Coronavirus

3 nouveaux cas signalé hier dimanche à Hong Kong cas importés.

5,5 millions de personnes reçoivent leurs bons d’achats

Les premiers bons de consommation de 2.000 HK$ ont été distribués.

Les personnes qui se sont inscrites avant le 17 juillet commencent à recevoir des notifications par SMS ou par application mobile.

Pour les personnes qui ont choisi de retirer les bons via AlipayHK, Tap & Go ou WeChat Pay HK, les bons d’une valeur de 2 000 HK$ ont été directement versés sur leur compte. Celles ayant choisi de récupérer ces bons via leur carte Octopus peuvent les récupérer en utilisant leur carte dans les points de collecte du programme de subvention notamment dans les stations de métro, ou via l’application Octopus dans un délai de trois mois à compter d’aujourd’hui.

L’EDB ne discutera plus avec le syndicat des enseignants

Le Bureau de l’éducation a annoncé ce week-end qu’il coupait tous liens avec le Hong Kong Professional Teachers’ Union (PTU) et qu’il ne considérerait plus le syndicat, qui compte 95.000 membres, comme un organisme d’enseignement professionnel.

« Les remarques et les actes de l’organisation au cours des dernières années sont invariablement incompatibles avec ce que l’on attend de la profession de l’éducation, « , a déclaré le porte-parole du Bureau, citant le communiqué de presse du Bureau. Le syndicat étant considéré par l’EDB comme une organisation politique

Le bureau a ajouté qu’il n’organiserait plus de réunions avec le syndicat et ne le consulterait plus sur les questions liées à l’éducation.

Plus tôt dans la journée de samedi, les médias d’État Xinhua et People’s Daily ont publié des articles dénonçant le PTU comme une « tumeur toxique » qui doit être éliminée.

Bien que le PTU se soit récemment retiré de partis controversés tels que le Civil Human Rights Front ou encore la Hong Kong Alliance in Support of Patriotic Democratic Movements of China, le syndicat était, pour les autorités, attaché à l’agenda pro-démocratique et aurait fortement contribué aux mouvement anti-gouvernementaux. A suivre.

Suicides de personnes âgées en forte hausse

Le groupe local de prévention du suicide, Samaritan Befrienders Hong Kong, a signalé samedi 438 suicides parmi les personnes âgées de 60 ans ou plus au cours de l’année écoulée, le nombre le plus élevé enregistré depuis 1973.

Clarence Tsang, directeur exécutif du groupe, a expliqué ce chiffre par l’isolement des personnes âgées durant la pandémie. « Les maisons de retraite sont toutes fermées pour les visites. Beaucoup de ces personnes ne peuvent pas voir leurs enfants et petits-enfants. »

Cathay Pacific fortement affectée par les mesures antiépidémiques

La compagnie aérienne risque d’être perdante alors que l’Europe fait pression sur les compagnies pour qu’elles augmentent le nombre de vols.

L’organisme mondial des compagnies aériennes déclare que les transporteurs pourraient être sanctionnés s’ils ne commencent pas à augmenter leurs vols d’ici la fin de l’année.

La compagnie de Hong Kong risque de perdre des créneaux de piste en Europe si les restrictions locales sur les voyages ne sont pas assouplies.

Les compagnies aériennes asiatiques risquent de perdre l’accès aux aéroports européens si les strictes restrictions Covid-19 en vigueur dans leur pays les empêchent d’augmenter le nombre de vols internationaux d’ici la fin de l’année, a déclaré au Post le chef de l’Association internationale du transport aérien (IATA), Willie Walsh, indiquant que les compagnies aériennes qui ne parviendraient pas à adopter rapidement des horaires de vol plus réguliers pourraient être sanctionnées.

Les transporteurs risquent de perdre l’accès permanent à des destinations clés en Europe, a-t-il ajouté, et pourraient être contraints de faire voler des avions pratiquement vides pour protéger les précieux créneaux de piste qui leur permettent d’atterrir et de décoller des aéroports de cette région.

La progression du variant Delta inquiète en Chine

Information du correspondant de RFI à Pékin, Stéphane Lagarde

Le cluster découvert à l’aéroport de Nankin à la mi-juillet s’est étendu à quinze autres villes, dont Zhengzhou, la capitale de la province du Henan où onze cas confirmés et 16 infections asymptomatiques ont été signalés ce week-end.

Les chiffres des contaminations peuvent paraître dérisoires comparés à d’autres pays, mais dans la Chine du « zéro Covid » c’est le branle-bas de combat et ont vu réapparaitre les mesures strictes mais également les sanctions.

Le directeur de la Commission de la santé de Zhengzhou a été limogé ce samedi après la découverte des premières infections, même chose pour le secrétaire du parti du sixième hôpital du peuple, un établissement médical important de la ville.

Le virus « se propage très rapidement », la situation est « extrêmement grave » selon le secrétaire du Parti communiste de la province, une province déjà fortement affectée par les pluies torrentielles qui ont inondé villes et campagnes la semaine dernière.

La capitale provinciale compte désormais une zone à haut risque et trois zones à risque moyen. Pour éteindre au plus vite l’épidémie, la population n’a pas le droit de quitter la province sauf déplacement indispensable. Même chose ce dimanche à Pékin. Selon le Beijing News, les autorités invitent les Pékinois à éviter les entrées et sorties de la capitale le temps du retour à la normale.

La Chine compte 328 nouveaux cas d’infection au mois de juillet, soit presque autant que sur la période allant de février à juin.

Enfin la météo avec des températures qui iront de 27 à 32°. Aujourd’hui lundi 2 aout, nous fêtons les « Julien ».