Coronavirus

7 nouveaux cas hier jeudi à Hong Kong.

Hong Kong va ajouter le Royaume-Uni à la liste des pays à haut risque

Selon une information de la radio RTHK, Hong Kong ajouterait le Royaume-Uni à la liste de pays à haut risque, ce qui obligerait les voyageurs en provenance du Royaume Uni à passer un test dans les 72 heures avant l’embarquement pour Hong Kong.

Ils doivent également avoir une réservation d’hôtel de 14 jours à Hong Kong pour y passer leur quarantaine.

Ces restrictions sur les voyageurs en provenance du Royaume-Uni devraient entrer en vigueur jeudi prochain.

Actuellement, les passagers de 10 pays sont déjà soumis à ces règles.

Ils s’agit du Bangladesh, l’Éthiopie, l’Inde, l’Indonésie, le Kazakhstan, le Népal, le Pakistan, les Philippines, l’Afrique du Sud et les États-Unis.

Joshua Wong arrêté

Le militant pro-démocratie a été arrêté, hier jeudi, pour avoir participé à un rassemblement non autorisé et violé la loi anti-masque le 5 octobre 2019. Joshua Wong, secrétaire général du parti aujourd’hui dissout, Demosisto, a été arrêté alors qu’il se présentait au commissariat hier après-midi. La police a allégué que Joshua Wong était soupçonné d’avoir participé à un rassemblement non autorisé et d’avoir enfreint le règlement sur l’interdiction de se couvrir le visage le 5 octobre dernier. Il devrait comparaitre devant juges le 30 septembre.

La Chine demande aux journalistes étrangers de cesser de se mêler des affaires internes au pays et de semer le trouble à Hong Kong.

Le ministère des Affaires étrangères a accusé le Club des correspondants étrangers de presse, le Foreign Correspondents’ Club (FCC), de soutenir les manifestants et de «semer le trouble» à Hong Kong notamment suite aux critiques émises par le FCC sur la nouvelle politique d’accréditation des médias, dont nous vous parlions hier et qui est entrée en vigueur mercredi. Dans une déclaration au libellé ferme, le ministère des Affaires étrangères a exprimé «une forte désapprobation et une ferme opposition aux remarques injustifiées» faites par le FCC en réponse à la décision de la police de modifier la définition de «représentants des médias» dans les ordonnances générales de la police.

Le bureau a défendu la décision des autorités de modifier la définition, affirmant qu’il s’agissait de sauvegarder les droits des « médias reconnus » et des journalistes et de protéger la liberté de la presse à Hong Kong. Il a exigé que la FCC « cesse de se mêler des affaires de Hong Kong sous prétexte de la liberté de la presse« . Le porte-parole a également allégué que certains «fauteurs de troubles anti-chinois» à Hong Kong prétendaient être journalistes et empêchaient délibérément la police de faire son travail lors des troubles des 18 derniers mois.

Hong Kong fait partie de la Chine, et tout professionnel des médias de la RAS se conformera strictement et volontairement aux lois nationales appliquées à Hong Kong et aux lois locales. Le FCC et divers groupes de médias locaux ont exprimé leur opposition à l’annonce faite mardi par la police selon laquelle ils cesseraient de reconnaître les journalistes sauf, s’ils sont enregistrés auprès du gouvernement ou s’ils sont membres d’un groupe de médias de renommée internationale. Les groupes de journalistes ont qualifié cela d’un coup porté à la liberté de la presse et ont exhorté la police à revenir sur cette décision.

Aucune livraison et collecte de courrier par la poste de Hong Kong les 1er et 2 octobre

Hongkong Post a annoncé hier les dispositions relatives au service postal pour la fête nationale du 1er octobre et pour le 2 octobre, date du festival chinois de la mi-automne. Attention, aucune livraison de courrier et aucune collecte de courrier ne seront fournies. Tous les bureaux de poste seront fermés. Conformément à la pratique habituelle, les courriers postés les jours fériés seront traités le jour ouvrable suivant. Pour plus d’informations, les membres du public peuvent aller sur le site Web de Hongkong Post à l’adresse www.hongkongpost.hk ou contacter la hotline d’enquête de Hongkong Post au 2921 2222.

La Chine espère atteindre la neutralité carbone en 2060

C’était une surprise. Lors de son discours devant l’Assemblée générale de l’ONU, le président chinois Xi Jinping a annoncé que la Chine a « comme objectif de commencer à faire baisser les émissions de CO2 avant 2030, et d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2060 ».

La Chine se réouvre aux résidents étrangers

La Chine a assoupli les conditions d’entrée sur son sol pour les étrangers détenteurs de certains permis de séjour.

En effet, depuis mars 2020, les étrangers résidant habituellement en Chine mais se trouvant hors du pays ne pouvaient pas retourner sur le sol chinois.

Fin mars, la Chine a fermé ses frontières aux étrangers par crainte de nouvelles contaminations importées, alors que l’épidémie était globalement contrôlée sur son territoire.

Hormis de rares exceptions, les étrangers résidant habituellement en Chine mais se trouvant hors du pays ne pouvaient plus retourner sur le sol chinois.

En août 2020, les ressortissants de 36 pays européens en possession d’un permis de séjour en cours de validité avaient été autorisés à revenir. Ils devaient cependant au préalable obtenir un nouveau visa, délivré gratuitement.

Désormais, les étrangers titulaires d’un permis de séjour «lié à une activité professionnelle» et encore en cours de validité pourront rentrer en Chine sans avoir à demander de nouveaux visas.

Le ministère chinois des Affaires étrangères a indiqué que la mesure s’applique également aux personnes bénéficiant du regroupement familial.

Une quarantaine de 14 jours, à effectuer dans un hôtel, reste imposée à l’arrivée sur le sol chinois.

Cependant, les étudiants ne sont apparemment pas concernés par ce nouvel assouplissement.

Enfin la météo avec des températures toujours en baisse et qui iront de 25 à 30°, avec des averses. Aujourd’hui vendredi 25 septembre nous fêtons les «Hermann ».