Hier, jeudi, Hong Kong connaissait son 5ème jours consécutif sans cas signalés de Covid-19. Le nombre total étant toujours de 1.038 cas.

Manifestation du 1er mai:

Les organisateurs de la marche annuelle de la fête du travail à Hong Kong, ont installé une cinquantaine de stands à travers la ville avec l’aide de conseillers de district pour diffuser des informations sur l’épidémie mais aussi exprimer leur soutien au mouvement anti-gouvernement. Cette décision fait suite à l’interdiction de manifester ordonnée par la Police qui a déclaré que l’événement proposé par la Confédération des syndicats constituait une menace sérieuse pour la santé publique.

Pour rappel, les partisans pro-démocratie prévoient des activités commémoratives au cours des prochains mois pour marquer les anniversaires de la répression de la place Tiananmen le 4 juin 1989, mais aussi de la rétrocession de Hong Kong à la Chine avec un appel lancé par le Civil Rights front pour manifester le 1er juillet.

300 résidents hongkongais de retour du Pakistan

Le premier groupe d’environ 300 résidents hongkongais qui étaient bloqués au Pakistan sont de retour à hong Kong.

Le ministère de l’Immigration a indiqué lors d’une conférence de presse que 1.600 résidents de Hong Kong sont encore bloqués au Pakistan, depuis que les autorités pakistanaises ont interdit tous les vols internationaux fin de Mars dans le cadre de la pandémie.

Tous les résidents arrivant sur le sol hongkongais sont testés et transportés dans un centre de quarantaine à Fo Tan où ils sont tenus de rester 14 jours.

En raison du grand nombre de résidents demandant un rapatriement et de la capacité limitée de test et de lieux de quarantaine, le gouvernement a adopté selon ses termes, une « approche progressive ».

Le premier groupe de rapatriés est composé de personnes séjournant à Islamabad et dans ses environs, ainsi que de malades et de femmes enceintes.

A aujourd’hui, quelques 3000 résidents de Hong Kong sont toujours bloqués en Inde.

Echange téléphonique entre le PM chinois et la présidente de la Commission européenne

Le Premier ministre chinois Li Keqiang a eu une conversation téléphonique mercredi avec la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, au cours de laquelle ils ont exprimé leur volonté de renforcer la coopération dans la lutte contre l’épidémie de COVID-19.

Face à la propagation mondiale de l’épidémie, la Chine et l’Union européenne (UE) se soutiennent et s’aident mutuellement, a déclaré Li Keqiang.

Dans les circonstances actuelles, la Chine est prête à travailler avec l’UE pour faire progresser l’esprit de solidarité et stimuler les échanges et la coopération en matière de prévention et de contrôle de l’épidémie ainsi que de reprise économique, a-t-il indiqué.

La Chine est prête à travailler avec l’UE pour participer activement à la recherche, au développement et à la production de vaccins, de médicaments et de réactifs de diagnostic et pour apporter son soutien dans les régions où les systèmes de santé publique sont faibles, a affirmé le Premier ministre chinois.

Pour sa part, Mme Von der Leyen a déclaré que depuis l’apparition du COVID-19, l’UE et la Chine ont maintenu une coordination étroite pour surmonter les difficultés.

La réponse à la pandémie mondiale exige la solidarité et la coordination de tous les pays du monde.

L’UE est prête à renforcer la coopération avec la Chine pour lutter conjointement contre la pandémie, rétablir progressivement le développement économique et mener une coopération internationale en matière de recherche et de développement de vaccins et de médicaments, a-t-elle ajouté.

La Chine et une trentaine de pays appellent à une relance verte

Réunis les 27 et 28 avril en visioconférence, lors du dialogue de Petersberg, une trentaine de pays, dont plusieurs Etats européens, ont tenu à rappeler que la lutte actuelle contre la pandémie ne devait pas faire mettre de côté celle contre le réchauffement climatique. Parmi les pays représentés, se trouvaient entre autre, la Chine, l’Inde, la Russie, le Japon, la France ou encore l’Italie.

Ils ont proposé la mise en place de plans de relance de l’économie qui devront intégrer les objectifs environnementaux et climatiques afin de rendre les sociétés et les économies plus résilientes aux prochains chocs.

La météo avec des températures qui iront de 23 à 29°, avec un risque de courtes pluies. Aujourd’hui vendredi 1er mai, nous fêtons les « Jérémi ».