Coronavirus :

45 nouveaux cas recensés vendredi, à Hong Kong.

Lundi.

Une forte croissance nationale devrait aider Hong Kong à sortir de la récession cette année, selon le secrétaire financier, Paul Chan

Selon le secrétaire aux finances, après deux ans de baisse du produit intérieur brut, la ville est sur le point de renouer avec l’expansion économique au second semestre 2021. “La croissance de la Chine continentale sera cruciale pour le redressement, tout comme le succès de la lutte contre la Covid-19”, affirme-t-il dans son blog.

«Les difficultés sont peut-être encore là en 2021, mais le tournant se dessine», a-t-il ajouté toujours sur son blog.

«Je pense que nous serons toujours confrontés à des défis relativement énormes au cours du premier semestre. Mais en seconde période, on espère que la dynamique de reprise sera plus forte. On s’attend à ce que l’économie connaisse une croissance pendant toute l’année. »

Paul Chan a déclaré que l’économie recevrait son plus grand soutien de la partie continentale, soulignant les politiques visant à stimuler la croissance intérieure contenues dans le dernier plan quinquennal adopté par les dirigeants en novembre. “Si Hong Kong saisissait les opportunités découlant du projet, son économie se rétablirait beaucoup plus rapidement”, a-t-il soutenu. “Le rythme de la reprise dépendra de plusieurs autres facteurs, y compris le succès de la lutte contre la pandémie”, a déclaré Paul Chan, ajoutant que le soutien du gouvernement se poursuivrait.

Mardi.

Prolongement des mesures antiépidémiques

Hong Kong prolonge les règles de distanciation sociale jusqu’au 20 janvier, les campus scolaires resteront fermés jusqu’après le Nouvel An Lunaire. Les mesures de distanciation sociale, notamment l’interdiction des rassemblements publics à plus de deux personnes et la fermeture des services de restauration après 18 heures, se poursuivront également jusqu’au 20 janvier. La secrétaire à la santé, Sophia Chan, a indiqué en début de semaine que les mesures ne seraient probablement pas assouplies avant le nouvel an lunaire et qu’elle n’excluait pas la mise en œuvre de règles encore plus strictes, “compte tenu de la propagation persistante du virus dans la communauté”.

Mercredi.

Plaidoyer pour un maintien de l’indépendance de la justice à Hong Kong

Les appels à une réforme judiciaire ne sont pas «acceptables» si l’objectif final influence les décisions des tribunaux”, a déclaré le juge Geoffrey Ma Tao-li.

Indiquant qu’il ne s’opposait pas à une réforme judiciaire, il a souligné qu’il fallait justifier de tels changements, ajoutant que des raisons détaillées et substantielles étaient nécessaires pour une éventuelle réforme. “Le système judiciaire de Hong Kong est prêt à envisager des réformes, mais ces réformes ne peuvent pas être fondées sur le simple fait que l’on ne soit pas satisfait des décisions de la Cour”, a-t-il déclaré.

Cependant, il a ajouté qu’il n’avait fait face à aucune ingérence directe de Pékin ou du gouvernement de Hong Kong au cours de ses dix années en tant que juge suprême.

« Dans le traitement des affaires, les juges ne prendront en compte que la loi, le principe juridique et l’esprit de la loi« , a-t-il ajouté.

Il a souligné qu’il était important pour Hong Kong d’avoir l’indépendance judiciaire inscrite dans la Basic Law. Enfin, pour conclure la conférence de presse avant son départ à la retraite, il a indiqué qu’il avait pleinement confiance en son successeur, le juge de la Cour d’appel final Andrew Cheung Kui-nung, qui a également été nommé par la cheffe de l’exécutif pour traiter les affaires de sécurité nationale.

Jeudi.

Arrestations massives à Hong Kong en vertu de la loi sur la sécurité nationale

La police a arrêté mercredi matin plus de 50 personnes, dont d’anciens élus pro-démocrates du LegCo, des avocats, des militants, accusées de subversion dans le cadre de la loi sur la sécurité nationale, suite aux primaires organisées par les pan-démocrates pour les élections au Conseil législatif en juillet. Les réactions ont été nombreuses dans le monde entier pour dénoncer ces arrestations jugées arbitraires.

