Coronavirus.

Hier mercredi, 745.000 personnes s’étaient inscrites pour les tests de dépistage de la COVID-19. Hier ce sont 126.000 personnes qui avaient déjà pu être testées. Hier, Hong Kong comptait 4.823 cas et 92 décès.

Assouplissement des mesures de prévention

Le gouvernement a annoncé la réouverture des centres de sports et l’autorisation pour les restaurants à ouvrir jusque 22h au lieu de 21h. Mai attention, les règles de distanciation sociale restent en vigueur avec notamment l’obligation de ne pas être plus de deux personnes par table. Ces mesures seront effectives dès demain vendredi, pour une période de 7 jours soit jusqu’au 10 septembre.

Pollution en forte hausse à Hong Kong

Le niveau actuel de pollution atmosphérique à Hong Kong pose un risque sanitaire « très élevé », le problème devant persister au cours des prochains jours, a déclaré le département de la protection de l’environnement. Des niveaux de pollution plus élevés que la normale, depuis mardi matin, ont été relevés. Le département de l’environnement a déclaré qu’il s’attendait à ce que certains secteurs atteignent même des niveaux « graves » avant la fin de la semaine.

Chine : Une journaliste australienne en résidence surveillée

Selon un communiqué de la ministre australienne des Affaires étrangères, Maryse Payne, la Chine aurait placé en détention de Cheng Lei, une présentatrice australienne de la chaîne de télévision chinoise étatique CGTN.

Le 6 mars, la journaliste d’affaires basé à Beijing, qui a étudié à Brisbane et à Melbourne, s’est moquée du confinement mit en place à Wuhan en mars. Le 8 mars, elle avait déclaré qu’« en Chine, la croyance ‘faites ce que je dis, pas ce que je fais’ est profondément ancrée dans la fonction publique », ajoutant que « servir le peuple disent les slogans, la réalité est le contraire ».

Selon la chaîne de télévision publique australienne ABC, Cheng Lei est actuellement détenue en «résidence surveillée dans un lieu désigné», une forme de détention qui permet aux enquêteurs d’interroger un suspect pour une durée allant jusqu’à 6 mois, sans qu’il ne soit officiellement arrêté.

Pour rappel, Cheng Lei est la seconde citoyenne australienne de renom à être détenue par Pékin après l’arrestation en janvier 2019 de l’écrivain Yang Hengjun sur des soupçons d’espionnage. La détention de la journaliste Cheng Lei est une nouvelle escalade dans la détérioration des relations entre la Chine et l’Australie depuis 2018. Les autorités australiennes ont provoqué la fureur de la Chine il y a quelques mois pour ses demandes d’enquête sur les origines de la pandémie de Covid-19, découvert pour la première fois dans la ville chinoise de Wuhan. Depuis, la Chine a pris des mesures pour réduire les importations australiennes et a encouragé ses étudiants et touristes à éviter l’Australie.

Les États-Unis déclassifient des documents attestant leur soutien à Taïwan. Information de RFI.

Un pays est au cœur des tensions grandissantes entre les États-Unis et la Chine, c’est Taïwan, pays indépendant de fait mais revendiqué par Pékin. Alors que la Chine multiplie les manœuvres militaires d’intimidation aux portes de l’archipel, les États-Unis ont fait lundi un nouveau pas en direction de la démocratie taïwanaise en déclassifiant des câbles diplomatiques datant des années 1980 attestant de leur soutien au gouvernement taïwanais.

Les deux télégrammes diplomatiques datent de 1982.

Envoyés par l’administration Reagan à Taipei, ils décrivent six garanties que s’engage à tenir Washington vis-à-vis du gouvernement taïwanais, et qui continuent d’être valables aujourd’hui. 

Parmi ces principes, la position de neutralité de Washington face à l’appartenance ou non de Taïwan à la Chine, mais aussi la possibilité pour les États-Unis de vendre librement des armes au gouvernement taïwanais. Ces principes étaient connus, mais Washington ne les avait jamais clairement énoncés. Le timing de cette déclassification ne doit rien au hasard. Ces derniers mois, la Chine a nettement durci le ton face à Taïwan, à qui elle reproche son rapprochement avec les Etats-Unis.

Les États-Unis veulent donc envoyer un message clair à Pékin: ils défendront l’archipel en cas d’agression chinoise. « Si la Chine continue d’être belliqueuse, nous augmenterons nos ventes d’armes à Taïwan », a précisé l’ambassade officieuse des États-Unis à Taïwan dans son communiqué accompagnant les deux télégrammes. 

Actualité de la communauté

Dans le but de recueillir le témoignage des entreprises françaises présentes en Chine, la Chambre de commerce et d’industries françaises en Chine (CCI FRANCE CHINE), en partenariat avec le service économique de l’Ambassade et les Consulats de France en Chine, Business France et les conseillers du commerce extérieur de la France, lance une enquête sur l’impact de la Covid-19 et la reprise d’activité. L’enquête sera ouverte jusqu’au Lundi 14 Septembre. 

Informations et/ou participation : https://jinshuju.net/f/ST5uaB

Enfin la météo avec des températures qui iront de 28 à 33° avec des averses. Aujourd’hui jeudi 3 septembre nous fêtons les « Grégoire ».