Coronavirus

9 nouveaux cas recensés hier, mercredi, à Hong Kong, 6 importés et un de source inconnue.

Depuis hier, mercredi, les personnes effectuant leur quarantaine dans un hôtel ne pourront plus recevoir de visites, à l’exception du personnel de l’hôtel et des personnes autorisées, ont déclaré les responsables de la santé. Les contrevenants à cette règle risquent six mois de prison et une amende de 25.000 $HK.

Retour des résidents hongkongais de Chine continentale

Les inscriptions ont commencé hier pour les résidents hongkongais en provenance du Guangdong ou de Macao afin de pouvoir revenir à Hong Kong, la semaine prochaine, sans avoir à effectuer de quarantaine.

Dans le cadre du programme «Return2HK», les personnes concernées souhaitant rentrer à Hong Kong, sont invités à prendre un rendez-vous en ligne. Un quota hebdomadaire, de 3.000 personnes pour Shenzhen et 2.000 pour la zone de Zuhai/Macao, est en place. Chaque mercredi, les inscriptions seront acceptées pour la semaine à venir de 9h00 à 18h00.

Les premiers retours auront lieu la semaine du 23 novembre.

Pas de nouvelles bulles de voyage

Le secrétaire au commerce et au développement économique, Edward Yau Tang-wah, a déclaré qu’il n’y avait actuellement aucun calendrier pour la création de nouvelles bulles de voyage avec Hong Kong.

L’arrangement entre Hong Kong et Singapour doit, lui, commencer le 22 novembre. Le gouvernement a indiqué que les autorités suivraient de près la situation avec Singapour et apporteraient des changements en conséquence.

Concernant l’ouverture vers d’autres pays que Singapour, Edward Yau a précisé que Hong Kong n’avait pas encore conclu d’accord car les conditions n’étaient pas remplies par les deux parties pour l’exécution du plan de voyage.

Face aux craintes de voir les « nouveaux » touristes importer le virus, le secrétaire au commerce et au développement économique a déclaré qu’ils travaillaient avec Singapour pour que les résultats des tests soient reliés aux billets d’avion, garantissant ainsi que les touristes sont bien négatifs à leur arrivée à Hong Kong.

10.000 patacas versés aux résidents macanais

Le chef de l’exécutif de Macao, Ho Iat-seng, a annoncé qu’une nouvelle aide financière sera versée aux les résidents macanais qu’ils soient permanents ou pas. Lors de son discours de politique générale lundi, Ho Iat-seng a indiqué que chaque résident permanent recevra 10.000 patacas et les non permanents 6.000 patacas dans le cadre du plan de soutien face à a crise sanitaire. Les permanents recevront également 600 patacas de bons médicaux.

En avril, Macao avait distribué 15.000 patacas aux résidents qui répondaient à certains critères et 5.000 patacas de bons de dépenses à tous les résidents dans le cadre des mesures de secours.

Ted Hui qualifie le régime hongkongais de tyrannique.

L’ancien législateur pro-démocratie a déclaré à la RTHK que les autorités de Hong Kong mènent une campagne unique de persécution, n’hésitant pas à dénoncer les autorités qu’il qualifie de « régime tyrannique » alors qu’il sortait d’un poste de police hier après-midi après avoir été inculpé dans le cadre des manifestations et perturbations au Legco les 28 mai et 4 juin derniers.

Deux autres anciens législateurs pan-démocratiques, Ray Chan et Chu Hoi-dick, ont également été arrêtés, inculpés et libérés sous caution, l’affaire passe cette après-midi devant le tribunal de West Kowloon.

Les trois anciens élus sont poursuivis dans le cadre de l’ordonnance sur les pouvoirs et privilèges du Legco et sur les infractions contre la personne. S’adressant aux journalistes après sa libération sous caution, Ted Hui a déclaré que les arrestations – la dernière d’une série impliquant des personnalités pro-démocratie – font partie de l’action du gouvernement pour réprimer les voix dissidentes.

«Ce régime est tyrannique. Sa persécution des dissidents, de l’opposition, de nous – législateurs démocratiques – n’a jamais cessé. Il y a eu des poursuites sans interruption contre nous », a indiqué Ted Hui à la RTHK.

« Le monde entier est en train de nous regarder. Tous les Hongkongais savent ce qui se passe. Je condamne les arrestations arbitraires et je condamne ce que le régime fait contre nous, des gens avec des valeurs démocratiques, des gens qui parlent pour les valeurs fondamentales de Hong Kong », a-t-il ajouté.

Chu Hoi-dick, quant à lui, a souligné que les accusations en vertu de l’ordonnance sur les infractions contre la personne peuvent conduire à trois ans de prison. Le bureau de l’Union européenne à Hong Kong et à Macao, quant à lui, s’est dit préoccupé par les arrestations.

« L’UE suit de près et avec inquiétude les arrestations des anciens législateurs pro-démocratie en relation avec des incidents survenus au Conseil législatif« , a déclaré le bureau dans un tweet.

Chine : assemblage du premier grand paquebot de croisière

Le premier paquebot de croisière construit par la Chine a commencé à être assemblé dans un chantier naval de Shanghai, et devrait être livré en 2023. Le paquebot de croisière mesurera 323,6 mètres de long et 37,2 mètres de large et devrait pouvoir accueillir plus de 5.000 passagers, avec 2.125 chambres et une structure de 16 étages, des espaces de divertissement comme des centres de spectacles, des bars, des cafés, des centres commerciaux ou encore des parcs aquatiques.

Enfin la météo avec des températures qui iront de 23 à 28°. Aujourd’hui jeudi 19 novembre nous fêtons les “Tanguy”.