Covid-19 :

Hier jeudi, Hong Kong annonçait 118 nouveaux cas portant le nombre total à 2250. Face à l’augmentation de cas chaque jour, les autorités ont a nouveau demandé aux personnes fragiles de ne sortir qu’en cas de nécessité et exhorté les habitants à porter un masque lors de leurs déplacements en dehors du domicile. Insistant également sur le fait d’éviter au maximum les regroupements publics ou privés. Le travail à domicile pour les fonctionnaires est prolongé d’une semaine jusqu’au 2 aout. Le porte-parole du gouvernement a également appelé les employeurs du secteur privé à faciliter au maximum le travail à domicile.

Le Royaume-Uni ouvre la porte de la citoyenneté pour les hongkongais.

La route vers la citoyenneté britannique pour près de trois millions de personnes à Hong Kong, titulaire du BN(O) (British National Overseas) sera effective à partir de janvier 2021. C’est l’annonce faite devant le Parlement britannique par le ministre de l’intérieur, Priti Patel. « Il n’y aura pas de tests de compétences ni de revenu minimum. Je donne aux citoyens hongkongais, titulaire du BN(O) la possibilité d’acquérir la pleine citoyenneté britannique », a-t-il indiqué.

« Ils n’ont pas besoin d’avoir un emploi avant de venir au Royaume-Uni – ils peuvent chercher du travail une fois sur place. Ils peuvent faire venir leur famille et ce, même si ces derniers ne sont pas titulaire du BNO ». Propos rapportés par l’agence Reuters.

Fermeture de consulats entre la Chine et les Etats-Unis

Le président américain a déclaré lors d’une conférence de presse, mercredi qu’il était « toujours possible » d’ordonner la fermeture d’un plus grand nombre de consulats chinois aux États-Unis à la suite de l’ordre du département d’État de fermer le consulat chinois à Houston avant 16h aujourd’hui vendredi. Décision qualifiée de «provocation» par le gouvernement chinois. «La Chine condamne fermement cette action scandaleuse et injustifiée», a dénoncé le porte-parole de la diplomatie chinoise, Wang Wenbin, lors d’un point presse. Ce dernier a indiqué qu‘«il s’agit d’une provocation politique lancée unilatéralement par la partie américaine, qui viole gravement le droit international».

Le ministère chinois des Affaires étrangères a déclaré que Washington avait brusquement émis la demande mardi et qu’il s’agissait d’une « escalade sans précédent ». Hier jeudi, Pékin a menacé de représailles non précisées.

La Chine dispose de cinq consulats aux États-Unis. Celui de Houston, au Texas, a été ouvert en 1979 et compte 900.000 citoyens chinois inscrits dans ses registres.

L’ambassade de Chine à Washington avait reçu des « bombes et des menaces de mort » à cause de « calomnies et de haine » attisées par le gouvernement des États-Unis, a écrit la porte-parole Hua Chunying dans un tweet.

Les experts chinois basés aux États-Unis ont déclaré que Pékin pourrait également choisir de cibler des consulats plus importants comme celui de Hong Kong, Shanghai ou Guangzhou, ce qui pourrait nuire aux entreprises américaines. Pékin a fait savoir via ses médias officiels que la Chine peut mettre en place plusieurs mesures, telles que la limitation du nombre maximal de personnel de plus de la moitié, laissant avec seulement 100 ou 200 personnes au consulat général de Hong Kong et de Macao. Même si l’ambassade n’est pas fermée, la mesure touchera certainement les États-Unis.

Cette décision intervient sur fond de tensions exacerbées entre la Chine et les Etats-Unis sur plusieurs fronts : loi controversée sur la sécurité nationale à Hongkong, accusations d’espionnage, situation des droits de l’Homme dans la région du Xinjiang (nord-ouest) notamment.

L’Oréal se développe encore plus en Chine.

« Malgré l’impact de l’épidémie de COVID-19, les consommateurs chinois ont vu croître leur aspiration aux produits et aux services de meilleure qualité. En particulier, le marché chinois de consommation a rebondi très rapidement et fortement« , a déclaré récemment le PDG du géant français des cosmétiques L’Oréal, Jean-Paul Agon.

La chaîne d’approvisionnement de L’Oréal en Chine est restée stable pendant la période de l’épidémie. Les produits fabriqués par L’Oréal en Chine ont non seulement satisfait les besoins de consommateurs chinois, mais aussi été partiellement exportés vers des marchés étrangers, a fait savoir Jean-Paul Agon.

Les avantages concurrentiels de la Chine, dans la chaîne mondiale d’approvisionnement, ne résident pas dans les coûts ni la quantité, mais ils se trouvent dans le potentiel de marché, la qualité des produits et la capacité d’innovation, a estimé M. Agon, ajoutant que la tendance de mondialisation était inéluctable.

« La nouvelle mondialisation reposera sur une coopération ouverte et l’innovation numérique. La Chine y jouera un rôle plus important« , a prévu le PDG de L’Oréal, ajoutant que la Chine était un « accélérateur de l’innovation » et un « stabilisateur » dans la chaîne mondiale d’approvisionnement.

Fabrice Megarbane, directeur général de L’Oréal China, s’est déclaré aussi fortement confiant dans le développement de son entreprise en Chine, évoquant notamment la reprise énergique du marché des cosmétiques.

« Je suis très confiant, car le fondement de la consommation est là. Nous avons vu un fort rebond. La Chine a bien contrôlé l’épidémie de COVID-19, ce qui nous a permis de reprendre le travail rapidement. Cela nous rend encore plus confiants pour les années à venir. L’Oréal continuera à s’attacher aux affaires et au développement en Chine« , a martelé M. Megarbane.

Enfin la météo avec des températures toujours aussi élevées qui iront de 29 à 33°. Aujourd’hui vendredi 24 juillet nous fêtons les « Christine ».