Coronavirus

25 nouveaux cas signalés, hier mardi, à Hong Kong.

 

Test obligatoire pour 70.000 employés de l’aéroport

Le gouvernement a ordonné hier, mardi, au personnel de l’aéroport de Hong Kong de subir un test obligatoire pour minimiser le risque de propagation des infections importées. 70.000 travailleurs auront trois semaines à partir de demain, jeudi, pour passer ce test dans l’une des quatre stations de test situées à l’aéroport ou dans d’autres centres de dépistage. À partir du mois prochain, 2.000 membres du personnel de première ligne des aéroports considérés comme à haut risque seront eux testés régulièrement sur une base volontaire.

 

Des experts examineront les vaccins fabriqués sur le continent

C’est ce qu’a assuré la cheffe de l’exécutif, Carrie Lam, hier mardi, indiquant que les vaccins ne seraient administrés qu’après avoir été examinés par des experts médicaux. Propos qui se veulent rassurant alors que Sinopharm, producteur du vaccin, n’a pas encore publié les données complètes de ses essais et Sinovac, autre société du continent, a retardé à plusieurs reprises la publication des données de ses essais avancés. Carrie Lam a ajouté que les vaccins achetés à BioNTech devraient, eux, arriver d’ici la fin du mois, permettant au programme de vaccination de commencer immédiatement après la livraison.

 

7 milliards de Hong Kong dollars de pertes en février pour les métiers de la restauration

Le président de la Fédération des restaurants et des métiers connexes, Simon Wong a annoncé au micro de la RTHK, hier, une perte de 7 milliards de Hong Kong dollars pour l’industrie au mois de février, après que le gouvernement ait étendu ses mesures de distanciation sociale pour couvrir la période du Nouvel An lunaire. Chaque année, à cette période, les restaurateurs enregistrent un bénéfice de 10 milliards de Hong Kong dollars. Simon Wong a indiqué que quelque 3.000 restaurants étaient sur le point de fermer.

 

L’hôpital temporaire de Lantau ouvrira le 26 février

L’hôpital temporaire construit pour accueillir les patients atteint du Covid-19, dont nous vous avions déjà parlé, est situé près de l’AsiaWorld-Expo. Construit avec l’aide du gouvernement central, l’établissement comprend six blocs à deux étages et dispose de 816 lits d’isolement pour les personnes dont les conditions sont moins graves. Les patients âgés ou ceux qui ont des conditions plus graves seront traités dans d’autres hôpitaux publics. Quarante-huit lits seront utilisés dans la première étape du lancement, avec 15 médecins et 40 infirmières. L’hôpital dispose également d’un centre médical, avec un équipement de test pouvant traiter jusqu’à 1.500 échantillons par jour.

 

Pas d’ingérence du gouvernement auprès de la Justice

Carrie Lam, réfute les accusations d’ingérence, suite à sa rencontre avec le juge en chef, président de la cour suprême, avant l’audience de Jimmy Lai. Les médias ont fait état de cette rencontre avec le juge Andrew Cheung, quatre jours avant l’audience d’appel de la mise en liberté sous caution du magnat des médias Jimmy Lai. Pour Carrie Lam qui a réitéré son engagement en faveur de l’indépendance judiciaire, ces réunions avec le juge en chef sont des rencontres régulières de travail sur les problèmes administratifs auxquels les magistrats sont confrontés, tant sur le plan des dotations que des ressources.

Pour rappel, Jimmy Lai est de retour en prison alors que les principaux juges examinent la question sur sa demande de libération sous caution, dans le cadre de la loi sécurité. La cour suprême a réservé son jugement après avoir entendu les arguments juridiques des deux côtés lundi et rendra sa décision plus tard.

 

Le nouveau secrétaire d’État américain critique vis à vis de la Chine

Dans son interview à NBC News, le nouveau secrétaire d’État américain, Antony Blinken, accuse la Chine de, je cite, « nuire de manière scandaleuse » à Hong Kong. Il juge que les États-Unis devraient accueillir les habitants de l’ancienne colonie britannique, désireux de fuir la répression en cours. « S’ils sont victimes de la répression des autorités chinoises, nous devons faire quelque chose pour leur offrir un refuge », a-t-il déclaré. Il qualifie aussi de « profond problème » le manque de transparence de la Chine au sujet de la crise du coronavirus et considère que Pékin entrave l’accès des experts de l’OMS aux sites considérés comme les premiers foyers de la pandémie.

La Chine condamne la politique britannique du passeport BNO

Un porte-parole du gouvernement central chinois a fermement condamné le Royaume-Uni pour l’acceptation des demandes de citoyenneté des résidents de Hong Kong détenant les passeports britanniques d’outre-mer (BNO), depuis le 31 janvier. Selon le Bureau des affaires de Hong Kong et de Macao du Conseil des Affaires d’État, Londres a « gravement violé la Déclaration conjointe sino-britannique ». « La Chine se réserve le droit de prendre des mesures supplémentaires contre la politique britannique des passeports BNO », a déclaré le porte-parole, prévenant le Royaume-Uni « de ne pas sous-estimer la détermination de la Chine à mettre fermement en œuvre la loi sur la sauvegarde de la sécurité nationale à Hong Kong ainsi que le principe un pays, deux systèmes ».



Enfin la météo avec des températures qui iront de 16 à 20°. Aujourd’hui, mercredi 3 février nous fêtons les « Blaise » et également les « Oscar ».