Coronavirus

Aucun nouveau cas local signalé hier jeudi à Hong Kong

 

Arrestation de plusieurs responsables de l’Apple Daily

La police de la sécurité nationale a procédé hier à l’arrestation de Ryan Law, rédacteur en chef du quotidien pro-démocratie, de l’éditeur et trois autres cadres du tabloïd, soupçonnés de collusion et conspiration avec un pays étranger ou avec des éléments extérieurs mettant en danger la sécurité nationale, l’opération de police s’est effectuée tôt hier, jeudi, et a mobilisé près de 200 agents.

La police a confirmé avoir placé les cinq personnes en détention pour enquête et avoir perquisitionné leurs domiciles.

Le Secrétaire à la sécurité, John Lee, accuse le tabloïd d’utiliser « la couverture médiatique comme un outil » pour porter atteinte à la sécurité, alors que la police de son côté, cite plus de 30 articles appelant à des sanctions contre Hong Kong et la Chine continentale. Pour la police, la publication de ces articles est la preuve d’une conspiration de collusion avec des forces étrangères, en violation de la loi sur la sécurité nationale.

S’exprimant lors d’une conférence de presse , le commissaire principal Steve Li Kwai-wah, de l’unité de sécurité nationale, a également révélé que les actifs de trois sociétés – Apple Daily Limited, Apple Daily Printing Limited et AD internet Limited – s’élevant à 18 millions de Hong Kong dollars (2,32 millions de dollars américains) avaient été gelés.

Les bureaux avaient déjà fait l’objet d’une descente de police en août l’année dernière. Pour rappel, le fondateur du journal, Jimmy Lai, purge une peine de prison pour avoir participé à des rassemblements non autorisés en 2019. Ses participations dans l’entreprise ont été gelées pour des raisons de sécurité nationale.

 

Apple Daily : Réaction de Taiwan

Le ministre taïwanais des affaires étrangères, Jaushieh Joseph Wu, s’est exprimé hier sur les médias sociaux déclarant qu’il était à la fois attristé et en colère suite raid de la police de Hong Kong contre le journal Apple Daily.

Pendant ce temps, le Parti démocratique progressiste de Taïwan condamne les autorités de Hong Kong pour la répression des médias locaux.

 

La loi sur la sécurité soutenue par les résidents

C’est ce qu’a affirmé le Secrétaire à la sécurité, John Lee, expliquant dans une interview au media d’État Xinhua publiée mercredi, que les Hongkongais soutenaient de plus en plus la loi sur la sécurité nationale, loi imposée par Pékin il y a près d’un an, ajoutant  que de nombreuses personnes jouaient désormais un rôle proactif dans la sauvegarde de la sécurité nationale.

John Lee explique ce constat par le nombre important, plus de 100.000 appels reçus sur la ligne d’assistance téléphonique de la police pour signaler des violations présumées et ce, depuis son lancement en novembre dernier.

Le secrétaire à la sécurité a également ajouté que les appels à l’indépendance de Hong Kong et les manifestations antigouvernementales avaient considérablement diminué grâce à cette loi.

John Lee a de nouveau rejeté les allégations selon lesquelles la police aurait abusé de la loi en procédant à des arrestations arbitraires – qualifiant ces remarques de « déformation des faits » et de « tentative d’induire le public en erreur ».

Les agents ont arrêté 109 personnes soupçonnées de mettre en danger la sécurité nationale et 62 d’entre elles ont été inculpées, selon l’agence de presse officielle Xinhua.

 

L’UNESCO récompense un ancien village Hakka de Hong Kong

Information de Tai Kwun Cultural & Art Co Ltd

Lai Chi Wo, un village Hakka isolé et peu connu situé dans le nord-est des Nouveaux Territoires, a remporté le prix de reconnaissance spéciale pour le développement durable lors de la remise des prix Unesco 2020 pour la conservation du patrimoine culturel en Asie-Pacifique. Victoire emportée face à 46 autres candidats provenant de 9 autres pays.

