Alors que les alliés du parti présidentiel, LREM, sous l’impulsion du Modem, désirent modifier le mode de scrutin pour les législatives de 2022, Emmanuel Macron reste bien silencieux. C’est pourtant une promesse de 2017 ! Les expatriés se sont révélés divisés dans la consultation que nous avons publiée dimanche 28 février. 

Ce n’est pas le « bon moment » 

Anne Genetet, Députée des Français d’Asie et d’Europe orientale, porte-parole du groupe LREM à l’Assemblée nationale, répond aux questions sur les deux propositions de loi de Patrick Mignola de Mathieu Hutin. 

Elle explique dans l’interview audio, disponible en fin d’article, la position de son groupe parlementaire. En effet, ses membres ne désirent pas aborder ce sujet en pleine pandémie. 

Une bonne idée mais…

Cependant, l’idée n’est pas rejetée, elle parait même, pour Mme Genetet, indispensable à une bonne représentation de tous les courants politiques. Elle y met des limites en restreignant ce mode d’élections à certaines circonscriptions. 

…pas pour les expatriés 

Pour Mme Genetet, appliquer ce scrutin à liste en créant une « super-circonscription » mondiale, comme pour les Sénateurs, serait contre productif. Elle revient, d’ailleurs, dans le podcast sur son attachement à sa circonscription alors que certains de ses collègues…