Coronavirus

19 nouveaux cas signalés, hier mercredi, à Hong Kong.

 

Possible reprise du chemin de l’école fin février

Le Bureau de l’éducation, l’EDB, étudie la possibilité d’une reprise des cours en face à face, une à deux semaines après les vacances du Nouvel An, c’est à dire à la fin du mois de février. Les enseignants seraient tenus de subir des tests Covid une fois toutes les deux semaines. Le Secrétaire à l’éducation, Kevin Yeung, a déclaré que les autorités prévoyaient d’autoriser davantage de cours en présentiel sur une base d’une demi-journée soulignant le fait qu’aucun foyer épidémique ne s’est déclaré dans les écoles.

 

Réouverture de certains espaces de sports

Le gouvernement a annoncé rouvrir certains espaces de sports de plein air pour des activités impliquant peu de contact physique. Les sites concernés sont les pistes d’athlétisme, les courts de tennis, les terrains de golf et les terrains d’entraînement ou encore les écoles d’équitation.

Quelques règles à respecter avec le port du masque avant et après l’exercice. Chaque groupe ne doit pas comprendre plus de deux personnes et les groupes doivent être suffisamment espacés.

Le personnel impliqué dans l’exploitation des locaux devrait subir un test une fois tous les 14 jours, selon le gouvernement.

De plus, les utilisateurs sont tenus de scanner le code QR «LeaveHomeSafe».

 

Les propriétaires de restaurants et bars souhaitent un assouplissement des mesures

Rassemblés hier pour une conférence de presse, ils ont exhorté le gouvernement à assouplir les mesures de distanciation sociale sur le secteur de la restauration et à leur permettre d’étendre leurs services pendant les vacances du Nouvel An lunaire. Ils ont proposé aux autorités une « période d’essai » de cinq jours, et ce, à partir du 9 février, au cours de laquelle les bars pourraient rouvrir et les restaurants de nouveau servir les clients le soir pour le dîner.

Ils souhaitent également que l’exigence de deux personnes par table soit allégée, afin de permettre aux familles, plus petites, de dîner ensemble.

Le chef de file, Marcus Liu, contraint à fermer l’un de ses quatre cafés, en raison de la pandémie, a déclaré que c’était une bonne occasion pour les autorités d’évaluer si les restrictions étaient nécessaires ou pas. Les autorités n’ont pas encore fait part de leurs commentaires.

 

« Father of Democracy », nominé pour le prix Nobel de la paix

Martin Lee, le vétéran de la démocratie à Hong Kong, a été nominé pour le prix Nobel de la paix de cette année. Connu sous le nom de « père de la démocratie » de Hong Kong, Martin Lee, âgé de 82 ans, défend depuis des années la liberté à Hong Kong. En 1990, il fonde et dirige le premier parti pro-démocratie et siègera au LegCo pendant 20 ans. Martin Lee est actuellement en liberté sous caution en attendant son procès après son arrestation, l’année dernière, avec 14 autres personnes pour avoir participer à un rassemblement « non autorisé » à la suite de manifestations en faveur de la démocratie en août et octobre 2019.

 

Les avocats chinois de 2 des 12 jeunes hongkongais arrêtés à Shenzhen contre-attaquent

Deux avocats de Chine continentale qui représentaient 2 des jeunes ont déclaré au Post qu’ils prévoyaient de lancer des recours judiciaires contre la révocation de leurs licences d’exercice.

Les autorités du continent affirment que Lu Siwei et Ren Quanniu ont été privés de leurs licences pour leurs remarques sur les réseaux sociaux et pour des violations antérieures de la réglementation.

Révoquant mardi le permis d’exercice de Ren Quanniu basé au Henan, les autorités judiciaires ont déclaré qu’il avait enfreint la réglementation dans une affaire antérieure et sans rapport avec celle en cours, citant une affaire de 2018 dans laquelle l’avocat représentait un adepte du Falun Gong, mouvement classé comme secte par les autorités chinoises. Lu Siwei a lui été déchu de sa licence le mois dernier pour avoir fait des remarques, sur les réseaux sociaux, jugées inappropriées. Les deux avocats ont déclaré, au Post toujours, qu’ils avaient décidé de lancer un litige administratif – ou des procédures d’appel – contre leurs radiations en deux étapes. Tous deux ont estimé que le processus pourrait durer « plusieurs années », la perspective d’inverser les décisions étant « très mince ».

 

La Chine stoppe un réseau de faux vaccins chinois

La Chine démantèle un réseau criminel fabriquant de « faux vaccins » contre le Covid-19, en place depuis septembre 2020. Les services de police du Jiangsu, de Beijing et du Shandong ont arrêté plus de 80 personnes impliquées dans la production de plus de 3.000 fausses doses de vaccin Covid-19, information rapportée par l’agence de presse officielle, Xinhua. Selon l’agence de presse le ministère chinois de la Sécurité publique enquêtait sur les crimes liés à la fabrication et à la vente de vaccins chinois contrefaits. D’après le quotidien Global Times, les suspects envisageaient de vendre ces faux vaccins à l’étranger

 

Enfin la météo avec des températures qui iront de 17 à 23°. Aujourd’hui, jeudi 4 février nous fêtons les « Véronique ».