Coronavirus

13 nouveaux cas signalés hier mardi à Hong Kong, cas importés en provenance du Maroc, du Kenya, des Émirats Arabe Unis, des États-Unis, des Philippines, du Pakistan et du Kirghizistan. 

 

Un rapport du gouvernement sur l’environnement économique local

Le gouvernement de Hong Kong a publié lundi un rapport sur « l’environnement des affaires à Hong Kong », rapport inédit de 68 pages, dans lequel les autorités locales accusent les États-Unis mais aussi les manifestations de 2019 d’avoir porté un coup à l’économie et à l’environnement commercial de la ville, faisant au passage l’éloge de la loi sur la sécurité nationale pour avoir rétabli l’ordre et les perspectives de Hong Kong.

Le rapport accuse donc les États-Unis d’inciter et de soutenir la contestation, d’imposer des « sanctions manifestement déraisonnables » aux fonctionnaires de Hong Kong et du continent, ainsi que de faire pression sur les entreprises multinationales opérant sur le territoire.

Toujours selon ce rapport, les États-Unis, inquiet de la montée en puissance de la Chine, utiliseraient Hong Kong comme un pion pour contrer le développement de la Chine et prendraient des mesures injustifiables et extrêmes sur les questions liées à Hong Kong.

Ce rapport souligne également que la loi sur la sécurité nationale et la refonte du système électoral selon le principe des « patriotes administrant Hong Kong » ont rétabli la stabilité et préservé l’environnement des affaires, citant une baisse de 4,6% du nombre total de crimes au cours du premier semestre 2021 par rapport à la même période de l’année précédente, un rebond de l’économie et une baisse du taux de chômage.

Le secrétaire aux Finances Paul Chan a déclaré que le rapport vise principalement à clarifier les informations erronées concernant Hong Kong au cours des deux dernières années.

Ensemble du rapport disponible ICI

 

Saisie de documents financiers de Next Digital

La Eastern Magistrate Court de Hong Kong a accordé un mandat de perquisition à l’inspecteur Clement Chan pour saisir les documents financiers de Next Digital à Tseung Kwan O. Clément Chan, dirigeant au sein du cabinet comptable BDO, est le premier inspecteur nommé par le gouvernement en deux décennies, il doit remettre le rapport de ses enquêtes dans six mois.

Cette saisie constitue l’action la plus spectaculaire depuis la nomination de Clément Chan le 28 juillet dernier par le secrétaire aux finances, Paul Chan, pour examiner les accusations d’activités illégales et frauduleuses de l’entreprise.

La négociation des actions de Next Digital, fondée par le magnat des médias Jimmy Lai, est suspendue à la bourse de Hong Kong depuis le 16 juillet, le journal de la société, Apple Daily s’est arrêté le 24 juin et les autorités locales ont gelé 18 millions de Hong Kong dollars (2,3 millions d’US dollars) d’actifs de Next Digital.

Pour rappel, huit rédacteurs en chef et cadres supérieurs du journal ont été arrêtés depuis juin. L’éditeur Cheung Kim-hung et le rédacteur en chef Ryan Law Wai-kwong ont été inculpés pour leur rôle dans la publication de plus de 30 articles qui auraient appelé à des sanctions étrangères contre des responsables de Hong Kong et de la Chine continentale. Les deux hommes ont démissionné après leur arrestation.

Les quatre administrateurs restants de Next Digital – le président Ip Yut-kin et les trois administrateurs indépendants Louis Gordon Crovitz, Mark Lambert Clifford et Elic Lam Chung-yan – ont tous démissionné le 5 septembre. Ils ont demandé au gouvernement de permettre la liquidation de Next Digital, afin que les employés et les créanciers puissent être payés. Affaire à suivre

 

Les démocrates et l’élection au LegCo

Les membres du Parti démocratique qui souhaitent se présenter à l’élection du Conseil législatif en décembre doivent déposer leur candidature auprès du parti d’ici la mi-octobre. C’est ce qu’a déclaré le président Lo Kin-hei.

