Coronavirus

53 nouveaux cas recensés hier lundi à Hong Kong.

Hong Kong qui prolonge les règles de distanciation sociale de deux semaines, jusqu’au 20 janvier, les campus scolaires resteront fermés jusqu’après le Nouvel An Lunaire. La suspension des cours scolaires en présentiel est donc prolongée jusqu’à la fin des vacances du Nouvel An lunaire en février.

Les mesures de distanciation sociale, notamment l’interdiction des rassemblements publics à plus de deux personnes et les services de restauration après 18 heures, se poursuivront également pour deux semaines supplémentaires.

La secrétaire à la santé, Sophia Chan, a indiqué hier que les mesures ne seraient probablement pas assouplies avant le nouvel an lunaire et n’excluraient pas la mise en œuvre de règles encore plus strictes, “compte tenu de la propagation persistante du virus dans la communauté”.

Les avocats chinois des 12 hongkongais détenus en Chine menacés de perdre leur licence d’exercer

Deux avocats du continent qui ont aidé les familles de 12 Hongkongais arrêtés par les garde-côtes du Guangdong en août ont été informés lundi par les autorités que leurs licences pourraient être révoquées.

Lu Siwei, originaire du Sichuan, et Ren Quanniu, basé au Henan, figuraient parmi les avocats engagés par des proches du groupe de détenus à Shenzhen.

Le ministère de la Justice du Sichuan a déclaré que Lu Siwei avait fait à plusieurs reprises des remarques inappropriées sur Internet, notamment sur le système juridique ayant eu un impact négatif sur la société. Les autorités locales ont déclaré qu’il avait ainsi enfreint les lois régissant les avocats.

Alors que Ren Quanniu a lui reçu une lettre du département de la justice de la province du Henan affirmant qu’il avait enfreint la réglementation dans une affaire qu’il avait traitée en 2018, alors qu’il représentait une secte religieuse, entraînant la révocation de sa licence.

Les lettres indiquaient que Lu et Ren avaient trois jours pour demander une audience afin de défendre leur cause.

Pour rappel, dix des détenus ont été condamnés la semaine dernière à des peines allant de sept mois à trois ans de prison pour avoir traversé les eaux continentales en août dernier alors qu’ils tentaient de fuir vers Taiwan. Les deux autres détenus, mineurs, ont été renvoyés à Hong Kong. 

Les deux avocats chinois ainsi que d’autres avocats engagés par les familles se sont vu refuser l’accès aux accusés, qui auraient été représentés, à leur procès, par des avocats désignés par les autorités du continent.

Pour le ministre des Affaires étrangères chinois, les relations Chine/Etats-Unis sont à un tournant

Les relations entre la Chine et les Etats-Unis pourrait prendre un nouveau départ après une période de « difficultés sans précédent », a déclaré le ministre des affaires étrangères,Wang Yi. Les relations entre la Chine et les Etats-Unis ont été mises à mal par une série de désaccords portant sur le commerce, les droits humains et l’origine du COVID-19.

Wang Yi, ministre chinois des Affaires étrangères, a déclaré dans une interview à l’agence de presse Xinhua que, je cite, « la Chine espère que la prochaine administration américaine reviendra à une approche sensée, reprendra le dialogue avec la Chine, rétablira la normalité des relations bilatérales et relancera la coopération”, a déclaré le conseiller d’Etat et ministre des Affaires étrangères de la Chine.

Ce dernier a indiqué que « les relations sino-américaines sont arrivées à un nouveau carrefour, et une nouvelle fenêtre d’espoir s’ouvre », attestant que ces dernières années, les relations Chine/Etats-Unis « ont rencontré des difficultés sans précédent ».

Pour le ministre, « la politique de la Chine envers les Etats-Unis est cohérente et stable. Nous sommes prêts à développer avec les Etats-Unis une relation basée sur la coordination, la coopération et la stabilité », a-t-il ajouté.

A contrario, la dernière déclaration d’un diplomate américain a été virulente. Après l’emprisonnement de militants hongkongais qui ont essayé de fuir en bateau, le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, a estimé que la condamnation des hongkongais montre le vrai visage de la Chine, une « dictature fragile ».

« Un régime qui empêche son propre peuple de partir ne peut prétendre à la grandeur ou au leadership mondial. Ce n’est qu’une dictature fragile, qui a peur de son propre peuple », a déclaré le secrétaire d’Etat américain dans un communiqué.

Chengdu, capitale gay de Chine

Information d’Euronews avec l’AFP et l’AP

Chengdu capitale de la province de Sichuan, fait aussi figure de capitale gay. Les communautés homosexuelles s’y sentent moins menacées que dans le reste du pays. La ville est éloignée du pouvoir central, elle s’est construite sur un brassage de population. Mais cette liberté n’est en fait que relative. En octobre dernier, les autorités ont par exemple fait fermer une boîte de nuit considérée homosexuelle. Et les associations LGBT se savent surveillées.

L’ONG « Chengdu Arc-en-ciel » qui défend les droits des homosexuels, explique agir en évitant les coups d’éclat, pour ne pas heurter le pouvoir central, considéré comme très conservateur. Officiellement, l’homosexualité n’est pas illégale en Chine, mais le mariage entre personnes du même sexe est interdit. Et les membres de la communauté LGBT subissent toujours des discriminations.

Enfin la météo avec des températures, qui iront de 16 à 21°. Aujourd’hui mardi 5 janvier, nous fêtons les “Edouard”