Coronavirus

24 nouveaux cas hier dimanche et 47 cas samedi signalés à Hong Kong.

 

Qu’en est-il de la 5ème vague à Hong Kong ?

Pour le conseiller du gouvernement sur la pandémie, Gabriel Leung, également directeur de la faculté de médecine de l’Université de Hong Kong, une cinquième vague d’épidémie pourrait frapper Hong Kong si aucune mesure immédiate n’était prise.

Il a indiqué ne pas être « optimiste » quant à la situation pandémique.

Le conseiller du gouvernement a exhorté les personnes s’étant rendues dans les centres de sport, entreprises ou résidences avec des cas confirmés à se faire dépister dès que possible et à s’abstenir d’activités sociales non essentielles.

 

La réforme électorale ne portera pas atteinte aux droits et à la liberté

C’est ce qu’a déclaré la cheffe de l’exécutif, Carrie Lam, dans une interview télévisée. Selon Carrie Lam, la décision de Pékin de «perfectionner», selon ses termes, le système électoral de Hong Kong visait à mettre en œuvre des, je cite, «patriotes administrant Hong Kong».

Dans le cadre de cette réforme, le Comité des élections, qui ne choisit actuellement que le chef de l’exécutif, sera également chargé de nommer les candidats qui se présenteront aux élections du Conseil législatif.

Le Comité électoral passera de 1.200 à 1.500 membres et le nombre de sièges au Legco de 70 à 90. La cheffe de l’exécutif a rejeté les affirmations indiquant que ces changements avaient vocation à faire taire les dissidents, affirmant que la liberté et les droits existent toujours à Hong Kong aujourd’hui, prenant l’exemple des nombreuses critiques dont elle fait l’objet dans la presse.

 

Le G7 réagit sur les changements électoraux de Hong Kong

Samedi, le G7, regroupant la Grande-Bretagne, le Canada, la France, l’Allemagne, l’Italie, le Japon et les États-Unis, a publié une déclaration dénonçant la refonte du système électoral de Hong Kong par Pékin qu’il considère déterminé à éliminer les voix et opinions dissidentes dans la ville. Le G7 a appelé la Chine à agir conformément à la déclaration conjointe sino-britannique et à ses autres obligations juridiques notamment le respect des droits et libertés fondamentaux à Hong Kong. Les pays membres ont également demandé aux autorités de la RAS de restaurer la confiance dans les institutions politiques de Hong Kong et mettre fin à l’oppression injustifiée à l’égard de ceux qui défendent les valeurs démocratiques et la liberté.

En réponse à cette déclaration conjointe, le bureau du ministère des Affaires étrangères à Hong Kong a déclaré que ces remarques étaient injustifiées.

« Nous exhortons les forces extérieures à se conformer au droit international et aux normes fondamentales régissant les relations internationales, et à cesser immédiatement de se mêler des affaires de Hong Kong et des affaires intérieures de la Chine dans leur ensemble« , a déclaré un porte-parole du bureau.

De son côté, le ministre britannique des Affaires étrangères, Dominic Raab a déclaré que, je cite « la décision de Pékin d’imposer des changements radicaux pour réduire la participation au système électoral de Hong Kong » représente une « nouvelle violation » de la déclaration commune sur le statut particulier de Hong Kong. « Cette action s’inscrit dans le cadre d’une stratégie visant à harceler et étouffer toute voix critique à l’égard de la politique de la Chine« , a ajouté le chef de la diplomatie britannique, soulignant qu’il s’agit de « la troisième violation de la déclaration commune en moins de neuf mois« .

Le chinois Baidu espère lever jusqu’à 3,6 milliards d’US dollars via une cotation à Hong Kong

Information de Chine Magazine

L’entreprise chinoise utilisera cette somme pour financer son intelligence artificielle et ses services mobiles. Le géant chinois de l’internet a donc annoncé vouloir lever jusqu’à 3,6 milliards de dollars (3,2 mds €), à la Bourse de Hong Kong, en plus de sa cotation actuelle à Wall Street.

Hong Kong est devenue une place attrayante pour les entreprises technologiques chinoises, qui font face à une surveillance et des restrictions plus strictes aux États-Unis. Fondé en 2000, le groupe est devenu le principal fournisseur de moteurs de recherche en Chine après le blocage de Google dans le pays en 2010. Ces dernières années, l’entreprise chinoise s’est diversifiée dans les services tels que la cartographie et la livraison de nourriture, tout en investissant dans des applications d’intelligence artificielle.

Actualité de la communauté

Rappel pour votre agenda, l’association HK Accueil propose à ses membres une découverte de l’Opéra chinois au Xiqu Centre de West Kowloon le Vendredi 19 mars à 19h30.

Ce programme est spécialement conçu pour initier de nouveaux publics au théâtre traditionnel chinois. La performance de 90 minutes, présentée par la troupe du Tea House Theater, propose une sélection de courts extraits démontrant une gamme de styles vocaux et musicaux. Un expert sera présent pour aider le public à mieux comprendre l’histoire.

Tarif membres HKA : 200 HKD/ personne

Lien pour l’inscription :

www.hkaccueil.com/Soiree-decouverte-opera-chinois-19-mars-2021

Enfin la météo avec des températures qui iront de 20 à 24°.

Aujourd’hui lundi 15 mars, nous fêtons les « Louise ».