Coronavirus

5 nouveaux cas signalés hier jeudi à Hong Kong tous importés.

 

Polémique autour de la présence de Nicole Kidman à Hong Kong

L’actrice oscarisée est arrivée à Hong Kong en provenance de Sydney, en jet privé le 12 août. Elle tournait la série Amazon « Expats », série, basée sur le roman de l’hongkongaise Janice Y. K. Lee.

Deux jours plus tard, elle a été aperçue en train de faire du shopping dans la boutique COS de Central et de tourner dans le quartier de West Central.

Exemptée de quarantaine dans un hôtel désigné, l’actrice loge dans un hôtel particulier au Peak. Sa présence à Hong Kong sans passer par la quarantaine a suscité quelques inquiétudes et des commentaires sur les réseaux sociaux. Plusieurs experts ont alerté les autorités sur la surveillance des personnes exemptées de quarantaine, appelant à limiter leurs sorties en ville.

Le directeur du Centre d’infection de l’Université de Hong Kong, Ho Pak-leung, a averti que les conditions permettant à Nicole Kidman d’échapper à la quarantaine doivent être strictement appliquées.

Cette exemption intervient alors que l’Australie a signalé hier 681 nouveaux cas de Covid-19, soit le nombre le plus élevé jamais enregistré par l’État en une journée. Ho Pak-leung, a déclaré que le cas devrait être traité avec soin dans le cadre de la prévention de la quarantaine, notamment en ce qui concerne les pays dont sont originaires les membres de l’équipage et s’ils sont également exemptés de quarantaine.

 

Quatre nouvelles arrestations dans les milieux pro-démocratie à Hong Kong

Une information de RFI

La police a arrêté quatre dirigeants d’un syndicat étudiant de l’université de Hong Kong (HKU), soupçonnés d’« apologie du terrorisme ». Avec une trentaine d’autres, ils avaient voté une motion rendant hommage à l’assaillant d’un policier. Ils se sont depuis excusés.

Dans cette motion, les étudiants exprimaient leur « profonde tristesse », tout en rendant hommage au « sacrifice » d’un homme qui avait poignardé un policier, avant de se suicider. C’était le 1er juillet, lors de l’anniversaire de la rétrocession de Hong Kong à la Chine.

Les quatre étudiants, âgés de 18 à 20 ans, risquent dix ans de prison, selon l’article 27 de la loi sur la sécurité nationale. « Quiconque enfreint la loi doit en payer le prix », a martelé le chef de la sécurité, Chris Tang Ping-keung.

 

Un marathon masqué

Comme nous vous l’annoncions cette semaine, le marathon de Hong Kong, annulé l’année dernière, fait son retour cette année, le 24 octobre, en pleine crise sanitaire.

Dennis Ng, directeur exécutif de la Hong Kong Amateur Athletic Association, a précisé que les coureurs devront cette année commencer leur course avec leur masque et ne pourront l’enlever qu’après avoir parcouru une certaine distance.

La course ne sera ouverte qu’à ceux qui sont entièrement vaccinés et les participants devront présenter un résultat négatif au test effectué 72 heures avant les courses. Les tests seront gratuits.

Le nombre de coureurs autorisés sera ramené d’environ 74.000 en 2019 à 18.500 cette année – avec un quota de 4.000 pour le marathon complet, 6.500 pour le semi-marathon et 8.000 pour la course de 10 km.

Les candidats inscrits l’année dernière sont prioritaires et peuvent commencer leur inscription à partir 23 août, tandis que les autres à partir du 2 septembre.

 

Le trafic d’animaux sauvages inclus dans le crime organisé

Les législateurs ont voté mercredi un amendement permettant de lutter contre certaines infractions notamment le trafic d’espèces sauvages.

L’inclusion de ces crimes dans l’ordonnance sur les crimes organisés et graves donne aux autorités plus de pouvoir pour réprimer ces activités illicites, leur permettant de s’en prendre aux syndicats et aux cerveaux derrière le commerce illégal d’espèces sauvages.

Bien que Hong Kong soit l’une des principales plaques tournantes du trafic illégal d’espèces sauvages, les limites de la loi existante ont empêché les autorités locales de poursuivre les affaires importantes.

Satisfaction du côté de l’organisation WWF. « Cet amendement législatif confère le pouvoir d’enquête et d’exécution aux autorités locales chargées de l’application de la loi, leur permettant d’inspecter le flux financier associé à ce commerce illégal, des individus et des entreprises et de confisquer leurs produits du crime« , a déclaré Jovy Chan, le responsable de la conservation de la faune sauvage du WWF Hong Kong.

 

Un cobra chinois capturé sur la plage de Deep Water Bay

Le cobra, très venimeux, a été repéré sur la plage mercredi matin par un maître-nageur. Environ 100 nageurs se trouvaient alors sur la plage, ainsi que des enfants.

On estime que les fortes pluies qui se sont abattues depuis plusieurs jours ont poussé le cobra à passer du ruisseau à la mer avant d’apparaître sur la plage. Le maître-nageur l’a rapidement maîtrisé.

Le cobra chinois (Naja atra), également appelé cobra de Taiwan, est une espèce de cobra de la famille des Elapidae, que l’on trouve principalement dans le sud de la Chine. C’est l’un des serpents venimeux les plus répandus en Chine et à Taïwan.

 

France/Chine : entrée en vigueur de l’accord de reconnaissance réciproque et d’échange des permis de conduire

L’accord de reconnaissance réciproque et d’échange des permis de conduire, signé entre la France et la Chine, est entré en vigueur ce mardi.

Seuls les permis de conduire délivrés en République populaire de Chine à compter du 1er avril 2008 sont échangeables en France, dans le cas où leurs titulaires souhaitent y résider plus d’une année, pouvait-on lire sur le communiqué du Quai d’Orsay, précisant que les intéressés « doivent solliciter, sur le site de l’Agence nationale des titres sécurisés (permisdeconduire.ants.gouv.fr), l’échange de leur permis chinois et fournir tous les justificatifs demandés sur le site service-public.fr .

En outre, seuls les permis français délivrés à compter du 16 septembre 2013 au format européen sont échangeables en Chine.

Selon Fang Ting, directrice générale de l’agence de voyage New Tour France, l’accord en question a ravivé l’enthousiasme des touristes chinois qui s’intéressent beaucoup à la France.

 

Actualités de la communauté

Mayaa

Vente d’uniformes d’occasion au profit de l’association Mayaa qui s’occupe des enfants défavorisés à Hong Kong et au Népal. https://mayaa.world/

Samedi 28 août de 10h à midi au LFI campus de TKO

Vous y trouverez des pantalons, leggings, robes, jupes ou encore vêtements de sport avec des prix allant de 50 à 100HKD.

Attention, espèces et chèques uniquement acceptés. Vous pouvez également en profiter pour donner les uniformes trop petits de vos enfants.

 

Enfin la météo avec des températures qui iront de 29 à 33°. Aujourd’hui vendredi 20 août, nous fêtons les « Bernard ».