« La loi 2019 sur les droits de l’homme et la démocratie à Hong Kong » promulguée mercredi dernier par le Président américain Donald Trump,

Cette loi, approuvée une semaine plus tôt par le Congrès américain, émet la menace d’une suspension du statut économique spécial accordé par Washington à l’ancienne colonie britannique.

Menace pouvant être mise à exécution si, selon la loi, les droits des manifestants ne sont pas respectés.

Pour rappel, Hong Kong bénéficie d’un statut économique spécial lui permettant d’être exonéré des restrictions s’appliquant à la Chine continentale.

Pékin a fait part de sa colère après la promulgation cette loi, considérant qu’il s’agit là d’un soutien aux manifestations « pro-démocraties » qui se déroulent à Hong Kong depuis maintenant plus de 6 mois.

Pour les autorités chinoises, cette décision constitue une grave ingérence dans les  affaires de Hong Kong, qui, selon Pékin, sont les affaires intérieures de la Chine. Ils n’hésitent pas, dans un communiqué de presse, à parler de violation du droit international, allant jusqu’à menacer Washington de représailles, alors même que les Etats Unis sont actuellement en discussion pour sceller un accord commercial avec la Chine.

« Nous exhortons les Etats-Unis à ne pas continuer sur la mauvaise voie, faute de quoi la Chine prendra des contre-mesures, et les Etats-Unis devront en supporter toutes les conséquences », ajoute le communiqué. « Nous rappelons aux Etats-Unis que Hong Kong fait partie de la Chine, que les affaires de Hong Kong sont les affaires intérieures de la Chine et qu’aucun gouvernement étranger ou force extérieure ne peut s’y ingérer », peut-on lire dans ce communiqué.

De son côté, le Président américain a tenu à faire part dans un communiqué de son « respect pour le Président Xi Jinping, la Chine et le peuple de Hong Kong ».

Rappelons que depuis la rétrocession de Hong Kong à la Chine en 1997, l’ancienne colonie britannique bénéficie du principe « un pays, deux systèmes ».

 

Toujours Hong Kong avec un rapide rappel des élections des conseillers des 18 districts, qui ont eu lieu dimanche 24 novembre.

Très forte participation pour cet unique scrutin au suffrage universel direct avec plus de 70%, des

électeurs qui se sont rendus aux urnes.

Résultat sans précédent pour l’opposition pro démocrate avec un scrutin qui a pris l’allure d’un référendum contre le gouvernement de Carrie Lam soutenu par Pékin.

Sur les 452 sièges, 347 reviennent au « pro démocrates » là où ils n’en avaient que 116, 60 pour les « pro pékin » alors qu’ils étaient 292 et 45 pour les indépendants qui n’étaient jusque là que 23.

Participation faible jusque là pour ces élections très locales car n‘ayant pas d’impact politique pour Hong Kong, elle était de 45% en 2015, ce sont près de 3 millions d’électeurs qui ont décidé d’envoyer un message clair et fort au gouvernement de Carrie Lam en se déplacement en masse dans les bureaux de vote.

De son côté Pékin, par la voix de son ministre des affaires étrangères chinois, Wang Yi, continue de rappeler que, quel que soit l’analyse des résultats, Hong Kong fait partie de la Chine.

La Cheffe de l’exécutif,  Carrie Lam a tenu a indiqué lors d’une conférence de presse que son gouvernement allait améliorer sa gouvernance et développer le dialogue avec la population de Hong -Kong.

Quelques regroupements pacifistes ont lieu à l’issus des résultats d’une part mais également en soutien aux Etats-Unis suite à la promulgation de la fameuse loi sur les droits de l’homme et la démocratie à Hong Kong dont nous vous parlions un peu plus tôt dans ce journal.

 

Et maintenant, l’agenda à Hong-Kong et Macao.

Déplacement de la députée française de la 11ème circonscription des Français établis hors de France, Anne Genetet. 

A Hong Kong depuis ce week-end, la députée a participé dimanche à la marche vers le Peak organisée par les associations française dont Hong Kong Accueil au profit du Téléthon.

Une réunion d’information avec les Français de Hong-Kong et Macao est organisée ce matin de 8h30 à 9h30 dans les locaux du Consulat, rencontre suivie d’un échange avec les élus consulaires.

Plus de détail dès demain avec l’interview d’Anne Genetet.

 

La 8ème édition du French Tech Tour China jusqu’au 6 décembre.

Depuis le 26 novembre, Business France accompagne 12 entreprises françaises actives dans les domaines du numérique et de la transition énergétique, sélectionnées par un jury d’experts franco-chinois. Objectif, aller à la rencontre des écosystèmes incontournables de Shenzhen, Canton, Hong-Kong, Chengdu, Shanghai et Pékin.

 

Du 4 au 6 décembre, Shenzhen, reçoit l’exposition « l’Art de vivre à la française ». 

Créées il y a dix ans, ces expositions ont lieu dans de grandes villes du monde. En Chine, après Shanghai, Pékin ou encore Chengdu, Business France organise une exposition à Shenzhen avec le soutien de la maison Lalique. Plus d’information auprès de Business France à Hong Kong.

 

Culture

Jusqu’au 10 décembre vous pouvez suivre le 48ème festival du film Français de Hong Kong organisé par l’Alliance Française. Le détail des films projetés dans les salles cette semaine est disponible sur le site du festival, hkfrenchfilmfestival.com

 A partir d’aujourd’hui et jusqu’au 7 décembre, les amoureux du design retrouvent l’annuel Business of Design Week au Hong Kong Design Centre à Kowloon Tong. L’occasion une fois encore de découvrir les grands maîtres du design mondial.