Coronavirus

3 nouveaux cas signalé hier lundi à Hong Kong cas importés.

Les mesures antiépidémiques prolongées de deux semaines

Les autorités ont annoncé hier le prolongement des mesures de distanciation sociale en cours pour deux semaines, soit jusqu’au 18 août, ainsi que l’augmentation des fréquences de tests pour les  personnels de restauration non vaccinés.

La secrétaire d’État à l’alimentation et à la santé, Sophia Chan, a déclaré hier que le gouvernement exigerait, dans le courant du mois, que les employés de restaurants non vaccinés travaillant dans des établissements de type B se soumettent donc plus régulièrement à des tests de dépistage du virus, exigeant un test tous les 7 jours au lieu de 14 jours actuellement.

Extension du programme de vaccination et de dépistage

La cheffe de l’exécutif, a annoncé que davantage de personnes à Hong Kong seront tenues de se faire vacciner, ou devront se soumettre à des tests réguliers à leurs frais.

Carrie Lam a déclaré, que les employés du gouvernement devront se faire vacciner ou se soumettre à des tests réguliers toutes les deux semaines, à leurs frais, et ce à partir de septembre. La dirigeante de Hong Kong a également déclaré que le personnel de l’autorité hospitalière, les employés des maisons de soins, ainsi que les enseignants et les membres du personnel des écoles de Hong Kong seront les prochains à être inclus dans le programme.

Mise à jour des mesures exigées à l’embarquement et de quarantaine

La cheffe de l’exécutif, a déclaré hier, qu’Hong Kong n’avait signalé aucun cas local de Covid depuis 56 jours, Hong Kong ayant donc, atteint le « zéro infection locale ».

S’exprimant lors d’une conférence de presse sur les mesures en place, Carrie Lam a indiqué que des modifications seraient apportées aux exigences actuelles en matière d’embarquement en fonction du risque et de quarantaine obligatoire pour les arrivants.

Les lieux spécifiques seront classés en trois groupes : à haut risque, à risque moyen et à faible risque.

Selon la nouvelle mesure, seuls les résidents de Hong Kong vaccinés pourront revenir dans la ville depuis les zones à haut risque. Quant aux zones à risque moyen, seuls les résidents de Hong Kong et les non-résidents vaccinés pourront embarquer sur des vols à destination de Hong Kong. Tous les rapatriés devront toujours présenter un résultat négatif au test Covid avant d’embarquer sur les vols correspondants à destination de la ville.

En vertu de cette nouvelle mesure, les rapatriés des zones à haut risque, à risque moyen et à faible risque seront soumis à une quarantaine obligatoire de 21, 14 et 7 jours respectivement. Dans le même temps, la cheffe de l’exécutif a déclaré que tous les travailleurs susceptibles d’entrer en contact avec ces arrivants devront être vaccinés, y compris le personnel travaillant à l’aéroport, dans les hôtels en quarantaine et dans les transports.

Suppression des liens avec le PTU : réactions

Ivan Choy, universitaire, maître de conférences au département de gouvernement et d’administration publique de Chinese U a déclaré hier, lundi que la décision du gouvernement de couper les liens avec le syndicat des enseignants professionnels (PTU), dont nous vous parlions hier, a suscité l’inquiétude, beaucoup craignent que cette mesure s’étende à d’autres groupes, notamment les partis politiques ou d’autres organisations syndicales.

Pour rappel, le Bureau de l’éducation a annoncé samedi qu’il ne reconnaissait plus le PTU et qu’il cesserait de travailler avec lui.

La décision du bureau est intervenue quelques heures après que les médias d’État du continent ont décrit le syndicat pro-démocratique, qui est également le plus grand syndicat d’enseignants de la ville, comme une « tumeur » devant être éradiquée, et l’ont accusé d’encourager les activités anti-chinoises qui ont « semé la pagaille à Hong Kong ».

Ivan Choy a déclaré sur la RTHK que d’autres syndicats et groupes pourraient faire l’objet d’accusations similaires.

L’universitaire, qui est lui-même membre du PTU, a également noté le timing de la décision du gouvernement.

S’exprimant dans une émission de radio lundi, un ancien directeur du PTU, Fung Ka-keung, a déclaré que le changement d’attitude du gouvernement était difficile à comprendre.

Cependant, Wong Kwan-yu, qui dirige la Fédération des travailleurs de l’éducation de Pékin, a indiqué que la décision du gouvernement était attendue, citant l’implication du syndicat d’enseignants dans les manifestations antigouvernementales de 2019. Selon lui, la décision des autorités éducatives pourrait être considérée comme une forme de sanction à l’encontre du PTU, et il pense que d’autres organisations qui ont participé aux manifestations de 2019 seront également appelées à rendre des comptes tôt ou tard. A suivre.

Cours en présentiel d’une demi journée à la rentrée prochaine

Toutes les écoles maternelles, primaires et secondaires de Hong Kong poursuivront leurs cours présentiels d’une demi-journée au cours de la prochaine année scolaire, selon le secrétaire à l’éducation.

S’exprimant lors d’une conférence de presse hier, lundi, Kevin Yeung a déclaré que toutes les écoles, y compris les écoles spéciales et les écoles proposant un programme non local, ainsi que les écoles de tutorat, pourront poursuivre leurs cours en présentiel sur la base d’une demi-journée au cours de l’année scolaire 2021-22.

Le responsable de l’éducation a également déclaré qu’à partir du 1er septembre, tous les employés des écoles et ceux qui doivent entrer fréquemment dans les campus scolaires devront recevoir au moins une dose du vaccin, ou ils devront se faire tester tous les quinze jours à leurs frais.

Toutefois, les personnes qui ne peuvent pas recevoir le vaccin en raison de leur état de santé peuvent toujours bénéficier des tests gratuits fournis par le gouvernement.

Le secrétaire à l’éducation a ajouté que ce n’est que lorsque le taux de vaccination dans les écoles atteindra 70 % que les autorités envisageront de reprendre les cours en présentiel toute la journée.

Pour rappel, au 13 juillet, seuls 47 % du personnel enseignant de Hong Kong étaient vacciné ou avaient pris rendez-vous. Quant aux élèves âgés de 12 ans ou plus, seuls 40 % d’entre eux ont été vaccinés ou ont déclaré qu’ils allaient se faire vacciner.

Enfin la météo avec des températures qui iront de 27 à 31°. Aujourd’hui mardi 3 aout, nous fêtons les « Lydie ».