Coronavirus

12 nouveaux cas recensés hier, jeudi, à Hong Kong dont 2 de source inconnue.

Les suspensions de classe dues à la toux et au rhume perçues comme excessives

Après la suspension des cours, jusqu’au 27 novembre, pour les maternelles et jardins d’enfants, plusieurs directeur d’école réagissent suite à l’annonce d’une probable fermeture d’écoles primaires pendant une semaine si au moins trois élèves d’une classe étaient déclarés malades.

« Les suspensions de classe ordonnées par les responsables de la santé sur les infections des voies respiratoires supérieures chez les étudiants sont déroutantes », ont-ils déclaré.

Cheung Yung-pong président d’honneur de l’Association des chefs d’école primaire, a exprimé des réserves, sur la RTHK, sur ce qu’il dit être des critères de suspension trop stricts, affirmant que trois élèves qui toussent et qui ont le nez qui coule ne devraient pas suffire à justifier que toute l’école arrête les cours. «Cette norme est très élevée … c’est une norme que nous n’avons jamais vue auparavant où toute l’école doit être fermée si seulement trois étudiants du campus tombent malades», a-t-il déclaré.

Tai Tak-ching, le chef de la conférence des directeurs du district de Wan Chai, a déclaré au même programme de RTHK que la nouvelle règle ne devrait pas s’appliquer aux écoles secondaires, où les heures de cours ont déjà été considérablement réduites rendant la situation particulièrement difficile pour les élèves des classes supérieures qui se préparent aux examens publics.

L’alliance Five Eyes, connue sous le nom du groupe des cinq, exhorte la Chine à réintégrer les législateurs expulsés

Cette alliance, qui remonte à la seconde guerre mondiale, est composée de l’Australie, du Canada, de la Nouvelle Zélande, du Royaume Uni et des Etats-Unis. Ce groupe d’échange de renseignements a déclaré que l’imposition par la Chine de nouvelles règles pour invalider les législateurs élus à Hong Kong semblait faire partie d’une campagne visant à faire taire les critiques et a appelé Pékin à revenir sur sa décision. «Nous exhortons les autorités centrales chinoises à reconsidérer leurs décisions et à réintégrer immédiatement les membres du Conseil législatif», ont déclaré les ministres des Affaires étrangères des cinq pays, dans une déclaration conjointe.

Pour rappel, l’invalidation de quatre membres élus, de l’opposition la semaine dernière a déclenché des démissions massives de la part des membres de l’opposition pro-démocratie au sein du LegCo. «L’action de la Chine est une violation flagrante de ses obligations internationales en vertu de la déclaration conjointe sino-britannique juridiquement contraignante et enregistrée par l’ONU», ont déclaré les cinq pays.

Manifestation des diplômés de Chinese U

Des dizaines de diplômés de l’Université chinoise de Hong Kong ont organisé hier un rassemblement sur le campus, appelant à l’attention du public sur le sort des 12 Hongkongais détenus sur le continent. Ils ont organisé cette marche, le jour de leur cérémonie de remise des diplômes, qui se tenait en ligne en raison de la pandémie.

Des slogans tels que «Libérez Hong Kong, la révolution de notre temps» et «Cinq demandes, pas une de moins» ont été scandés.

La sécurité de l’université a suivi la marche, avertissant à l’aide de hauts parleurs les étudiants sur la possible violation de la loi interdisant les rassemblements et demandant à observer les mesures de distanciation sociale.

Une jeune diplômée de l’École de journalisme et de communication de l’université, brandissant un ballon noir pendant le rassemblement a déclaré à la RTHK. « Nous tenons généralement des ballons pendant notre remise de diplôme avec bonheur. Maintenant, nous utilisons le noir pour symboliser le mouvement et pour symboliser l’ère sombre dans laquelle nous vivons« . Après avoir entonné le chant de protestation “Gloire à Hong Kong”, les manifestants se sont dispersés.

Nouvelle baisse pour Hong Kong dans le classement des villes pour expatriés

Hong Kong a une nouvelle fois perdu des points dans le classement des meilleurs endroits au monde pour les expatriés, chutant parmi les 10 derniers du classement, à l’avant-dernière place des villes asiatiques.

Le rapport annuel du site InterNations a classé Hong Kong au 57ème rang sur 66 villes dans le monde, résultats basés sur une enquête menée auprès de 15.000 expatriés. L’enquête a révélé que 69% des expatriés locaux étaient, en plus de la flambée du cout de la vie, préoccupés par la stabilité politique à Hong Kong.

L’ancienne colonie britannique a été battue par sa rivale Singapour, qui s’est classé cinquième, derrière Kuala Lumpur, Ho Chi Minh, Shanghai, Bangkok, Pékin et Tokyo. À l’échelle mondiale, Valence en Espagne a été classée première destination pour les expatriés.

Avis aux collectionneurs de timbres

La poste de Hong Kong dévoile des séries de timbres spéciaux qui seront en circulation l’année prochaine.

Les collectionneurs pourront bientôt enrichir leurs classeurs avec des séries, sous le thème de «Collations locales à Hong Kong», « les arts de l’époque classique à la culture moderne », ou encore « Romans classiques de la littérature chinoise – Romance des trois royaumes ». 

Les timbres ont été conçus à partir de peintures de l’artiste Tung Pui-sun.

Les collectionneurs peuvent passer leurs commandes en ligne à l’avance sur le site de Hongkong Post Stamps. Les clients qui passent des commandes avant le 6 décembre recevront des cadeaux et des points bonus.

Enfin la météo avec des températures qui iront de 24 à 29°. Aujourd’hui vendredi 20 novembre nous fêtons les “Edmond”.