Coronavirus

Dimanche Hong Kong enregistrait le nombre de nouveaux patients atteint du Covid-19 le plus élevé en une journée depuis plus de deux mois, avec environ 30 personnes dépistées positives. Tous les nouveaux cas sont importés, la plupart d’entre eux venaient du Pakistan et d’Inde.

 

Réouvertures des centres de paris du HKJC

Après 4 mois de fermeture, près de 100 salles réaccueillent depuis hier lundi, les amateurs de courses de chevaux.

Un nouveau président pour Ocean Park

Le magnat de Hong Kong Lau Ming-wai, 39 ans, prendra donc la relève de Leo Kung Lin-cheng en tant que président d’Ocean Park le mois prochain.

Lau Ming siège au conseil d’administration du parc d’attraction depuis 2008 et deviendra son plus jeune président. Le jeune homme de 39 ans dirige également le grand groupe immobilier Chinese Estates Holdings.

Ce changement à la tête du parc d‘attraction intervient après que l’assemblée législative ait approuvé un plan de sauvetage, pour une autre année, de 5,4 milliards de HKD. Le parc fonctionne à 25% de sa capacité, ce qui représente un maximum de 9.000 personnes par jour.

Le secrétaire au Commerce et au Développement économique, Edward Yau Tang-wah, a déclaré hier que le gouvernement souhaitait réduire la taille du parc et des investissements pour les manèges afin de faire baisser les coûts, l’objectif étant de se concentrer sur l’éducation et l’environnement.

Loi sur la sécurité

Carrie Lam l’a assuré hier lors de son intervention. « La loi sur la sécurité nationale rétablira la stabilité et renforcera « Un pays, deux systèmes ».

La législation imminente de Hong Kong en matière de sécurité nationale sera très efficace pour rétablir la confiance des entreprises et aider l’économie locale à rebondir », a déclaré la cheffe de lexécutif.

S’exprimant sur un forum en ligne organisé par le groupe de médias Caixin, Carrie Lam a déclaré que la réputation internationale et la compétitivité de Hong Kong se sont considérablement détériorées en raison des troubles sociaux et de la violence au cours de la dernière année. Le secrétaire financier Paul Chan, quant à lui, a insisté sur l’action du gouvernement hongkongais pour stimuler l’économie locale.

Citant en exemple le chèque en espèces de 10.000 HKD ou encore le sauvetage de Cathay Pacific, affirmant que l’administration a pris des mesures décisives pour relever les « défis économiques sans précédent ».

Taïwan présente son plan d’aide aux Hongkongais

Interpellé par l’opposition et les médias chinois, les autorités taïwanais ont fini par présenter leur plan d’aide aux Hongkongais. Fin mai, la dirigeante de Taïwan, Tsai Ing-wen, avait promis une aide et un soutien pro-actif pour ceux qui pourraient être concernés par la nouvelle loi sur la sécurité nationale en raison de leurs activités militantes à Hong Kong.

Cette promesse se traduit désormais par la création d’un Bureau d’échanges et de services, qui sera ouvert le 1er juillet à Taipei afin de porter assistance aux Hongkongais, a annoncé le ministre des Affaires continentales Taiwanais, Chen Ming-tong.

La préparation de ce projet a été accélérée, après l’adoption par le Parlement chinois d’une loi sur la sécurité nationale pour Hong Kong. Taïwan estime que cette loi « porte atteinte à la promesse faite par Beijing de laisser au territoire hongkongais un haut degré d’autonomie jusqu’en 2047 ».

« Le bureau viendra en aide aux Hongkongais souhaitant étudier, investir, développer une entreprise, rechercher un emploi ou émigrer vers Taïwan, y compris ceux qui fuient Hongkong pour des raisons politiques », a indiqué le ministre lors d’une conférence de presse.

Cette structure devrait également proposer des conseils aux entreprises et organisations non gouvernementales souhaitant s’implanter ou se relocaliser à Taïwan depuis Hong Kong.

Economie en Chine continentale

Le gouvernement chinois a explicitement demandé aux banques de renoncer à une grande partie (environ 75 %) de leurs profits pour 2020, soit un total de 189 milliards d’euros, dans le but de soutenir les petites entreprises chinoises étranglées par la crise économique due à la crise sanitaire

22e réunion des dirigeants de la Chine et de l’Union européenne (UE)

Cette rencontre a eu lieu hier, et avait comme but de donner un élan nécessaire à la confiance dans la lutte mondiale contre le virus.

Quand l’épidémie s’est déclarée en Chine, l’UE et plusieurs pays européens ont exprimé leur soutien à la Chine et envoyé des fournitures nécessaires en urgence. Quand le virus s’est propagé en Europe en mars, la Chine a rapidement envoyé, à son tour, des équipements de protection et des équipes médicales en Europe.

La 22e réunion des dirigeants Chine-UE intervient également dans un contexte où le leadership de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dans la lutte mondiale contre le COVID-19 a été affaibli par le retrait des Etats-Unis.

Cette année marque le 45e anniversaire des relations diplomatiques Chine-Union Européenne.

Depuis 45 ans, le partenariat Chine-UE constitue un fondement essentiel de la stabilité et du développement international.

Actualité de la communauté

La chambre de commerce française à Macao organise demain, mercredi, un petit déjeuner de 9h00 à 10h30 au Sofitel.

Le thème : Les défis post pandémie pour le tourisme et l’hotellerie à Macao. La pandémie de coronavirus a eu un impact énorme sur le tourisme à l’échelle mondiale, affectant les comportements de voyage et de consommation. Le Prof. Desmond Lam, parlera de l’impact psychologique et social et des défis soulevés par cette pandémie.

CONCERTS

Jeudi 25 juin de 16h30 à 18h30 au Wanch : participation au Music Festival du Wanch. Plusieurs groupes d’élèves de Chorus joueront. Entrée libre.

The Wanch – 54 Jaffe road, Wanchai

Samedi 4 juillet à l’Aftermath :  le groupe HKF (groupe adulte de Chorus) jouera de 20h15 à 21h15. Entrée libre. 57-59 Wyndham St, Central

Samedi 11 juillet au Wanch : CHORUS AT THE WANCH.

Tous les groupes de Chorus reviennent pour un concert de près de 3 heures. Entrée libre.

La météo avec des températures qui iront de 29 à 32°. Aujourd’hui mardi 23 juin, nous fêtons les « Audrey». A demain pour un nouveau journal