Coronavirus

82 nouveaux cas signalés hier mardi à Hong Kong dont 23 de source inconnue.

La bulle de voyage entre Hong Kong et Singapour reportée à l’année prochaine

Au vu des récents développements de la pandémie à Hong Kong, l’accord de voyage aérien entre Hong Kong et Singapour est reporté à 2021.

Les voyageurs ayant déjà effectué des réservations sur des vols désignés en décembre peuvent contacter la compagnie aérienne et demander un remboursement ou reporter leur vol.

Une possible augmentation de l’amende pour non respect des règles de distanciation sociale

Le gouvernement de Hong Kong a mis en place une nouvelle hotline pour demander aux citoyens de signaler les violations des règles en vigueur. La cheffe de l’exécutif, Carrie Lam, a déclaré que le gouvernement «doublerait» la peine fixe actuelle de 2.000 Hong Kong dollars.

Afin de renforcer l’effet dissuasif, les autorités hongkongaises envisagent de porter l’amende entre 5.000 $ HK et 10.000 $ HK.

La police et le Département d’hygiène ont effectué 14.300 inspections au cours de la semaine dernière.

Ouverture 24h sur 24 du point frontière de Shenzhen Bay pour le fret

Les autorités discutent actuellement avec le gouvernement de Shenzhen sur l’opportunité d’appliquer cette mesure à d’autres points frontaliers.

Shenzhen Bay fait partie des trois postes frontaliers restés ouverts aux passagers depuis que le gouvernement a fermé la plupart des postes frontières fin janvier en raison de la pandémie, bien que le transport de marchandises soit toujours autorisé. Les deux autres étant l’aéroport et le pont Hong Kong-Zhuhai-Macao.

Vague de licenciements chez i-Cable,

Le plus grand opérateur de télévision payante de Hong Kong, i-Cable, a licencié ou réaffecté une centaine de membres de son personnel suite à la crise économique déclenchée par la pandémie de Covid-19.

Parmi les personnes licenciées on dénombre une quarantaine de membres de la rédaction, ce qui a entraîné la démission de l’ensemble du bureau de presse chinois et d’au moins la moitié de la direction intermédiaire du département de la rédaction.

Dans un communiqué, i-Cable Communications a déclaré qu’il devait réduire ses coûts d’exploitation car la pandémie avait porté un coup dur à l’entreprise. Il a indiqué que certains des 100 membres du personnel qui avaient été licenciés, sur un total de 1.300 employés, seraient indemnisés conformément à la législation du travail.

Jimmy Lai qualifie le président Xi de «Mao 2.0»

Le milliardaire exhorte les pays occidentaux à promouvoir la liberté d’expression en Chine.

Jimmy Lai continu de critiquer fortement le continent et Hong Kong sur les réseaux sociaux. Hier, il n’a pas hésité à décrire le président Xi Jinping comme un dictateur, plus puissant que feu le chef du PCC Mao Zedong. Il l’a même étiqueté «Mao 2.0» « parce que maintenant la Chine a non seulement une force économique, mais aussi une technologie et un système de surveillance, etc., pour mener une surveillance sur chaque citoyen« , a-t-il indiqué.

Jimmy Lai exhorte les pays occidentaux à être vigilants et à faire pression sur la Chine pour l’empêcher de changer l’ordre international. En critiquant le dirigeant chinois et en exhortant les pays occidentaux à affronter le continent, de nombreux universitaires locaux ont déclaré qu’il aurait violé la «loi sur la sécurité nationale de Hong Kong».

Dans une conversation avec Dan Blumenthal, directeur des études asiatiques à l’American Enterprise Institute, hier, Jimmy Lai a souligné que la récente épidémie a fait rage et que de nombreux pays occidentaux espèrent coopérer avec le continent. Cependant, il estime que la solution à la future pandémie n’est pas de coopérer avec eux, mais de promouvoir conjointement la liberté d’expression sur le continent.

Amnesty international inquiète pour les 12 détenus hongkongais à Shenzhen

« Douze jeunes Hongkongais détenus à Shenzhen après avoir été accusés d’être entrés illégalement dans les eaux continentales risquent d’être torturés« , a averti lundi la section hongkongaise d’Amnesty International.

« Le sort de ces 12 jeunes est extrêmement préoccupant. Au cours des 100 derniers jours, ils ont été soumis à certaines des tactiques les plus courantes du manuel de la police chinoise« , a déclaré ce groupe.

« Ils ont été privés de leur droit humain fondamental à un procès équitable, y compris la possibilité de choisir leurs propres avocats, et ils risquent d’être torturés et maltraités. Leurs familles se sont vu refuser à plusieurs reprises l’accès à eux, ainsi qu’au moins six avocats qui auraient été menacés par les autorités chinoises s’ils prenaient en charge cette affaire.  » Amnesty a appelé Pékin à permettre aux détenus d’accéder à leurs familles et aux avocats choisis et à veiller à ce qu’ils ne soient pas maltraités.

Enfin la météo avec des températures plus fraiche qui iront de 18 à 23°. Aujourd’hui mercredi 2 décembre nous fêtons les “Vivianne”.