Coronavirus

4 nouveaux cas signalés, hier lundi, à Hong Kong, cas importés en provenance des Pays-Bas, des Philippines et du Danemark.

 

3ème dose du vaccin

Ho Pak-leung, microbiologiste de l’Université de Hong Kong, a demandé au gouvernement de laisser les gens choisir le vaccin qu’ils souhaitent recevoir comme rappel, qu’il s’agisse du vaccin Sinovac ou BioNTech.

Il a également déclaré que le gouvernement devrait lancer le projet d’administration du vaccin de rappel aux citoyens de Hong Kong dès que possible s’il veut rouvrir les frontières avec le continent.

S’exprimant au micro de la RTHK hier, lundi, l’expert en santé a noté que la Chine continentale a mis à jour ses directives concernant les vaccins contre le coronavirus, recommandant que toute personne âgée de 18 ans ou plus reçoive une troisième dose.

« De plus en plus de preuves démontrent que les injections de rappel contribueraient à prévenir les infections et les épidémies de Covid-19« , a-t-il déclaré, ajoutant que si Hong Kong souhaite rouvrir ses frontières avec le continent plus tôt, la ville devra faire en sorte que ses politiques en matière de Covid soient conformes à celles du continent.

Entre-temps, le microbiologiste a déclaré que les habitants de Hong Kong devraient avoir le choix lorsqu’il s’agit de se faire vacciner une troisième fois.

Selon lui, les États-Unis, le Royaume-Uni, Israël et les pays européens autorisent déjà des groupes spécifiques de personnes à choisir de recevoir une injection de rappel, et Hong Kong peut se référer à leurs dispositions.

 

La politique du zéro-covid compromet le statut de centre financier

Information de l’agence Reuters

C’est ce qu’à déclarer lundi un groupe de l’industrie financière, l’Asia Securities Industry and Financial Markets Association (ASIFMA). Pour l’association, la politique de zéro covid de Hong Kong et les exigences strictes de quarantaine pour les voyageurs internationaux menaceraient de compromettre le statut de centre financier de la ville.

L’ASIFMA a fait cette déclaration après avoir menée une enquête auprès de ses membres, dont certaines des plus grandes banques et sociétés de gestion d’actifs au monde. Les résultats de cette enquête ont montré que 48 % d’entre eux envisageaient de déplacer du personnel ou des fonctions hors de Hong Kong en raison de difficultés opérationnelles, notamment l’incertitude quant au moment et à la manière dont les restrictions en matière de voyage et de quarantaine seront levées.

« Le statut de Hong Kong en tant que centre financier international est de plus en plus menacé, tout comme sa reprise économique à long terme et sa compétitivité en tant que lieu privilégié pour faire des affaires« , a écrit Mark Austen, directeur général de l’ASIFMA, dans une lettre ouverte adressée au Secrétaire aux Finances, Paul Chan.

La lettre contient une série de recommandations, dont la publication d’une « feuille de route pour sortir de la stratégie Covid-19 de Hong Kong, basée sur le « cas zéro« , au-delà du seul objectif immédiat d’ouverture des frontières avec la Chine », ainsi que la priorité donnée aux vaccinations.

 

Marathon : des coureurs sommés de changer de vêtements

Information de l’AFP

Des coureurs participant dimanche au marathon annuel de Hong Kong se sont vus ordonner de changer de vêtements, voire de camoufler un tatouage, parce qu’ils arboraient l’expression « Hong Kong add oil » (« Ajoutez de l’huile! »).

Cette expression cantonaise communément employée à Hong Kong pour soutenir et encourager une personne, avait été largement adoptée comme slogan dans les grandes manifestations pro-démocratie en 2019.

Les organisateurs du marathon avaient prévenu que les slogans politiques ne seraient pas tolérés et certains des quelque 15.000 coureurs qui se sont présentés dimanche ont été informés qu’ils ne pouvaient pas prendre le départ s’ils portaient ce slogan.

« Il s’agit d’un événement sportif et nous ne souhaitons voir aucun élément politique« , a déclaré William Ko, président du comité d’organisation du marathon, lors d’une conférence de presse après la course.

Il n’a pas précisé pourquoi l’expression, qui date d’avant les manifestations de 2019, posait problème.

Interrogée par l’AFP, la police de Hong Kong ne s’est pas référée directement aux informations des médias locaux. « Si l’organisateur de l’événement rencontre des situations qui nuisent à la paix sociale et violent la loi, il peut demander l’aide de la police« , a-t-elle indiqué dans un communiqué. « Pendant cet événement, la police n’a reçu aucun rapport« .

Dimanche, plusieurs participants se sont plaints d’avoir été invités à recouvrir leurs tatouages, logos ou slogans sur leurs vêtements, sous peine d’être exclus de la course, après que les organisateurs eurent prévenu qu’ils rejetteraient les coureurs qui enfreindraient les lois de Hong Kong ou le règlement de l’événement.

