Coronavirus

8 nouveaux cas signalés, hier mardi, à Hong Kong.

Néanmoins les experts restent prudents. Ho Pak-leung directeur du centre des infections de l’Université de Hong Kong a déclaré que suite aux vacances du Nouvel An lunaire, les cas devraient augmenter cette semaine et la semaine prochaine, indiquant que la récente baisse du nombre de cas confirmés quotidiens pourrait ne pas refléter entièrement la situation réelle dans la ville. « Moins de tests ont été effectués et les personnes présentant des symptômes légers ont pu ne pas consulter un médecin pendant les vacances », a-t-il déclaré. Avis suivi par le professeur Leung Chi-chiu, expert en maladie infectieuses pour qui, la baisse des cas quotidiens pourrait être temporaire, avec l’émergence de groupes suite à plusieurs rassemblements qui ont eu lieu durant ces quelques jours de vacances. Le professeur Leung a également alerté sur le fait que les centres de tests étaient quasi-complets pour les trois jours, en raison des instructions ordonnées par le gouvernement pour faire tester les personnels des établissements qui devraient ouvrir dès jeudi. Selon l’expert en maladie respiratoires, la capacité actuelle de 20 à 30.000 tests par jour n’est pas suffisante pour répondre au grand nombre de personnes qui doivent être testées avant de pouvoir retourner au travail.

 

Toujours pas de dates pour l’ouverture des bars

Les représentants de l’industrie des bars ont de nouveau lancé un appel, hier mardi, au gouvernement demandant pourquoi ils devaient rester fermés alors que les restaurants pourraient prolonger leurs heures d’ouverture jusque 22h. Des lieux comme les cinémas, les gymnases ou encore les parcs d’attractions seront également autorisés à rouvrir, mais toujours pas les bars. Cat Hou, qui préside l’Union des barmans, a déclaré que fermer les bars n’aiderait pas à contenir l’épidémie. « Nous sommes fermés depuis le 26 novembre de l’année dernière … À part affecter nos revenus et nos salaires, cela a-t-il affecté autre chose ?», a-t-elle déclaré.

 

Premier procès suite aux manifestations non autorisées de 2019

Au Nok-hin et Leung Yiu-chung ont tous deux vu leur libération sous caution prolongée par le tribunal de district jusqu’à leur audience qui déterminera la peine, le 22 mars. Tous les deux ont plaidé coupable et reconnu leur rôle dans la manifestation du 18 aout 2019 contre le projet de loi sur l’extradition, projet retiré aujourd’hui. Ces deux anciens membres du legCo  risquent jusqu’à 5 ans de prison.  

Jimmy Lai, Martin Lee, le fondateur du Parti démocrate et sept autres coaccusés, ont plaidé non coupable et contestent la légalité des poursuites. Il s’agit du premier procès découlant d’un rassemblement non autorisé dans lequel la défense conteste la constitutionnalité de l’infraction. L’issue est regardée de près en raison d’affaires similaires à venir.

Experts à Wuhan : intervention du directeur de l’OMS

Le directeur de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a affirmé que « toutes les hypothèses restent sur la table » pour expliquer l’origine de la pandémie de Covid-19 après la mission d’un mois en Chine, d’experts mandatés par l’organisation.

Après que les experts aient indiqué que l’hypothèse d’une fuite du virus à partir d’un laboratoire soit « hautement improbable », le directeur de l’OMS a souhaité clarifier quelques informations. « D’aucuns se sont interrogés pour savoir si certaines hypothèses avaient été abandonnées et après avoir discuté avec les membres de l’équipe je souhaite confirmer que toutes les hypothèses restent sur la table », a-t-il déclaré.

« Cela a été un exercice scientifique très important dans des circonstances très difficiles », a souligné le Dr Tedros. Ce dernier a indiqué « espérer » qu’un rapport préliminaire sur la mission puisse être publié cette semaine et le rapport final « dans les semaines à venir ». Cette clarification intervient alors que les premières conclusions présentées par les experts en Chine ont été accueillies avec prudence voire scepticisme notamment aux États-Unis.

La Chine le plus grand partenaire commercial de l’UE en 2020

C’est l’annonce faite lundi par Eurostat, l’institut officiel de statistiques de l’UE, résultat obtenu avec une croissance des exportations comme des importations malgré la pandémie de COVID-19. Les importations de l’UE en provenance de Chine pendant l’année 2020 ont augmenté de 5,6% pour atteindre 383,5 milliards d’euros, tandis que les exportations, avec une augmentation de 2,2%, ont rapporté 202,5 milliards d’euros, toujours selon la même source. « Cela illustre parfaitement la forte résilience et l’importance de la coopération économique et commerciale Chine-UE », a déclaré le chef de la mission chinoise auprès de l’UE, Zhang Ming.

 

Actualité de la communauté

Mieux connaître WeChat

C’est la plate-forme de messagerie la plus populaire en Chine avec plus d’un milliard d’utilisateurs actifs par mois. La Chambre de commerce française de Hong Kong vous propose d’échanger avec des experts pour en savoir plus sur l’utilisation à des fins professionnelles.

Le webinar aura lieu le jeudi 25 février de 8h30 à 9h30

Gratuit pour les membres, 200HKD pour les non-membres.

Inscriptions et informations : https://www.fccihk.com/events/upcoming-events/e/event/succeeding-with-wechat-o2o-commerce-in-china.html

Enfin la météo avec des températures qui iront de 17 à 22°. Aujourd’hui, mercredi 17 février nous fêtons les « Alexis ».