Coronavirus

98 nouveaux cas signalés hier mardi à Hong Kong dont 9 cas importés.

4ème série de financement pour les industries touchées par les mesures antiépidémiques, lancée avant Noël

La cheffe de l’exécutif, Carrie Lam, a déclaré, lors d’une conférence de presse hier, qu’elle prévoyait de demander au Conseil législatif, d’approuver une autre série d’aide financière, avant Noël, pour aider les industries touchées par les mesures de distanciation sociale telles que celles qui ont reçu l’ordre de fermer ou encore les restaurants qui ne peuvent pas fournir de services de restauration en soirée.

Les détails de cette mesure et le montant des aides seront annoncés dans les jours qui viennent.

Carrie Lam a souligné que cette 4ème série sera plus simple d’accès que les précédentes.

Lors de cette conférence de presse la cheffe de l’exécutif a rappelé que l’épidémie avait été sévère au cours des trois à quatre dernières semaines, avec plus de 600 cas enregistrés chaque semaine dont un nombre élevé de cas d’origine inconnue. Elle a également déclaré que le gouvernement continuerait de prendre des mesures pour faire face à l’épidémie, avec, notamment l’augmentation des centres de test ou encore le dépistage obligatoire pour les groupes considérés à haut risque.

La 2ème demande de mise en liberté sous caution de Jimmy Lai retardée

La demande de mise en liberté sous caution du fondateur de Next Digital, Jimmy Lai, a été reportée à mercredi prochain après qu’une nouvelle accusation ait été ajoutée au dossier, celle de collusion avec les forces étrangères en vertu de la loi sur la sécurité nationale. Jimmy Lai était censé faire une demande de libération sous caution auprès de la Haute Cour hier devant le juge de la sécurité nationale Alex Lee Wan-tang.

Le magnat de la presse de 73 ans, est placé en détention provisoire au centre d’accueil de Lai Chi Kok depuis le 3 décembre pour fraude et s’est déjà vu refuser une demande de liberté sous caution, son audience ayant été ajournée au 16 avril. Il est le premier accusé à faire face à l’accusation depuis l’entrée en vigueur de la loi le 30 juin. S’il est reconnu coupable, Jimmy Lai pourrait être condamné à une peine d’emprisonnement allant de trois ans à la perpétuité.

Quatre personnes arrêtées pour une affaire de blanchiment d’argent

Les agents des douanes ont déclaré avoir démantelé un trafic présumé de blanchiment d’argent impliquant une société de transfert de fonds et une société offshore qui auraient traité environ 880 millions de Hong Kong dollars.

Quatre personnes âgées de 42 à 61 ans – les trois employés et le directeur de la société offshore – ont été arrêtées pour violation présumée de l’ordonnance sur les crimes organisés ainsi que pour blanchiment d’argent. L’autorisation de la société de transfert de fonds a été suspendue, son solde bancaire d’environ 16 millions de Hong Kong dollars a été gelé. Les autorités ont déclaré que les enquêtes se poursuivaient et qu’il pourrait y avoir d’autres arrestations.

L’Etat français met aux enchères deux A340 « République française »

Le service des Domaines, qui dépend du ministère de l’Économie, a mis aux enchères en ligne deux Airbus ayant appartenu à l’armée de l’air, à destination des professionnels.

Chaque lot est mis à prix à 80.000 euros. Si nous vous parlons de cette information c’est qu’il s’agit d’avions utilisés pour le transport des personnels et l’évacuation de populations en cas de catastrophes naturelles.

Ces deux appareils avaient été mobilisés au début de l’épidémie de Covid-19, fin janvier 2020. Ils avaient servi à rapatrier des ressortissants français de Wuhan, vers la base de Creil, dans l’Oise. 

Les visites des avions se font sur rendez-vous du 15 au 22 décembre sur le tarmac de l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle, la date de vente prévue étant fixée au 22 décembre. Les deux A340-200 cumulent respectivement plus de 68.000 et plus de 70.000 heures de vol, ont bénéficié d’opérations de maintenance récentes et sont toujours en activité. Les services de l’État précisent toutefois que ces appareils, vendus « avec leur aménagement intérieur », sont livrés « en l’état et sans garantie »

La fiche indique que ces ventes sont réservées aux professionnels, et qu’elles comportent plusieurs obligations. L’acquéreur devra ainsi effacer le logo « République française » dans un délai d’un mois après l’enlèvement de l’appareil. Ce dernier devra en outre être retiré du tarmac « avant le 31 décembre 2020 ». 

Enfin la météo avec des températures toujours fraîches qui iront de 13 à 17°. Aujourd’hui mercredi 16 décembre, nous fêtons les « Alice ».