Lundi nous évoquions les incertitudes qui plane sur l’organisation de la book fair en décembre.

La Foire au livre de HK aura-t-elle lieu ?

L’organisateur de la Foire du livre, le Trade Development Council (TDC), a déclaré, dimanche dernier, qu’il était trop tôt pour dire si l’événement se déroulerait le mois prochain, au milieu des craintes que Hong Kong ne connaisse sa quatrième vague de Covid-19. La foire avait déjà été reportée de juillet à mi-décembre, alors que le Hong Kong était dans sa troisième vague du coronavirus. Cet événement a lieu depuis 1990 et attire chaque année des centaines de milliers de personnes au centre des congrès et des expositions de Hong Kong. Benjamin Chau, directeur exécutif adjoint du TDC, a déclaré que plus de 600 exposants se sont inscrits à l’événement prévu du 16 au 22 décembre. Il a indiqué que si l’événement ne pouvait se produire en présentiel, le TDC intensifierait le salon en ligne. Il a également ajouté que le TDC avait transformé les expositions en expositions numériques, avec une audience de plus de 4,2 millions de téléspectateurs – une augmentation de 20% par rapport aux expositions physiques dans le passé, ce qui, selon lui, montrait une forte demande du marché malgré l’épidémie.

Mardi il était question de l’annonce faite par le gouvernement concernant les médecins qui peuvent dorénavant obliger un patient à passer le test Covid-19.

Le responsable de l’Association médicale, le Dr Choi Kin, a déclaré à la RTHK en début de semaine, que le gouvernement aurait dû consulter les médecins avant de faire l’annonce de tests Covid-19 obligatoires pour certaines catégories de personnes.

Choi Kin n’a pas hésité à accuser la secrétaire à la santé, Sophia Chan, d’avoir fait des remarques désobligeantes, voire menacantes concernant leur intégrité.

Il a indiqué qu’il craignait de voir certaines personnes découragées de se rendre chez leur médecin de peur d’être obligées de passer un test de coronavirus.

Nous vous en parlions, Sophia Chan a annoncé le week-end dernier que les médecins pourraient ordonner à leurs patients de passer un test Covid-19 si ces derniers présentent des symptômes, précisant que les patients qui refuseraient risqueraient une amende pouvant aller jusqu’à 25.000 Hong Kong dollars et six mois de prison.

Choi Kin a également demandé au gouvernement de rédiger des lignes directrices claires et précises à l’intention des médecins concernant les symptômes spécifiques qui devraient conduire à un test Covid-19, afin d’éviter toute incompréhension avec les patients.

Mercredi nous revenions sur les difficultés financières des compagnies aériennes et notamment de HK express.

HK Express va réduire les salaires et exiger des congés sans solde

Les pilotes et le personnel de cabine de la compagnie aérienne font face à un plan social avec de fortes réductions de salaire, des demandes de congés sans solde et également des pertes d’emploi. HK Express a déclaré qu’elle devait procéder à de profondes économies pour réduire ses pertes. Se basant sur Cathay Pacifique qui a supprimé le mois dernier plus de 5.000 emplois, la compagnie donne le choix à ses salariés entre une réduction de salaire allant de 20 à 45% ou un licenciement. Le personnel au sol est contraint à prendre 20 jours de congé sans solde au cours du premier semestre de l’année prochaine.

Cathay a repris HK Express l’année dernière au groupe HNA basé en Chine continentale, et qui était, à l’époque, aux prises avec un lourd endettement. La compagnie a dû suspendre la plupart des vols cette année et a même commencé à proposer des « vols vers nulle part » – au départ et à destination de Hong Kong – pour aider à payer ses dettes.

Jeudi. Un petit tour vers Macao.

10.000 patacas versés aux résidents macanais

Le chef de l’exécutif de Macao, Ho Iat-seng, a annoncé qu’une nouvelle aide financière sera versée aux résidents macanais qu’ils soient permanents ou non. Lors de son discours de politique générale en début de semaine, Ho Iat-seng a indiqué que chaque résident permanent recevra 10.000 patacas et les non permanents 6.000 dans le cadre du plan de soutien face à a crise sanitaire. Les permanents recevront également 600 patacas de bons médicaux. En avril, Macao avait distribué 15.000 patacas aux résidents qui répondaient à certains critères et 5.000 de bons de dépenses à tous les résidents dans le cadre des mesures de secours.

Enfin vendredi nous vous parlions de la réaction des directeurs d’écoles face à la possible fermeture des établissements.

Les suspensions de classe dues à la toux et au rhume perçues comme excessives Après la suspension des cours, jusqu’au 27 novembre, pour les maternelles et jardins d’enfants, plusieurs directeur d’école réagissent suite à l’annonce d’une probable fermeture d’écoles primaires pendant une semaine si au moins trois élèves d’une classe étaient déclarés malades. « Les suspensions de classe ordonnées par les responsables de la santé sur les infections des voies respiratoires supérieures chez les étudiants sont déroutantes », ont-ils déclaré.

Cheung Yung-pong président d’honneur de l’Association des chefs d’établissements primaire, a exprimé des réserves, sur la RTHK, sur ce qu’il dit être des critères de suspension trop stricts, affirmant que trois élèves qui toussent et qui ont le nez qui coule ne devraient pas suffire à justifier que toute l’école arrête les cours. «Cette norme est très élevée … c’est une norme que nous n’avons jamais vue auparavant où toute l’école doit être fermée si seulement trois étudiants du campus tombent malades», a-t-il déclaré.

Tai Tak-ching, le chef de la conférence des directeurs du district de Wan Chai, a déclaré au même programme de RTHK que la nouvelle règle ne devrait pas s’appliquer aux écoles secondaires, où les heures de cours ont déjà été considérablement réduites rendant la situation particulièrement difficile pour les élèves des classes supérieures qui se préparent aux examens publics.

Actualité de la communauté francophone

– La période de Noël est toujours un moment particulier pour se tourner vers celles et ceux qui ont besoin de soutien.

Mardi 24 novembre, de 10h à 17h, les associations Couleurs de Chine, les Oursins, PSE, Mayaa Nepal ou encore Enfants du Mékong organisent un marché de Noël au Stan Café à Stanley.

Vous y trouverez du chocolat, des bijoux, des sacs, des décorations de Noel bien sur, mais aussi des photos, des livres, des aquarelles, des étoles en soie ou encore des produits artisanaux.

Bref tout ce qu’il faut pour passer de bonnes fêtes en faisant une bonne action.

Alors rendez-vous mardi 24 novembre de 10h à 17h au Stan Café de Stanley.

Enfin la météo avec des températures pour ce week-end qui iront de 22 à 27° avec des risques d’averses aujourd’hui. Aujourd’hui samedi 21 novembre, nous fêtons les « Rufus » et demain dimanche 22 les “Cécile”.