Le jury international de l’Unesco a félicité le projet de revitalisation de Lai Chi Wo pour son « approche pionnière visant à faire revivre un paysage culturel rural autrefois abandonné », notant que « le projet défend les dimensions clés du développement durable – économique, sociale et environnementale. »

Lai Chi Wo a été créé il y a près de 400 ans. Ce village, situé entre la montagne et la mer, compte deux temples reliés entre eux, tous deux considérés comme des bâtiments historiques : le temple de Hip Tin et le monastère de Hok Shan.

Comme dans de nombreux villages du territoire, sa population a commencé à baisser fortement au profit de la ville dans les années 1950.

L’histoire raconte qu’il y a environ 100 ans, Lai Chi Wo était considéré comme un village pauvre, jusqu’à ce qu’un maître Feng Shui conseille de construire trois murs Feng Shui pour éloigner les mauvais esprits et garder le village en sécurité. Après la construction des murs, le village aurait retrouvé sa prospérité d’antan.

Situé à l’intérieur du Plover Cove Country Park, on peut s’y rendre par deux sentiers de randonnée ou par le ferry depuis Ma Liu Shui. Il existe également des sentiers de randonnée plus longs dans le parc pour ceux qui souhaitent explorer davantage la région. Une visite à Lai Chi Wo offre un aperçu du passé de Hong Kong.

 

Des Chinois de retour dans l’espace

Information de l’AFP 

Plus de quatre ans après sa dernière mission habitée, la Chine a décidé d’envoyer un premier équipage de trois astronautes vers sa station spatiale en construction.

Les trois astronautes resteront dans l’espace durant trois mois, une période record pour la Chine. Sa précédente mission habitée fin 2016, Shenzhou-11, n’avait duré que 33 jours.

En trois mois, les astronautes devront s’occuper de la maintenance, installation de matériel, sorties dans l’espace, préparation des missions de construction à venir et des séjours des futurs équipages.

Nommée en anglais CSS (pour « Chinese Space Station ») et en chinois Tiangong (« Palais céleste »), la station, une fois terminée, sera semblable en taille à l’ex-station soviétique Mir (1986-2001). Sa durée de vie sera d’au moins 10 ans.

La mission Shenzhou-12 constitue le troisième lancement sur les 11 qui seront nécessaires à la construction de la station entre 2021 et 2022. Quatre missions habitées sont prévues au total.

Le géant asiatique investit depuis plusieurs décennies des milliards d’euros pour rattraper les autres puissances spatiales. La Chine est devenue en mai le deuxième pays au monde, après les États-Unis, à faire évoluer sur Mars un petit robot — baptisé « Zhurong ». Cette astromobile a déjà envoyé plusieurs clichés de la planète rouge, dont un étonnant « selfie » la semaine dernière.

À un horizon plus lointain, Pékin prévoit d’envoyer des humains sur la Lune (vers 2030) et d’y construire une base avec la Russie.

 

Actualité de la communauté

 

Jusqu’au 31 juillet

Exposition de Chu Teh-Chun

Dans le cadre du French May, co-présenté par l’Alliance Française

Exposition personnelle de l’artiste abstrait franco-chinois, Chu Teh-Chun.

Chu a étudié l’aquarelle et la peinture à l’huile à la National Academy of Art sous la direction de Lin Feng Mian, aux côtés de deux autres artistes de renom : Zao Wou-Ki et Wu Guanzhong.

Ses œuvres sont célèbres pour leur intégration des techniques de peinture traditionnelles chinoises, notamment la calligraphie, à l’art abstrait occidental. Cette exposition célèbre le centenaire de l’artiste et présentera une sélection d’œuvres sur papier qui mettent en valeur ses compositions abstraites et sa calligraphie emblématiques.

Alisan Fine Arts

21/F Lyndhurst Tower, 1 Lyndhurst Terrace, Central, Hong Kong

Heures d’ouverture : Lun – Sam, 10h00 – 18h00

Informations : ICI

 

Enfin la météo avec des températures qui iront de 29 à 33°. Aujourd’hui vendredi 18 juin, nous fêtons les « Léonce ».