Coronavirus

21 nouveaux cas signalés hier mardi à Hong Kong dont 13 importés.

 

Vaccination des personnes de plus de 60 ans

Depuis le début du programme de vaccination à Hong Kong, trois décès sont survenus jusqu’à présent, provoquant une légère panique auprès des résidents.

Le Dr Ho Pak-leung, directeur du Centre des infections et des maladies infectieuses de HKU, estime que Hong Kong devrait se référer aux dispositions de vaccination en vigueur en Chine continentale et à Macao, où le vaccin Sinovac n’est pas recommandé pour les personnes de plus de 60 ans et les patients souffrant de maladies chroniques. Macao exige même de son côté, que les personnes de plus de 60 ans ne soient vaccinées que si elles sont en bonne santé et ne peuvent être vaccinées qu’après une consultation médicale. De son côté, Sinovac a déjà déclaré que le vaccin ne disposait pas de données d’essais cliniques suffisantes pour les personnes de plus de 60 ans.

Toutefois, le directeur du Centre des infections et des maladies infectieuses de HKU estime qu’il n’est pas nécessaire de suspendre le programme de vaccination à ce stade.

 

Les écoles ESF se félicite de la décision d’inclure les enseignants dans la liste des vaccinations prioritaires

Nous vous en parlions hier, la liste des personnes prioritaires pour la vaccination a été allongée incluant notamment les enseignants.

« La décision d’inclure le personnel des écoles comme groupe prioritaire pour la vaccination est positive, c’est une bonne nouvelle et une reconnaissance de l’importance accordée à la reprise des études à plein temps et le plus rapidement possible« , a déclaré Belinda Greer, directrice générale d’ESF (English Schools Foundation). « Actuellement, nous avons un nombre limité d’élèves à l’école, mais notre objectif est bien sûr de faire revenir 100 % des élèves à l’école et c’est pourquoi, en étroite collaboration avec notre personnel, nous avons pris les dispositions nécessaires, soutenues par des tests tous les quinze jours, pour y parvenir« , a déclaré Mme Greer.

 

Ted Hui, ancien législateur de Hong Kong, s’installe en Australie

Ted Hui, 38 ans, parti de Hong Kong pour la Grande-Bretagne, alors qu’il était en libération sous caution et toujours accusé de blanchiment d’argent et d’atteinte à la sécurité nationale, est arrivé à Darwin, hier et a indiqué sur les médias sociaux vouloir s’installer en Australie avec sa famille. « Il est temps de passer à un autre champ de bataille« , a-t-il déclaré depuis l’hôtel où il effectue sa quarantaine, ayant obtenu une exemption des autorités australiennes pour entrer sur le territoire bien que non résident. « Je suis très reconnaissant de l’aide du gouvernement australien. Sur le plan diplomatique, je pense que c’est aussi un signal pour Pékin indiquant que le gouvernement australien s’engagera davantage auprès des combattants de la liberté au niveau international« . « Je crois que le gouvernement australien est pleinement conscient du fait que je suis sur la liste des personnes recherchées par le gouvernement de Hong Kong pour être arrêtées« , a-t-il ajouté, précisant qu’il n’avait pas demandé de droit d’asile à l’Australie

Pour rappel, l’Australie a suspendu son accord d’extradition avec Hong Kong en juillet dernier, suite à l’entrée en vigueur de la loi sur la Sécurité nationale.

 

Hong Kong a besoin de « sécurité politique »

Information avec l’AFP.

C’est ce qu’a déclaré la cheffe de l’exécutif, Carrie Lam, en saluant le projet de réforme du système électoral de Hong Kong, réforme visant à s’assurer que seuls « des patriotes » puissent gouverner. Elle a rejeté les critiques qui y voient une purge de l’opposition. Carrie Lam a également exclu toute consultation de la population au sujet de ces changements décidés par la Chine.

Elle a déclaré dans une interview avec la chaîne de télévision publique chinoise CCTV que cette décision, je cite, « achève le rétablissement de l’ordre » après la loi sur la sécurité nationale pour Hong Kong. « Outre la sécurité dans la société, Hong Kong a également besoin de sécurité en politique« , a-t-elle déclaré. « La décision est opportune, nécessaire, légale, constitutionnelle », a-t-elle indiqué lors d’un point de presse organisé à son retour de Pékin. Selon elle, le « leadership et le pouvoir décisionnel des autorités centrales n’ont pas à être remis en cause ».

Pour rappel, ce projet de loi, qui prévoit notamment un droit de veto des autorités vis-à-vis des candidats aux élections, est en cours de discussion devant l’Assemblée nationale populaire (ANP, Parlement chinois) et devrait être approuvé demain, jeudi.

La cheffe de l’exécutif a également déclaré que Hong Kong devait saisir les opportunités offertes par le gouvernement central dans son dernier plan quinquennal de développement pour devenir un centre international d’aviation, un centre de technologie et d’innovation et un centre d’échanges culturels.

 

Les diplomates étrangers ne doivent pas se mêler de la réforme de Hong Kong

Le bureau du ministère des affaires étrangères à Hong Kong a indiqué sur son site internet que le commissaire en exercice, Yang Yirui, aurait rencontré en début de semaine, les 59 représentants des consulats généraux et du bureau de l’Union européenne pour les informer des projets de réforme des systèmes électoraux de Hong Kong. Ce dernier leur aurait indiqué de ne pas interférer dans le projet de Pékin, précisant qu’il était tout à fait conforme à la constitution chinoise, à la loi fondamentale et aux normes internationales que le Congrès national du peuple décide des systèmes électoraux de la RAS. Les autorités chinoises indiquent espérer que le corps consulaire à Hong Kong et la communauté internationale dans son ensemble respecteront le principe de non-ingérence.

 

Actualité de la communauté

Montréal recrute ses talents en TI

C’est à travers Talent Montréal, initiative de Montréal International, organisme à but non lucratif, que le Québec lance un événement à grande échelle pour trouver les meilleurs talents dans le secteur des technologies de l’information. Opération de séduction en mode « virtuel » pour cet événement « Journées Québec Monde – TI – Montréal ». Pour participer à cet événement mondial, unique en son genre, rien de plus simple, il suffit de présenter sa candidature pour les postes offerts sur la plateforme Talent Montréal avant le 18 avril 2021

Enfin la météo avec des températures qui iront de 19 à 21°. Aujourd’hui mercredi 10 mars, nous fêtons les « Anastasia ».