Coronavirus

9 nouveaux cas signalés hier vendredi à Hong Kong dont 8 importés.

Lundi

Un variant venant découvert à Hong Kong.

Les autorités ont confirmé ce week-end, le premier cas de souche mutante dans la communauté, première infection par une souche mutante de Covid-19 depuis le début de la pandémie. Il s’agit d’un homme asymptomatique de 29 ans, porteur de la souche N501Y. Le Dr Chuang du Centre de protection de la santé a déclaré que le patient avait atterri à Hong Kong en provenance de Dubaï à la mi-mars et qu’il vivait chez un ami à Jordan depuis le 8 avril, après avoir terminé une quarantaine de 21 jours dans un hôtel de Tsim Sha Tsui. Plus de 80 résidents de l’immeuble ont été mis en quarantaine après la découverte de ce cas, les autorités ayant déclaré que la souche mutante N501Y, était considérée comme hautement transmissible. Les autorités tentent toujours d’identifier la source de cette infection.

 

Mardi

Licenciement de fonctionnaires

Le gouvernement a annoncé lundi dernier, que le processus de licenciement allait être accéléré pour plus d’une centaine de fonctionnaires ayant refusé de prêter allégeance à la RAS. Le Bureau de la fonction publique a déclaré que 129 des 170.000 employés du gouvernement n’ont pas signé le formulaire de déclaration, publié en janvier, pour s’engager à faire allégeance à la RAS de Hong Kong et à respecter la Loi fondamentale.

S’exprimant lors d’une réunion du LegCo, le secrétaire à la fonction publique, Patrick Nip, a déclaré que certains de ceux qui ont refusé de signer le document n’étaient pas d’accord avec son contenu, tandis que d’autres pensaient que cette disposition portait atteinte à la liberté d’expression, ou qu’elle était en conflit avec leur nationalité étrangère.

Il a indiqué aux législateurs qu’aucune de ces raisons n’avait été acceptée et qu’à l’exception de 25 personnes qui ont démissionné, les autres ont été suspendues de leurs fonctions ou mises en congé sans solde. « Nous allons consulter la Commission du service public et nous allons accélérer les procédures de licenciement. Tout sera terminé d’ici quelques mois« , a-t-il ajouté.

 

Mercredi

Selon des espions américains, la Chine est en train de construire des armes spatiales !

Information du magazine Capital

La Chine serait en train de développer un véritable arsenal, faisant craindre une accélération de la militarisation de l’espace.

La « guerre des étoiles » est plus que jamais d’actualité. Selon un rapport du renseignement américain sur les risques mondiaux, la Chine travaillerait en effet à l’armement de l’espace en développant des armes capables de cibler les satellites des Américains et leurs alliés. Le document, édité par le Bureau du directeur du renseignement national (ODNI) et relayé par le site Defense News, indique que l‘armée chinoise s’efforce « d’égaler voire de dépasser les capacités américaines dans l’espace, afin de bénéficier des avantages militaires, économiques et de prestige que Washington a tirés de son leadership spatial ».

Des opérations de « développement spatial » qui feront « partie intégrante des campagnes militaires potentielles de l’armée populaire de libération [l’armée chinoise, ndlr] », selon le rapport qui estime que la Chine est la « principale menace » pour la compétitivité technologique des États-Unis dans l’espace. La directrice de Bureau, Avril Haines, a expliqué à Defense News qu’il n’y a « aucun doute » sur le fait que « la Chine se concentre pour devenir le leader dans l’espace ».

Sur le volet économique les États-Unis s’inquiètent également de la construction prochaine d’une station spatiale chinoise en orbite, qui pourrait être opérationnelle entre 2022 et 2024, détaille le New York Post. Par ailleurs, Pékin prévoit de mener de nouvelles opérations d’observation lunaire et pourrait établir une station de recherche robotique sur la Lune, puis une base lunaire avec équipage par intermittence, selon le rapport de l’ODNI.

 

Jeudi

L’économie circulaire solution pour résoudre la pollution plastique

C’est ce qu’a déclaré, mercredi dernier, un groupe local d’écologistes.

