Coronavirus

33 nouveaux cas recensés hier jeudi à Hong Kong.

La vaccination devrait commencer dès le mois prochain

Le Dr Thomas Tsang Ho-fai, membre du groupe de travail sur le programme de vaccination du gouvernement, a déclaré hier matin dans une émission de radio que les autorités prévoyaient de créer des centres de vaccination dans 18 districts de la ville afin d’être prêt à commencer dès le début du mois de février.

Le premier lot de 1 million de doses de vaccin arrivant à Hong Kong est produit par Sinovac, une société pharmaceutique continentale.

Henry Yeung Chiu-fat, président de l’Union des médecins de Hong Kong, a indiqué que les médecins privés seraient susceptibles d’aider au programme de vaccination.

Cependant, il a déclaré que le gouvernement devrait ajouter dans la clause de non-responsabilité que les médecins qui administrent les vaccins ne peuvent garantir aucun effet indésirable causé par ces mêmes vaccins, les médecins n’étant responsables que de l’administration.

Manifestation en ligne contre les fermetures des salons de beauté

Des milliers d’exploitants de salons de beauté et leur personnel ont organisé une manifestation en ligne hier jeudi, exigeant que le gouvernement les laisse reprendre le travail. Le président de la Fédération de l’industrie de la beauté, Nelson Yip, a déclaré que les salons de beauté avaient reçu l’ordre de fermer trois fois depuis le début de la pandémie, les fermetures durant déjà plus de 100 jours au total.

Nelson Yip a déclaré que le secteur avait déjà mis en place des mesures de contrôle des infections, dont les normes étaient bien souvent supérieures à celles exigées par le gouvernement. Il a exhorté l’administration à indemniser les exploitants et le personnel si les mesures ne s’assouplissaient pas.

Joshua Wong soupçonné de “subversion”

Joshua Wong déjà emprisonné pour avoir organisé une manifestation non autorisée devant le siège de la Police en 2019, a été transporté hier de la prison de Shek Pik, où il purge sa peine de 13 mois et demi, au centre d’accueil de Lai Chi Lok pour y être interrogé en vertu de la loi sur la sécurité nationale, sans la présence de son avocat, pouvait-on lire sur la page Facebook du militant pro-démocratie. 

Certaines des personnes arrêtées mercredi ont été libérées sous caution sans avoir été inculpées, notamment l’avocat américain John Clancey.

Arrestations à Hong Kong, les réactions dans le monde

Avec l’AFP

Après le raid policier de mercredi dans les milieux pro-démocratie de Hong Kong, plusieurs voix se sont élevées dénonçant les arrestations en masse.

La France a dénoncé, «la dégradation continue» de la situation dans l’ex-colonie britannique.,. l’Union européenne à, de son côté, déclaré par la voix de Peter Sano, le porte parole de ma commission européenne, “La loi sur la sécurité nationale est utilisée pour écraser la dissidence et étouffer l’exercice des droits de l’homme et des libertés politiques qui sont protégés par la loi fondamentale de Hong Kong, ainsi que par le droit international et les obligations et engagements internationaux de la Chine. Par conséquent, nous, en tant qu’Union européenne, appelons à la libération immédiate des personnes arrêtées’.

Alors qu’elle vient de valider l’accord sur la protection des investissement avec la Chine, l’Union européenne a indiqué étudier la possibilité de nouvelles sanctions contre les autorités de hong Kong

Sur twitter, Dominic Raab, le ministre britannique des Affaire étrangère parle lui d’atteinte grave aux droits et aux libertés, n’hésitant pas à déclaré que la loi sur la sécurité nationale est « utilisée pour écraser la dissidence et les opinions politiques adverses”.

Bruno Lemaire et Hu Chunhua s’entendent pour intensifier la coopération

Information de Chine Magazine

Le ministre français de l’Économie, des Finances et de la Relance, et le vice-Premier ministre chinois, ont eu une conversation téléphonique le 6 janvier, à la suite de l’appel bilatéral que le président français Emmanuel Macron et le président chinois Xi Jinping ont eu en décembre 2020.

Les deux ministres ont convenu d’intensifier la coopération, en particulier dans le domaine de l’agriculture, où un accord de zonage devrait être conclu dans les semaines à venir, a indiqué le communiqué de presse du ministère français de l’économie. Bruno Le Maire et Hu Chunhua ont également évoqué la coopération financière entre la France et la Chine et la perspective de nouvelles licences pour le secteur bancaire français. En 2018, la France a importé 50 milliards d’euros de produits chinois mais n’a exporté « que » près de 21 milliards d’euros vers la Chine, ce qui représente un déficit commercial de près de 30 milliards d’euros. La Chine reste le 6ème partenaire commercial de la France. Les ministres ont discuté de la coopération nucléaire civile entre les deux pays et ont exprimé leur volonté d’accélérer les projets en cours, où des progrès importants ont été enregistrés au cours des dernières semaines. Enfin, Bruno Le Maire a souligné la nécessité de faciliter les liaisons aériennes entre la France et la Chine, tout en veillant au strict respect des règles de sécurité sanitaire.

Chine : un ex-grand patron condamné à mort, une première depuis 2016

Lai Xiaomin, ancien patron du conglomérat financier China Huarong, a été reconnu coupable de bigamie et de corruption et condamné à mort, mardi 5 janvier. Il était notamment accusé, en plus de la bigamie, d’avoir reçu 215 millions d’euros de pots-de-vin et tenté d’en obtenir 13 millions supplémentaires et de détournement de fonds publics pour un montant de plus de 3 millions d’euros.

Une première dans le milieu des affaires en Chine. La dernière condamnation à la peine capitale, sans sursis, remonte à 2016 pour une affaire de meurtre.

Enfin la météo avec des températures en forte de baisse qui iront de 8 à 13°. Aujourd’hui vendredi 8 janvier, nous fêtons les “Lucien” mais aussi les “Peggy”