Lors de l’assemblée générale du Parti, dimanche, aucune décision n’a pu être prise sur la présence de candidats démocrates pour ce scrutin qui aura lieu le 19 décembre.

Un système de parrainage a été mis en place demandant à chaque candidat d’obtenir au moins 10 parrainages de chacune des cinq sections réparties au sein des districts de la ville.

Une assemblée générale sera ensuite convoquée pour que les membres interrogent les candidats et décident de les investir ou non.

Lo Kin-hei a admis que le parti avait placé la barre assez haut avec l’obligation de parrainages, mais estimant que les candidats représenteraient le parti lors des élections, pour lui, ce seuil élevé est raisonnable.

 

Les dauphins roses menacés par les hors-bords de contrebande

L’augmentation des activités de contrebande près du pont Hong Kong-Zhuhai-Macao est devenue une menace pour la survie des dauphins roses, notamment dans les eaux au large de Tai O, à proximité de leur habitat.

C’est ce qu’affirme Viena Mak, vice-présidente de la Hong Kong Dolphin Conservation Society.

Selon Viena Mak, les navires des douanes et de la police maritime ont souvent essayé de disperser les hors-bords et les bateaux de pêche illégaux, mais les opérations n’étaient pas toujours efficaces.

La défenseure de l’environnement a déclaré que les hélices des navires et le bruit qu’ils font pourrait blesser et perturber le cétacé.

 

La Chine veut limiter le nombre d’avortements

Information du journal La Croix

Après avoir tout fait pendant des décennies pour limiter le nombre de naissances, le gouvernement chinois a annoncé lundi 27 septembre qu’il allait contrôler et limiter les avortements qui ne sont pas « médicalement nécessaires », une nouvelle politique visant à relancer le taux de natalité du pays en chute libre depuis des années. Il s’agit d’une toute nouvelle politique visant à réduire le nombre d’avortements alors que cet acte est légal depuis des décennies. Il est même considéré par beaucoup comme une forme de « contraception naturelle ».

La politique de contrôle des naissances mise en place à la fin des années 1970 avait rendu la pilule contraceptive très accessible, mais elle était souvent de qualité douteuse. Les jeunes femmes qui tombaient enceintes pouvaient alors se rendre à la « maternité » pour avorter.

Face aux inquiétudes des démographes qui voyaient une accélération du vieillissement de la population, la Chine a graduellement assoupli, depuis 2016, sa politique de l’enfant unique, autorisant tous les Chinois à avoir un deuxième enfant.

En mai 2021, elle a fait passer la limite à trois enfants par couple. Trois semaines auparavant, les résultats de son dernier recensement avaient révélé un fort ralentissement de la croissance de sa population, qui atteignait 1,41 milliard d’habitants fin 2020, avec un vieillissement plus rapide que prévu.

L’année dernière le nombre de naissances est tombé à 12 millions, contre 14,65 millions en 2019, année où le taux de natalité était déjà au plus bas depuis la fondation de la Chine communiste, en 1949.

 

Actualités de la communauté

BBQ de rentrée de Hong Kong Accueil – Samedi 9 octobre

L’association invite ses membres à un moment convivial Samedi 9 octobre, sur la plage de Shek O.

Viandes, poissons et boissons offert, il vous est juste demandé d’apporter un plat salé froid ou un dessert.

Inscription obligatoire sur le lien que nous vous laissons.

https://www.hkaccueil.com/Barbecue-sur-la-plage-de-Shek-O

 

Enfin la météo avec toujours des températures en hausse pour cette semaine, aujourd’hui elles iront de 28 à 34°. Aujourd’hui mercredi 29 septembre, nous fêtons les « Michel ».

 

Merci beaucoup pour votre écoute et notre soutien quotidien à nos auditeurs actuellement en quarantaine.