L’association environnementale a indiqué avoir collecté 9.000 kilos de déchets le long du littoral de Hong Kong, les plastiques à usage unique – tels que les bouteilles, la vaisselle et les sacs – représentant près des deux tiers des déchets collectés. Le responsable de l’organisation, le Dr Yau Wing-kwong, a qualifié de « vraiment, vraiment faible » le taux de recyclage du plastique de la ville, qui, selon lui, serait d’environ 10 %. Il a expliqué que les déchets plastiques collectés à Hong Kong sont réduits en petits morceaux ou en granulés, puis exportés pour être transformés en nouveaux produits, tels que des baskets et des T-shirts. « C’est quelque chose qui fait défaut à Hong Kong« , a-t-il déclaré au micro de la RTHK. « Nous n’avons pas vraiment d’industrie du recyclage qui transforme les produits recyclés en un autre produit – ce que nous appelons le cradle-to-cradle »… « Nous dépendons encore d’autres pays pour le processus de fabrication des produits. Je pense donc qu’à l’avenir, nous pourrons nous concentrer davantage sur ce point, en créant ce que nous appelons une économie circulaire. »

Le Dr Yau Wing a ajouté que son groupe mène actuellement une enquête pour savoir si les habitants préfèrent utiliser un système de rabais ou de consigne pour les récipients en plastique, ce qui pourrait contribuer à encourager le recyclage. Selon lui, l’utilisation du plastique n’est pas un « péché », mais le fait de ne pas se débarrasser correctement des récipients et des emballages en plastique créé d’énormes problèmes.

 

Vendredi

Des robots en soutien d’enfants autistes de Hong Kong

Sarah Ng, tutrice pour les autistes, utilise des robots pour apprendre à un enfant de 5 ans à se présenter.

Un professeur de Hong Kong a mis au point un programme éducatif utilisant des robots de jeu de rôle pour aider les enfants autistes à améliorer leurs relations sociales, dans le cadre d’une initiative adoptée par des associations et des écoles, information rapportée par Reuters.

Le programme, intitulé Robot for Autism Behavioral Intervention (RABI), est conçu pour les personnes autistes âgées de 3 à 18 ans et vise à les aider à être plus sociales.

Catherine So Wing-chee, professeur associé de psychologie de l’éducation à Chinese U, a déclaré à Reuters que plus de 1.200 enfants avaient utilisé le programme depuis son lancement en 2015.

« Les personnes atteintes d’autisme ont une faible motivation pour interagir avec les autres, et une hypersensibilité au monde qui les entoure », a déclaré Catherine So. « Nous utilisons donc les robots sociaux pour leur enseigner des compétences sociales afin de réduire leur anxiété« .

Les robots font participer les enfants à des jeux de rôle et à des interactions verbales. Dans une classe typique, deux petits robots jouent des scénarios sociaux sur une table, aidant les enfants à voir la différence entre un comportement approprié et un comportement inacceptable, comme les crises de colère ou les cris.

Muse Wong, 41 ans, explique que sa fille de 5 ans participe au programme depuis sept mois et que ses compétences sociales et communicatives se sont considérablement améliorées. « Elle a commencé à avoir un certain degré de vie sociale« , a déclaré Mme Wong.

Catherine So espère que le projet contribuera à lutter contre l’exclusion.

 

Actualité de la communauté

« Mapping Hong Kong »

Exposition des œuvres de l’artiste française Caroline Bouquet qui nous entraine dans un monde où les paysages de Hong Kong se mêlent aux anciennes cartes de la ville. Projet associé du French May, l’exposition aura lieu du 5 au 29 mai à la galerie Koo.

Galeri Koo

67 Wyndham Street, Central

 

Enfin la météo avec des températures qui iront pour ce week-end de 24 à 29° avec quelques risques d’averses demain dimanche.

Aujourd’hui samedi 24 avril, nous fêtons les « Fidel » et demain dimanche 25 avril nous fêterons les « Marc ».