 

Une nouvelle alliance pour promouvoir la « troisième voie » au Legco

Le groupe Path of Democracy du conseiller exécutif Ronny Tong et le parti politique Third Side ont annoncé vendredi qu’ils avaient formé une nouvelle alliance, dans l’optique de présenter des candidats aux élections du Legco de décembre.

Lors d’une conférence de presse, les deux groupes ont déclaré qu’ils avaient pour mission commune de sauvegarder le principe « Un pays, deux systèmes », de défendre la souveraineté de la Chine sur la RAS, de promouvoir la réforme démocratique et d’améliorer la gouvernance de la ville.

La période de nomination pour les élections se déroulera du 30 octobre au 12 novembre.

Ronny Tong a déclaré que l’alliance vise à promouvoir ce qu’il appelle la « troisième voie » – qu’il dit défendre depuis qu’il a quitté le « Civic Party » en 2015.

« Nous pensons également qu’en préservant et en respectant l’ordre constitutionnel, il est possible de trouver un juste équilibre entre l’ordre constitutionnel et les valeurs et libertés fondamentales des habitants de Hong Kong. C’est notre principale conviction politique« , a-t-il déclaré.

En l’absence d’élu pro-démocratie, l’alliance a annoncé souhaiter avant tout redonner confiance aux hongkongais et les rassurer pour leur avenir. A suivre.

 

Saisie record de faux Viagra

Les douanes ont confisqué 1,6 million de pilules, et cinq personnes dont trois femmes et deux hommes, ont été arrêtées lors d’une opération des douanes effectuée le mois dernier.

De faux comprimés de Viagra et de Cialis, acheminés à Hong Kong depuis l’Inde, figurent parmi les produits pharmaceutiques contrôlés saisis, pour un montant record de 55 millions de Hong Kong dollars (soit 7 millions d’USD).

Un site industriel situé à Hung Hom servait de centre de distribution pour l’envoi des pilules génériques et de faux médicaments à des clients du monde entier.

 

La Chine veut endiguer le phénomène des «Tiger moms»

Information avec l’agence Xinhua

Les législateurs chinois examinent un projet de loi interdisant aux parents de « faire peser une charge de travail excessive sur leurs enfants », dans le cadre du projet de loi sur la promotion de l’éducation familiale.

Le texte a été présenté le 19 octobre en troisième lecture à la session en cours du Comité permanent de l’Assemblée populaire nationale. Le projet de loi stipule que les parents ou autres tuteurs doivent organiser de manière appropriée le temps des enfants pour les études, le repos, les loisirs et les exercices physiques.

En Chine, ces mères chinoises, surnommées les « mères tigres », surchargent de cours leurs enfants. Aux États-Unis et en France, le livre « L’Hymne de bataille de la mère tigre » (paru en 2011) d’une de ces mères, Amy Chua, a déchaîné les polémiques.

Cet ouvrage se retrace l’éducation de ces mères qui n’hésitent pas à surcharger l’emploi du temps de leur enfant, dès l’âge de 5 mois, à les inscrire à des dizaines d’activités extra-scolaires, à limiter leurs moments de repos et à surtout exiger l’excellence et la réussite dans tous les domaines.

Selon l’américaine Amy Chua, professeur de droit à Yale, ce concept de « mères-tigres » évoque l’éducation très stricte issue de la culture chinoise. Ainsi, pas de télé, pas de console ni de smartphone, heures de lecture obligatoire (de grands classiques de la littérature chinoise), des devoirs supplémentaires que ceux préconisés par l’école et des visites de musée régulières… A cela s’ajoute, l’utilisation des punitions dès le plus jeune âge de l’enfant pour qu’il comprenne rapidement où se trouve les limites. La quête de l’excellence, combinée à celle de la réussite sociale et financière, est un réel enjeu pour les parents.

 

Actualités de la communauté

Troupe scoute francophone de HK cherche chefs et cheftaines

Créé en janvier 2020, la troupe recherche activement de jeunes chef/taine(s) et assistants chef/taine(s) motivés pour animer les activités de la troupe.

Vous avez 18 ans ou plus, vous vivez ou allez bientôt arriver à Hong Kong, idéalement une expérience dans le scoutisme (mais pas nécessairement, votre formation sera assurée !). Vous avez envie de découvrir ou de vous engager dans le scoutisme, la troupe est là pour vous accueillir.

Contact : Pierre-Henri JOLY 

Pierre.henri.joly@gmail.com

Mob/WhatsApp : (+852) 6506 3978

 

Enfin la météo avec des températures qui iront de 22 à 27°. Aujourd’hui mardi 26 octobre, nous fêtons les « Dimitri »

 

Merci pour votre écoute et une pensée amicale à nos auditeurs toujours en quarantaine.