Coronavirus

1 nouveau cas signalé hier mardi à Hong Kong, cas importé.

 

Hong Kong s’intéresse à la stratégie anti épidémie de Singapour

La région administrative spéciale évaluera la nouvelle stratégie COVID-19 de Singapour alors que les deux pays tentent de relancer une bulle de voyage sans quarantaine, bulle initialement prévue en novembre dernier mais qui n’a jamais démarré.

« Nous devons mieux comprendre cette nouvelle stratégie de Singapour et savoir si elle aura un impact sur les dispositions que nous avons élaborées », a déclaré Carrie Lam, lors d’un point de presse. « Pour ce qui est de faciliter les voyages sur une base bilatérale, c’est-à-dire entre Hong Kong et d’autres endroits, je dirais que Singapour reste notre candidat prioritaire », a-t-elle précisé.

Dès la semaine prochaine, Singapour devrait assouplir les restrictions notamment sur les sorties au restaurant, ayant vu un nombre important de vaccination dans sa population.

La ville-État prévoit que les deux tiers de sa population, qui compte près de 6 millions d’habitants, soient entièrement vaccinés d’ici à la fête nationale, le 9 août. Au fur et à mesure que la campagne prend de l’ampleur, la position du gouvernement singapourien s’oriente vers l’apprentissage de la vie avec le virus plutôt que vers une approche « COVID-zéro » visant à l’éliminer complètement.  

À Hong Kong, environ 34,8 % de la population éligible a reçu au moins une dose du vaccin. Dans le plan de bulles de voyage le plus récent, Hong Kong a déclaré qu’il ne serait ouvert qu’à ses résidents entièrement vaccinés, alors que Singapour n’avait pas une telle exigence. « Maintenant que Singapour a également un taux de vaccination très élevé, nous devons examiner ensemble si les deux parties devraient exiger la vaccination comme condition pour participer à cette bulle de voyage « , a déclaré Carrie Lam hier.

 

Carrie Lam dans le collimateur de « Reporters sans Frontières »

L’organisation a désigné la cheffe de l’exécutif Carrie Lam comme un « prédateur de la liberté de la presse ».

La liste, que Reporters sans Frontières établit depuis 2016, désigne les chefs d’État ou de gouvernement qui, selon eux, répriment la liberté de la presse avec des mesures, comme l’imposition de lois draconiennes, l’emprisonnement de journalistes ou l’incitation arbitraire à la violence à leur encontre.

La liste de 37 personnes de cette année comprend 17 nouvelles entrées – dont la dirigeante de la RAS.

Parmi les autres personnes figurant sur la liste on trouve le prince héritier d’Arabie saoudite Mohammed bin Salman, le Premier ministre hongrois Viktor Orban ou encore le président brésilien Jair Bolsonaro.

Le groupe a qualifié Carrie Lam de « marionnette du président Xi Jinping » et l’a accusée de s’en prendre « sans relâche » aux symboles de la liberté de la presse à Hong Kong.

Les exemples cités sont le gel des actifs financiers du journal Apple Daily, affirmant que cette mesure avait effectivement contraint le journal pro-démocratique à fermer ses portes.

RSF a également accusé Carrie Lam de mener un « harcèlement judiciaire orchestré » à l’encontre du fondateur d’Apple Daily, Jimmy Lai, et de l’ancienne journaliste et législateur Claudia Mo, tous deux arrêtés et inculpés en vertu de la loi sur la sécurité nationale.

L’organisme de surveillance, quant à lui, a reproché à la cheffe de l’exécutif d’avoir lancé une « véritable campagne d’intimidation » contre le groupe média RTHK, affirmant que le nouveau directeur de la radiodiffusion, Patrick Li, avait été « chargé de mettre en place un système de censure interne« .

Plus tôt dans l’année, le groupe a classé Hong Kong à la 80ème place sur 180 pays et territoires dans son classement mondial de la liberté de la presse, sans changement par rapport à l’année dernière.

Dans son analyse Reporters sans frontières a déclaré que l’entrée en vigueur de la loi sur sécurité nationale permet à Pékin d’intervenir directement sur ce qu’il considère comme des « crimes contre l’État » ajoutant que cette loi est particulièrement dangereuse pour les journalistes.

 

Mise en place du comité de vérification des candidats aux élections

Le chef de l’administration, numéro 2 du gouvernement, John Lee dirigera le nouveau comité chargé d’examiner les candidats aux élections.

Le Secrétaire à la sécurité, Chris Tang, sera également membre de ce comité. Les autres membres sont le secrétaire aux affaires constitutionnelles, Erick Tsang et le secrétaire aux affaires intérieures, Caspar Tsui.

 

Livres, films et médias poussent au séparatisme

Le nouveau secrétaire à la sécurité Chris Tang a affirmé, lors du forum consacré à la loi sur la sécurité nationale lundi, que les idées séparatistes sont toujours répandues à Hong Kong par le biais de canaux tels que les médias, les documentaires ou encore les livres.

Selon l’ancien chef de la police les activistes utilisent les médias et différentes formes d’art et de culture pour diffuser leur idéologie d’indépendance de Hong Kong.

S’adressant également à ce forum, la secrétaire à la Justice Teresa Cheng a également averti les journalistes de Hong Kong qu’ils devaient respecter la loi et a déclaré qu’ils devaient également pratiquer un journalisme responsable, et ce, je cite, : « afin d’être protégés par le droit à la liberté d’expression et de la presse. De même, les éditeurs de journaux et les rédacteurs en chef sont soumis à des devoirs et obligations spécifiques dans le cadre des activités journalistiques », fin de citation.

 

Actualité de la communauté

 

Chambre de commerce Française de Hong Kong

Dans le cadre de la série de sessions autour du thème « HeForShe », la Chambre vous propose un webinaire demain jeudi 8 juillet de 8h30 à 9h30 du matin.

Charise Le (directrice des ressources humaines de Schneider Electric et membre du comité exécutif,) qui parlera des stratégies à court et à long terme de l’entreprise pour atteindre la diversité.

Elle parlera également de la défense de la diversité, de l’équité et de l’inclusion des genres, des stratégies de leadership et des autres transformations au niveau de l’entreprise auxquelles elle a participé depuis qu’elle a rejoint la société Schneider Electric en 2007.

Informations et inscription ICI

 

Enfin la météo avec des températures qui iront de 27 à 30°. Aujourd’hui mercredi 7 juillet, nous fêtons les « Raoul ».