Coronavirus

Seulement 1 nouveau cas signalé hier dimanche à Hong Kong, importé.

 

La bulle des vaccins pas incitative pour la vaccination

Une enquête a révélé que les mesures du gouvernement concernant la « bulle vaccinale » qui offrent des règles de distanciation sociale assouplies pour les personnes vaccinées, n’ont pas motivé les résidents à se faire vacciner.

Pour rappel, dans le cadre du programme de « bulle vaccinale », les bars karaoké, les saunas et les salles de fête sont autorisés à rouvrir leurs portes à condition que l’ensemble du personnel et des clients aient reçu au moins la première dose de vaccin, tandis que les restaurants peuvent également aménager des zones spécifiques pour accueillir plus de clients par table.

Parmi les personnes interrogées, 35 % ont déclaré ne pas avoir encore décidé de se faire vacciner.

 

Plus de flexibilité pour les bons d’achat de 5.000 HK$

Le gouvernement a annoncé précédemment que les bons seront émis cet été en versements mensuels de 1.000 HK$ chacun, avec un délai limité pour les utiliser. S’exprimant aujourd’hui lors d’une émission de radio, le secrétaire aux Finances, Paul Chan a déclaré que les résidents disposeront de plus de temps pour dépenser les bons, pouvant aller jusqu’au nouvel chinois de l’année prochaine. Tous les résidents pourront s’inscrire pour recevoir les bons via Octopus, Alipay Hong Kong, Tap-and-Go et WeChat Pay Hong Kong. Ils seront disponibles pour toutes les personnes âgées de plus de 18 ans, ainsi que pour les nouveaux arrivants.

 

40% des enseignants souhaitent quitter leur poste

La dernière enquête du Hong Kong Professional Teachers’ Union montre que 40% des enseignants souhaitent quitter le secteur de l’éducation, la moitié d’entre eux ayant l’intention de démissionner ou de prendre une retraite anticipée. L’enquête menée par le syndicat entre le 29 avril et le 5 mai a recueilli un total de 1.178 réponses d’enseignants et de directeurs d’école.

Environ 11,3 % des personnes interrogées ont déclaré qu’elles quitteraient le secteur avant la fin de cette année scolaire.

Environ 70 % des enseignants interrogés ont déclaré que la « pression politique croissante » était la principale cause de leur départ.

L’étude a également révélé qu’environ 80 % des enseignants ne sont pas satisfaits de la société et de son environnement politique, ainsi que des systèmes et politiques éducatifs de la ville. Le syndicat a déclaré que les résultats montrent que le Bureau de l’éducation impose une pression politique sur les écoles et les enseignants, et a exhorté le bureau à cesser toute intervention politique. Fung Wai-wah, président du syndicat, craint que la qualité de l’enseignement ne soit affectée si de plus en plus d’enseignants expérimentés partent.

 

Une économie qui reprend mais qui risque de stagner en raison du faible taux de vaccination

L’économie de Hong Kong est sur la voie de la reprise, mais la lenteur des progrès dans la vaccination des résidents pourrait freiner la croissance, a averti le secrétaire aux Finances, Paul Chan sur son blog, hier dimanche.

Alors que les dépenses de consommation privées ont augmenté de 1,6 % au cours du dernier trimestre, après avoir baissé au cours des six trimestres précédents, la croissance actuelle est encore principalement tirée par les exportations, a déclaré le secrétaire financier

Samedi, seulement 648.900 résidents, soit 8,7% étaient totalement vaccinés, un peu plus de 1 million ayant reçu leur première injection, soit moins de 20%.

Afin de stimuler le taux de vaccination, les autorités ont lancé à la fin du mois dernier le plan de « bulle vaccinale » prévoyant un assouplissement des restrictions pour les bars et les restaurants, à condition que le personnel et les clients soient vaccinés. Les excursions locales ont également été autorisées à reprendre après une interruption de six mois, là encore, à condition que le personnel soit vacciné, des exceptions étant prévues pour les personnes jugées médicalement inaptes. Paul Chan a déclaré qu’il y avait une lueur d’espoir pour l’économie de la ville, mais que tout progrès serait retardé si le taux de vaccination restait faible, les résidents de la classe ouvrière supportant le poids de la stagnation économique.

