Dans le monde, 33% des chercheurs scientifiques sont des femmes.

 

Selon l’UNESCO, dès l’âge de 6 ans, les filles considèrent déjà les garçons comme ayant plus de chance d’être brillants et plus aptes aux activités pour personnes « vraiment très intelligentes » que leur propre genre.

Que peut-on faire pour améliorer cette situation ?

La situation est-elle la même dans tous les domaines scientifiques ?

Qu’est-ce que cela signifie d’être une femme dans les sciences en 2021 ?

« Science Talks are [Women] Talks » est une série de conférences conçue par le Consulat Général de France à Hong Kong et Macao, avec le soutien de l’organisation HKU Women in Science and Engineering, pour ouvrir la discussion autour des problématiques spécifique au monde de la science, à travers l’expérience des femmes qui en font partie.

Pour la première conférence de la série, le sujet mis en lumière, sujet d’actualité à Hong Kong et dans le monde entier, sera : l’intelligence artificielle (IA), mais avec une approche différente, celle des genres.

 

Pour aborder ces questions, la City University of Hong Kong et le Consulat Général de France ont invité le Dr Rosa Chan et le Dr Flora Vincent, deux expertes dans le domaine, pour partager leur expérience et questionner l’impact du genre sur les applications de l’IA dans des domaines de recherche tels que la microbiologie marine et les neurosciences.

 

Quelques informations sur les intervenants.

 

Dr Flora Vincent

Flora est une scientifique spécialisée dans la microbiologie marine. Elle travaille actuellement à l’Institut Weizmann en Israël, où elle étudie l’impact des virus géants sur l’écosystème marin. Parallèlement, elle s’est particulièrement impliquée dans le sujet de la représentation des genres dans les sciences en cofondant WAX Science avec la Dr Aude Bernheim. Il s’agit d’une organisation à but non lucratif qui promeut une science sans stéréotypes en créant et en diffusant des outils innovants. Elle est co-auteur du livre L’intelligence artificielle, pas sans elles ! (Belin, 2019) qui explore comment les algorithmes reproduisent les biais sexistes.

 

Dr Rosa H. M. Chan

Rosa est actuellement Professeur Associé au Département d’Ingénierie Electrique de la City University of Hong Kong. Ses recherches portent sur les neurosciences computationnelles, les prothèses neurales et les applications d’interface cerveau-ordinateur. Elle a obtenu le B. Eng. (1st Hon.) en automatisation et ingénierie assistée par ordinateur de l’Université chinoise de Hong Kong en 2003. Elle a ensuite obtenu la bourse d’études Croucher et la bourse commémorative Sir Edward Youde pour les études à l’étranger en 2004. Elle a obtenu son doctorat en génie biomédical en 2011 à l’université de Californie du Sud (USC), où elle a également obtenu une maîtrise en génie biomédical, en génie électrique et en génie aérospatial.

Son laboratoire construit des outils informatiques pour mieux comprendre le fonctionnement du cerveau.

Elle a été corécipiendaire du prix Outstanding Paper Award de l’IEEE Transactions on Neural Systems and Rehabilitation Engineering en 2013, pour ses percées en matière de recherche sur la modélisation mathématique de l’hippocampe pour le développement de prothèses cognitives.

Le Dr Chan a été la présidente du chapitre conjoint Hong Kong-Macau de la société IEEE Engineering in Medicine and Biology Society (EMBS) en 2014. Elle a été élue au comité administratif de l’IEEE EMBS (AdCom) en tant que représentante de la région Asie-Pacifique (2018-2023). Le Dr Chan est actuellement membre du comité de rédaction du Journal of Neural Engineering, et rédactrice en chef de l’Encyclopedia Brain publiée par IEEE-Wiley.

 

Dr Inez Zwetsloot

Inez est Professeure Adjointe à la City University of Hong Kong (CityU) au département de conception avancée et d’ingénierie des systèmes. Elle a obtenu son doctorat en statistiques industrielles et commerciales à l’université d’Amsterdam (UvA) en 2016. Ses recherches actuelles portent sur la science des données pour les systèmes d’ingénierie, avec un accent sur la qualité et le suivi des processus. Elle s’intéresse particulièrement à l’utilisation des données pour améliorer les affaires et le problème de la qualité. Elle est également membre de l’école de science des données de CityU, ainsi que de l’UvA.

 

Conférence en ligne (zoom) organisée par le Consulat général de France à Hong Kong et Macao

Science Talks are [Women] Talks #1 – Intelligence Artificielle et biais de genre ? – 28 septembre 2021

15h00 – 16h15 (HK) / 09h00 – 10h15 (FR)

Programme détaillé ICI

Pour vous inscrire c’est  ICI

 

Les périodes ci-dessous correspondent au fuseau horaire de Hong Kong

15h00 – 15h10 PM | Welcoming Address

• Monsieur Benjamin Cabouat, Conseiller de Coopération et d’Action Culturelle, Consulat Général de France à Hong Kong et Macao

• Prof Christian Wanger, Provost de la City University of Hong Kong

15h10 – 15h55 | Discussion

• Prof. Jiangping Wang, Assistant Provost (Strategic Planning and Quality Assurance), City University of Hong Kong

• Questions d’ouverture sur le thème de l’IA/biais de genre et des applications en santé humaine

• Discussion autour de la position des femmes dans l’IA

Modératrice :

• Dr Inez Zwetsloot, Professeur Assistant, Département de Design et Ingénierie des Systèmes de la City University of Hong Kong

Intervenantes :

• Dr Chan Rosa Ho Man, Professeur Associé au Département d’Ingénierie Electrique de la City University of Hong Kong, experte en neurosciences computationnelles et applications d’interface cerveau-ordinateur

• Dr Flora Vincent, Chercheuse Postdoctorale à l’Institut Weizmann des sciences, co-auteur d’un livre sur le genre et l’intelligence artificielle et cofondatrice de WAX Science

15h55 – 16h25 | Q&A

• Profitez de cette occasion pour poser vos questions aux intervenants !

———————-

QUAND : 28 septembre 2021

HEURE : 15h00 – 16h15 (HK) / 09h00 – 10h15 (FR)

 : En ligne via Zoom

LANGUE : Anglais

INSCRIPTION : https://cityu.zoom.us/webinar/register/WN_jlgSjzjeRISw036fdTnLbg