang le 7 février 2020, a suscité un tsunami de colère et de tristesse dans tout le pays. Réhabilité depuis, le jeune ophtalmologue décédé à 34 ans des suites du Covid-19 n’a toujours pas de mémorial, c’est donc sur les réseaux sociaux que tous s’expriment.

Une mémoire du cœur entretenue notamment par les avocats des droits humains en Chine, qui fin janvier appelaient à toujours s’exprimer pour défendre la vérité, comme Li Wenliang a eu le courage de le faire au tout début de la pandémie.

Enfin la météo avec des températures qui iront de 19 à 25°. Aujourd’hui, lundi 8 février nous fêtons les « Jacqueline ».