Coronavirus

16 nouveaux cas signalés hier dimanche à Hong Kong

 

758.000 doses du vaccin BioNTech/Fosun sont arrivées ce week-end à Hong-Kong

Après les 585.000 doses livrées fin février, Hong Kong aura donc reçu 1,34 millions de doses de ce vaccin. Les réservations en ligne pour la vaccination avec le BioNTech/Fosun sont ouvertes pour les groupes prioritaires qui sont, pour rappel : les personnes âgées de plus de 60 ans, les médecins, les travailleurs transfrontaliers, les agents des services publics et les résidents et le personnel des maisons de soins.

Pour réserver : www.covidvaccine.gov.hk/en/

L’autre option de vaccination avec le vaccin CoronaVac de Sinovac, fabriqué à Pékin – est également disponible sur ce site.

 

Réforme électorale de Hong-Kong à l’ordre du jour de la session de l’Assemblée nationale populaire de Chine

Cette session s’est ouverte le 5 mars, sur les sujets de Hong Kong avec l’opposition politique et les arrestations de militants pro-démocratie.

Selon un communiqué diffusé par l’agence de presse officielle, Xinhua, les participants réfléchissent à un projet sur « l’amélioration du système électoral » de Hong Kong. C’est ce même congrès qui, l’année dernière, approuvait la loi sur la sécurité nationale pour Hong-Kong.

Le vice-Premier ministre Han Zheng a reçu ce week-end les représentants de Hong Kong au Congrès national du peuple, pour leur expliquer plus en détail les raisons de cette volonté de changement du système électoral au sein de la Région administrative spéciale. Han Zheng aurait déclaré que les réformes électorales de Pékin pour Hong Kong ne visent plus à déterminer si les systèmes de la RAS sont démocratiques ou non, mais à prévenir la subversion. Le vice-premier ministre, qui est en charge des affaires de Hong Kong, aurait rencontré Carrie Lam samedi pour discuter des efforts de lutte contre l’épidémie de Hong Kong et de questions telles que le développement de la RAS en un centre financier, d’innovation et de technologie.

Selon la proposition de réforme électorale de Pékin, le nombre de sièges du LegCo passera de 70 à 90. Quant à l’élection du chef de l’exécutif, plus de 100 conseillers de district seraient exclus du comité électoral. Les délégués de Hong Kong à la Conférence consultative politique du peuple chinois deviendront automatiquement membres du comité. Pour certains experts, cette décision pourrait à nouveau provoquer une crise avec les États-Unis qui menacent d’une révision du statut économique spécial accordé au territoire.

 

L’Union européenne dénonce la proposition de réforme électorale

L’UE a averti la Chine vendredi dernier, qu’elle pourrait prendre des « mesures supplémentaires » en réponse à la décision de Pékin de s’accorder un droit de veto sur la sélection des législateurs de Hong Kong.

« L’organisation européenne appelle les autorités de Pékin à examiner attentivement les implications politiques et économiques de toute décision de réforme du système électoral de Hong Kong qui porterait atteinte aux libertés fondamentales, au pluralisme politique et aux principes démocratiques« , a déclaré un porte-parole de l’UE.

Les ministres des affaires étrangères de l’UE ont discuté de la possibilité d’appliquer des sanctions plus larges si la situation s’aggravait.

« Comme convenu par les ministres des affaires étrangères, l’UE est prête à prendre des mesures supplémentaires en réponse à toute nouvelle détérioration grave des libertés politiques et des droits de l’homme à Hong Kong, qui serait contraire aux obligations nationales et internationales de la Chine« , a déclaré le porte-parole.

« Si elle est adoptée, une telle réforme pourrait avoir des conséquences négatives de grande envergure pour les principes démocratiques et les représentants démocratiquement élus à Hong Kong« , selon la déclaration de l’UE.

 

Le dernier gouverneur de Hong Kong, Chris Patten, a également publié une déclaration dans laquelle il dénonce la réforme prévue. Il a déclaré que Pékin a effectivement décidé que l’allégeance au parti communiste est une condition préalable au patriotisme. « Cela détruit complètement l’engagement « Un pays, deux systèmes » », a-t-il déclaré.

 

Actualité de la communauté

Le secrétaire d’État en charge du Tourisme, des Français de l’étranger, Jean-Baptiste Lemoyne, répondra aux questions des Français de Chine continentale, de Hong Kong et de Macao demain, mardi 9 mars.

Pour s’inscrire et poser les questions :  https://lepetitjournal.com/hong-kong/posez-vos-questions-jean-baptiste-lemoyne-chine-expatries-hong-kong-300001

 

Enfin la météo avec des températures qui iront de 19 à 22°.

Aujourd’hui lundi 8 mars, journée internationale des droits des femmes qui a pour thème avec cette année « Leadership féminin : Pour un futur égalitaire dans le monde de la Covid-19 ».