23ème anniversaire de la création de la région administrative spéciale

Extraits du discours de la cheffe de l’exécutif Carrie Lam.

Carrie Lam est revenue sur les dernières grandes décisions du gouvernement avec notamment le projet de loi sur l’hymne national présenté au Conseil législatif (Legco) en janvier et adopté le 4 juin dernier. Loi entrée en vigueur le 12 juin. La cheffe de l’exécutif a abordé le sujet de la loi sur la sécurité nationale. « Bien qu’il soit important pour nous de respecter et de protéger l’hymne national, la protection de la sécurité nationale revêt une importance encore plus grande, car elle concerne l’unité, l’intégrité territoriale et les intérêts de développement de notre pays », a indiqué Carrie Lam lors de son intervention. La loi nationale a été ajoutée à l’annexe III de la loi fondamentale et est aujourd’hui en application à Hong Kong. « C’est une étape historique pour améliorer le système de Hong Kong afin de protéger la souveraineté, l’intégrité territoriale et la sécurité de notre pays », a souligné Carrie Lam. Pour la leader de Hong Kong, cette décision montre que le gouvernement central de Beijing est, je cite : « déterminé à protéger la grande majorité des citoyens respectueux des lois à Hong Kong mais aussi déterminé à préserver et à améliorer « un pays, deux systèmes », un principe qui est gage de stabilité et prospérité pour Hong Kong depuis sa création il y a 23 ans » à tenu à préciser Carrie Lam. « La loi ne portera pas atteinte à l’autonomie, l’indépendance judiciaire et du droit à Hong Kong, ni aux droits et intérêts légitimes du peuple de Hong Kong », a précisé la cheffe de l’exécutif.

Entrée en vigueur de la loi sécurité.

Plusieurs affrontements entre la police et des manifestants ont eu lieu hier mercredi plusieurs centaines de personnes ont été arrêtées et une dizaine sont considérés en violation avec cette loi sur la sécurité nationale. Les peines pour quatre types d’infractions sont révélées pour la première fois, les quatre crimes énumérés dans la loi sont tous passibles d’une peine d’emprisonnement à perpétuité. La peine maximale pour collusion avec des forces extérieures et la sécession sera une peine à perpétuité. Collusion avec des forces étrangères pour entraver les politiques du gouvernement, ou demander à des pays étrangers de sanctionner Hong Kong sont des infractions à la loi sur la sécurité nationale. Il est également interdit d’accepter du financement étranger ou de l’aide pour des actions allant à l’encontre de la Région adiministrative spéciale ou du gouvernement central. La peine maximale est également requise pour tout acte de collusion avec des forces extérieures et de terrorisme, tout comme la subversion ou la sécession.

La nouvelle loi sur la sécurité nationale s’étend bien au-delà des frontières de Hong Kong, l’article 38 précise qu’elle s’applique à toute personne – y compris les personnes qui ne sont pas des résidents permanents de Hong Kong – qui viole la législation même en dehors de la Région Administrative Spéciale.

Ce ne sont pas uniquement les personnes qui sont concernées, l’article 37 de la loi, stipule que toutes entreprise, groupe ou organisation établies à Hong Kong relèvent également de son champ d’application.

La loi stipule aussi que le système éducatif local, ainsi que les médias et Internet seront réglementés afin de renforcer la sécurité nationale et de freiner les activités terroristes. Enfin la loi précise que le chef de l’exécutif de Hong Kong se doit de faire un rapport annuel auprès du gouvernement populaire central pour l’informer de la situation.

Enfin, cette loi stipule clairement que la RAS doit protéger les droits et libertés du peuple de Hong Kong en vertu de la Basic Law, ainsi que les dispositions du Pacte international relatif aux droits civils et politiques à l’économie, aux droits sociaux et culturels, y compris les libertés d’expression, de presse, de publication, d’association, d’assemblée, de procession et de manifestation. Nous reviendrons bien évidemment sur ce sujet cette semaine en fonction de l’actualité.

Réaction de l’Europe.

Les européens ont déclaré à de nombreuses reprises s’inquiéter pour la situation de Hong Kong, l’une des principales places financières mondiales.

Nicolas Chapuis, ambassadeur de l’Union européenne (UE) en Chine, a déclaré à l’Agence France Presse, que cette loi « risque de miner sérieusement le principe « Un pays, deux sustèmes » et le haut degré d’autonomie ainsi que la prospérité de Hong Kong ». Les ministres des Affaires étrangères du G7 (Allemagne, Canada, États-Unis, France, Italie, Japon et Royaume-Uni) avaient également appelé la Chine à revenir sur ce projet dans une déclaration commune.

Le président du Conseil européen, Charles Michel, a déclaré lors d’une conférence de presse : « nous déplorons cette décision. Cette loi risque de porter gravement atteinte au degré élevé d’autonomie de Hong Kong et d’avoir un effet préjudiciable sur l’indépendance du pouvoir judiciaire et de l’État de droit ».

A ses côtés, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a indiqué que la Chine risque de « subir des conséquences très négatives, notamment sur la confiance des entreprises, la réputation de la Chine et la perception de l’opinion publique à Hong Kong et au niveau international ».

« Les droits et les libertés des résidents de Hong Kong doivent être pleinement protégés », a indiqué cette dernière, ajoutant que « la décision de la Chine nous préoccupe beaucoup ». 

Pour la cheffe de l’exécutif hongkongais, Carrie Lam, les pressions occidentales sont inacceptables. Cette dernière a indiqué dans un message vidéo diffusé lors de la session du Conseil des droits de l’Homme de l’ONU: « j’exhorte la communauté internationale à respecter le droit de notre pays à garantir la sécurité nationale et les aspirations à la stabilité et à l’harmonie de la population de Hong Kong ».

La loi sur la sécurité nationale toujours

Pour Zhang Xiaoming, directeur adjoint du Bureau des affaires de Hong Kong et de Macao aidera la pratique « d’un pays, deux systèmes » à se maintenir et à aller loin, a-t-il déclaré hier lors d’une conférence de presse.

La nouvelle loi est pleinement conforme au principe « un pays, deux systèmes » et combine parfaitement l’adhésion à « un pays » et le respect des différences entre « deux systèmes », a-t-il déclaré. Il a également souligné que l’adoption d’une loi sur la sauvegarde de la sécurité nationale dans une région administrative locale est entièrement une affaire interne de la Chine.

Actualité de la communauté

A noter dans vos agendas :

La fête nationale française à Hong Kong, organisée par l’UFE au Méridien de Cyberport, le samedi 18 juillet, avec le soutien du consulat général de France en partenariat avec Hong Kong Accueil et l’Alliance Française. Egalement partenaires : “La French Radio Hong Kong et Macao” et “Trait d’union”.

Au programme de la soirée qui commencera à 18h : cocktail, diner et soirée dansante.

Lien pour les informations sur le site de ce journal de notre site internet.

Lien de réservation : https://forms.gle/zghSAmqrtREGWszG7

La météo. Journée d’été avec des températures qui iront de 27 à 31°. Aujourd’hui jeudi 2 juillet, nous fêtons les « Martinien ».

A demain pour un nouveau journal