Réactions.

Informations avec l’agence Reuters 

Des politiciens occidentaux et des militants exilés de Hong Kong ont dénoncé cette vague d’arrestations en vertu de la loi sur la sécurité nationale. 

  • La France a dénoncé, «la dégradation continue» de la situation dans l’ex-colonie britannique. 
  • L’Union européenne à, de son côté, déclaré par la voix de Peter Sano, le porte parole de la commission européenne, “La loi sur la sécurité nationale est utilisée pour écraser la dissidence et étouffer l’exercice des droits de l’homme et des libertés politiques qui sont protégés par la loi fondamentale de Hong Kong, ainsi que par le droit international et les obligations et engagements internationaux de la Chine. Par conséquent, nous, en tant qu’Union européenne, appelons à la libération immédiate des personnes arrêtées”.
  • Alors qu’elle vient de valider l’accord sur la protection des investissement avec la Chine, l’Union européenne a indiqué étudier la possibilité de nouvelles sanctions contre les autorités de Hong Kong
  • – Sur twitter, Dominic Raab, le ministre britannique des Affaires étrangères parle lui d’atteinte grave aux droits et aux libertés, n’hésitant pas à déclaré que la loi sur la sécurité nationale est « utilisée pour écraser la dissidence et les opinions politiques adverses”.
  • – Le gouvernement taïwanais a déclaré qu’il était «choqué» par les dernières arrestations de militants pro démocratie et que la ville était passée de l’état de «perle de l’orient» à «purgatoire de l’orient». Le Conseil des affaires continentales de Taïwan a déclaré dans un communiqué que si la démocratie et la liberté de Hong Kong continuent de décliner et que cela affecte son statut de centre financier international, cela ne profitera pas du tout à la Chine continentale, propos rapportés par Reuters.
  • Antony Blinken, prochain secrétaire d’Etat américain, a lui déclaré sur les réseaux sociaux. “Les arrestations massives de manifestants pro-démocratie sont une attaque contre ceux qui défendent courageusement les droits universels. L’administration Biden-Harris se tiendra aux côtés du peuple de Hong Kong et contre la répression de la démocratie par Pékin« , a déclaré
  • L’ancien législateur Nathan Law, qui a demandé l’asile au Royaume-Uni, a déclaré que « la suppression de la liberté politique et de la liberté d’expression » à Hong Kong était « passée à un autre niveau.En réponse à la répression politique de Hong Kong, j’exhorte le Parlement européen à mettre un terme à l’accord d’investissement entre l’UE et la Chine et l’UE à sanctionner les responsables chinois et de Hong Kong responsables des arrestations”, a-t-il poursuivi.

Vendredi.

La vaccination devrait commencer dès le mois prochain

Le Dr Thomas Tsang Ho-fai, membre du groupe de travail sur le programme de vaccination du gouvernement, a déclaré cette semaine dans une émission de radio que les autorités prévoyaient de créer des centres de vaccination dans 18 districts de la ville afin d’être prêt à commencer dès le début du mois de février.

Le premier lot de 1 million de doses de vaccin arrivant à Hong Kong est produit par Sinovac, une société pharmaceutique du continent.

Henry Yeung Chiu-fat, président de l’Union des médecins de Hong Kong, a indiqué que les médecins privés seraient susceptibles d’aider au programme de vaccination.

Cependant, il a déclaré que le gouvernement devrait ajouter dans la clause de non-responsabilité que les médecins qui administrent les vaccins ne peuvent garantir aucun effet indésirable causé par ces mêmes vaccins, les médecins n’étant responsables que de l’administration.

Enfin la météo avec des températures toujours très fraîches pour ce week-end qui iront de 7 à 13°. Aujourd’hui samedi 9 janvier, nous fêtons “Alix” et demain dimanche 10 les “Guillaume”.