 

L’OMS accorde son homologation d’urgence au vaccin chinois Sinopharm

Information de RFI

Feu vert pour Sinopharm. C’est le 6e vaccin à être validé par l’OMS et le premier venu de Chine. L’espoir est grand pour tous les pays qui peinent à obtenir des doses. Même si des doutes subsistent sur l’efficacité réelle du vaccin.

Le vaccin de Sinopharm utilise un virus « inactivé » pour déclencher une réaction immunitaire. C’est l’une des méthodes les plus classiques pour fabriquer un vaccin. Celui de Sinopharm serait efficace à 79% après l’injection de deux doses, distantes de 2 à 3 semaines. C’est moins que les vaccins de Pfizer et Moderna. Mais à peu près pareil à celui d’AstraZeneca.

Reste plusieurs inconnues, notamment l’efficacité chez les plus de 60 ans, les personnes avec des comorbidités et les femmes enceintes. L’OMS précise néanmoins qu’il n’y a pas de raison de penser que le vaccin serait moins efficace selon les groupes d’âges.

En donnant le feu vert à Sinopharm, l’OMS espère surtout obtenir rapidement des doses pour son programme de partage de vaccins avec les pays pauvres. Il tourne aujourd’hui au ralenti. Sinopharm affirme pouvoir fabriquer trois milliards de doses par an. Le vaccin est déjà utilisé dans au moins 45 pays, dont la Hongrie en Europe.

 

La Chine émet de «vive protestation» contre le vote du sénat français sur Taïwan

L’ambassade de Chine en France a émis une «vive protestation» et exprimé sa «ferme opposition» vendredi dernier, après l’adoption jeudi 6 mai par le Sénat français d’une résolution favorable à la participation de Taïwan à certaines organisations internationales.

La résolution a été très largement adoptée par les sénateurs avec 304 voix pour et zéro contre. La résolution est « manifestement en violation du principe d’une seule Chine et constitue une ingérence flagrante dans les affaires intérieures de la Chine», selon une déclaration publiée le 7 mai sur le site de l’ambassade de Chine, basée à Paris

Cette dernière a invoqué le respect de «la souveraineté nationale et l’intégrité territoriale de la Chine ». Raison pour laquelle la Chine exhorte la France « à traiter prudemment et judicieusement les questions liées à Taïwan ».

« L’unicité de la Chine ne peut être défiée ni bafouée », a indiqué le porte-parole de l’ambassade, rappelant que seuls des États souverains pouvaient devenir membres de ces organisations.

« Taïwan, en tant que province de la Chine, n’a pas le droit d’y adhérer. Le respect du principe d’une seule Chine constitue la base politique des relations sino-françaises et aussi un engagement solennel pris par tous les gouvernements français successifs à la Chine depuis l’établissement des relations diplomatiques sino-françaises en 1964 », a rappelé ce dernier.

 

Actualité de la communauté

 

Jusqu’au 26 mai

A la rencontre de l’artiste “The French Girl,”

Son inspiration, c’est dans le béton qu’elle l’a trouvée. C’est sur cette matière première, très présente à Hong-Kong qu’elle répand son double cœur.

Colorée, énergique, amusante, chaque pièce est une invitation à profiter de chaque moment de la vie avec la volonté de vouloir répandre amour et bonheur autour d’elle. Pour la rencontrer c’est à Campo Marzio, à Tai Kwun, que cela se passe.

Jusqu’au 26 mai, l’artiste y expose son travail, soutenue par le French May.

Tai Kwun – Campo Marzio

10 Hollywood Road, Shop 03-G07, Ground Floor, Barrack Block 3, Central

 

Jusqu’au 6 juin

The Streets of Lockdown

La jeune galerie L’Epicerie Fine présente l’exposition The Streets of Lockdown, avec des œuvres d’une dizaine de Street artists français,

https://www.afhongkong.org/en/library-and-publications/blog/the-streets-of-lockdown-exhibition/

The Stallery

82A Stone Nullah Lane, 

Wan Chai, Hong Kong

 

Enfin la météo avec des températures qui iront de 26 à 32°. Aujourd’hui lundi 10 mai, nous fêtons les « Solange ».