Coronavirus

20 nouveaux cas signalés hier dimanche à Hong Kong

 

Le gouvernement appelé à sensibiliser les résidents sur la vaccination

Dimanche, une association de pharmaciens a interpellé le gouvernement pour qu’il sensibilise le public à la vaccination. La Society of Hospital Pharmacists of Hong Kong a déclaré que le gouvernement devrait prendre l’exemple de Londres pour promouvoir son plan de vaccination, avant son lancement prévu cette semaine.

William Chui, le président de l’association, était l’invité de la radio RTHK où il a indiqué qu’il était urgent d’encourager, dans un premier temps, toutes les personnes considérées comme prioritaires, à se faire vacciner au plus vite. Dès demain, mardi, les personnes prioritaires peuvent prendre des rendez-vous en ligne pour se faire vacciner. Les personnes prioritaires sont les membres du personnel médical, les personnes âgées de 60 ans ou plus, les résidents et les personnels de maisons de retraite et de maisons pour personnes handicapées, les fonctionnaires, les agents de transports, ou encore les travailleurs frontaliers notamment les chauffeurs et le personnel des aéroports

 

Toujours pas de plan pour une reprise totale de l’école

Hier, dimanche, le secrétaire à l’Éducation, Kevin Yeung, a déclaré que les autorités ne savaient toujours pas quand les écoles pourraient reprendre complètement les cours en présentiel et qu’il n’y avait pas de plan actuel pour que les enseignants soient inclus parmi les groupes prioritaires pour recevoir les vaccinations contre.

Depuis ce matin, un tiers des élèves sont autorisés à revenir en classe pour ½ journée, là où jusqu’à présent les établissements étaient autorisés à ne recevoir qu’1/3 des effectifs.

Le secrétaire à l’Éducation a souligné que les tests pour le personnel enseignant était sur la base du volontariat, précisant que les autorités ne prévoyaient pas de rendre ces tests obligatoires pour les enseignants qui n’étaient pas inclus dans les groupes prioritaires.

La direction de RTHK remaniée

Fondée en 1928, Radio Television Hong Kong (RTHK) est le seul organe de presse indépendant, financé par des fonds publics, sur le territoire de Hong Kong. La liberté éditoriale lui est garantie par une charte.

Or, suite aux reportages diffusés par la chaîne, critiques à l’égard des autorités, lors des manifestations anti-gouvernementales, le Bureau du commerce a annoncé l’ouverture d’une enquête gouvernementale sur la gouvernance du groupe audiovisuel, concernant sa direction, ses finances et ses effectifs, afin de vérifier son respect de la charte.

Suite à cet audit, le groupe audiovisuel public hongkongais, doit faire face à un remaniement de sa direction. Le gouvernement a nommé un agent administratif pour remplacer Leung Ka-wing en tant que nouveau directeur et rédacteur en chef de RTHK.  

Patrick Li Pak-chuen, 52 ans, succédera donc à Leung Ka-wing dès le 1er mars.

Le gouvernement a indiqué qu’il avait mené un recrutement ouvert, mais qu’il n’avait pas pu trouver de candidat approprié pour occuper le poste de directeur de la radiodiffusion. Le changement a été annoncé peu de temps avant que le gouvernement ne publie le rapport d’examen sur la gouvernance et la gestion de RTHK. Gladys Chiu, la présidente du Syndicat du personnel du programme de RTHK, s’est inquiétée de la nomination d’un fonctionnaire sans aucune expérience de la radio. Cette dernière a indiqué que le gouvernement essayait de remplacer le professionnalisme de RTHK par la bureaucratie, ajoutant qu’une personne du domaine du journalisme aurait été un meilleur choix.

L’association des journalistes de Hong Kong a déclaré dans un communiqué qu’elle était profondément préoccupée par le rapport d’examen du gouvernement, qui exhortait RTHK à améliorer sa gouvernance et sa gestion éditoriale. L’association a dit craindre que le gouvernement resserre son contrôle sur le radiodiffuseur public, qui doit garder son autonomie éditoriale et ne pas devenir un porte-parole officiel des autorités.

 

Le chômage devrait encore durer

C’est la réflexion du secrétaire au travail et la protection sociale, Law Chi-kwong, ce dernier a indiqué que cela pourrait prendre plus de trois ans pour que le taux de chômage tombe en dessous des 5%.

Le taux de chômage a bondi à 7% soit le taux le plus élevé en près de 17 ans.

En 2003, le taux de chômage de la ville a atteint plus de 8%, au plus fort de l’épidémie de SRAS. Le taux n’est descendu à 5% que trois ans plus tard au deuxième trimestre de 2006, a-t-il indiqué sur son blog.

Actualité de la communauté

Le mercredi 24 février de 17h à 18h, l’association Hong Kong Accueil organise, en partenariat avec AD MediLink, une visioconférence sur le sujet de la vaccination à Hong Kong. Cette conférence est réservée aux membres de Hong Kong.

Elle sera présentée par Amélie Dionne-Charest, co-fondatrice et directrice générale d’AD MediLink et aussi l’unique « référente » de la Caisse de Français de l’Étranger (CFE) à Hong Kong et en Chine.

De l’accès au vaccin à la couverture en France et par la CFE, vous pourrez poser toutes vos questions.

Quand sera-t-on vacciné à Hong Kong, quels vaccins exactement seront disponibles, à quel coût, et quel impact sur votre assurance santé ?

Inscription obligatoire sur le site en suivant ce lien :

https://www.hkaccueil.com/Vaccination-Covid-19-a-Hong-Kong

 

Enfin la météo avec des températures qui iront de 18 à 25°. Aujourd’hui lundi 22 février, nous fêtons les « Isabelle ».