Coronavirus

Toujours moins de 10 nouveaux cas signalés hier mercredi à Hong Kong.

 

Reprise de la vaccination BioNTech

Guo Guangchang, président de Fosun International, a déclaré, hier mercredi, à l’agence Bloomberg que la vaccination pourrait reprendre à Hong Kong ce week-end ou au début de la semaine prochaine. Selon Guo, Guangchang, les résultats de l’enquête sur les défauts d’emballage des vaccins seront connus dans quelques jours. Il a souligné que les défauts sont liés à des problèmes de transport et n’affecteront pas la sécurité des vaccins. Il a également déclaré qu’un nouveau lot de remplacement de vaccins BioNTech était prêt à être expédié.

Retour sur la réforme du système électoral à Hong Kong

Source Europe 1 avec AFP

Nous vous en parlions hier, la nouvelle loi prévoit notamment que le LegCo, passe de 70 à 90 membres, mais avec seulement 20 sièges attribués au suffrage universel direct contre 35 sièges jusqu’à présent. Une décision qui devrait entraîner une marginalisation de l’opposition, estiment des experts« Ces amendements semblent contraires à l’esprit d’élections libres et justes, ce qui limitera la participation populaire au processus politique« , a observé Chong Ja Ian, professeur associé de sciences politiques à l’Université nationale de Singapour. Le principe de cette réforme électorale a été condamné par plusieurs pays occidentaux.

Les modifications entérinées constituent « une violation claire de la déclaration commune » qui avait présidé à la rétrocession, a à cet égard réagi mardi, dans un tweet, le ministre britannique des Affaires étrangères, Dominic Raab.

Le président chinois a promulgué mardi la réforme du système électoral. Le comité permanent du parlement chinois avait voté plus tôt dans la journée et « à l’unanimité » des amendements en ce sens, a indiqué l’agence de presse Chine nouvelle.

Dans une brève dépêche, l’agence de presse officielle, Chine nouvelle, indique que le « président Xi Jinping a signé les ordres présidentiels promulguant les annexes amendées« . Mais dans les faits, les 7,5 millions d’habitants de Hong Kong ignorent, pour la plupart, ce que contient exactement cette loi dont les détails n’ont pas été officiellement dévoilés. Toutefois, Tam Yiu-chung, le seul représentant de Hong Kong au sein de l’organe décisionnel suprême du Parlement chinois, a donné quelques précisions. « Les amendements ont été votés à l’unanimité des 167 membres du Comité permanent« , a-t-il dit à l’AFP.

La nouvelle loi prévoit que le LegCo passe de 70 à 90 membres.

Seuls 20 sièges (soit 22% du total) seront désormais attribués au suffrage universel direct, a précisé Tam Yiu-chung. Jusqu’à présent, 35 sièges, soit la moitié du total, l’étaient ainsi. 

Et 40 sièges seront attribués par un comité de personnalités pro-Pékin. 

Les 30 derniers sièges seront désignés par des groupes socio-professionnels, selon un système qui a déjà cours et qui a toujours été favorable à Pékin.

En outre, quiconque se présente aux élections devra avoir au préalable été « approuvé » par un comité de contrôle créé par les autorités hongkongaises, selon Tam Yiu-chung qui a expliqué que l’organe chargé de la mise en œuvre à Hong Kong de la loi drastique sur la sécurité nationale aurait aussi son mot à dire. « Le Comité pour la sécurité nationale et la police de la sécurité nationale prépareront des rapports sur chacun des candidats pour aider le processus de contrôle du comité de validation« , a-t-il dit à l’AFP.

Le pouvoir central aura donc un rôle clé pour déterminer si tel ou tel est un « patriote » digne de prétendre à un siège au LegCo. « La politisation excessive de la société et le clivage interne qui a déchiré Hong Kong vont pouvoir être atténués« , s’est félicitée la cheffe de l’exécutif Carrie Lam. « Les institutions du pouvoir politique et la gouvernance de Hong Kong doivent toujours être aux mains de ceux qui aiment la Mère-Patrie et Hong Kong« , a ajouté de son côté le Bureau des affaires de Hong Kong et Macao, organe du gouvernement chinois.

Rapport sur l’origine du coronavirus : plus de « transparence » réclamée à la Chine

Source euronews avec AFP

Plus de « transparence » de la part de la Chine et des « investigations supplémentaires« , c’est en substance la demande de nombreux pays à la suite de la publication par l’OMS de son rapport sur l’origine du coronavirus. L’Union européenne a salué « un premier pas utile » mais estime nécessaire l’accès à « tous les lieux appropriés et à toutes les données disponibles » y compris concernant « les tout premiers cas détectés de Covid-19« .

Les États-Unis et treize autres pays ont également fait part de leurs préoccupations sur le fait que les experts n’ont pas eu accès de manière exhaustive aux données et échantillons originaux. Le directeur de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a lui-même critiqué le partage insuffisant des données par les Chinois avec les experts qui se sont rendus à Wuhan pendant quatre semaines, du 14 janvier au 9 février. L’étude privilégie la piste d’une transmission du virus à l’être humain par un animal intermédiaire, hypothèse jugée « probable à très probable« , tandis que la probabilité d’un incident de laboratoire est au contraire qualifiée d' »extrêmement improbable« .

Pour autant, le patron de l’OMS a dit souhaiter une nouvelle enquête sur cette dernière hypothèse. La Chine a toujours nié farouchement cette possibilité.

 

Actualité de la communauté

Concert au profit de l’association Mayaa Nepal

« Let’s sing for Mayaa », projet associé du French May aura lieu le 7 mai à 19h30.

Spectacle musical mettant en scène des artistes professionnels et semi-professionnels, d’origine française et Hongkongaise et d’horizons musicaux divers. Ce concert est avant tout un mélange électrique qui en fait un événement exaltant mariant Jazz, Opéra, chansons françaises et Flamenco. 

C’est une mine de talents et de jeunes prodiges à découvrir, le tout au profit d’une association qui œuvre chaque jour pour soutenir les enfants les plus démunis au Népal et à Hong Kong.

Sur scène vous retrouverez Timothy Tang, 11 ans, prodige de l’harmonica et Enzo Hilaire, le bien connu, finaliste de the Voice Kids qui lancera cette belle soirée sur un air de pop incontournable. 

suivront sur scène, notamment, Lovina HUI, choriste de l’opéra de HK et Arielle Zanini, de la City Chamber Orchestra de HK . Au total ce sont 16 artistes qui joueront et chanteront pour Mayaa.

 

« Let’s sing for Mayaa »

Vendredi 7 mai à 19h30

Methodist International Church

271 Queens Road East à Wanchai

 

Lien pour réserver vos billets (early Bird jusqu’au 15 avril) :

https://ticketdood.com/e/209/lets-sing-for-mayaa

Enfin la météo avec des températures qui iront de 25 à 30°. Aujourd’hui jeudi 1er avril, nous fêtons les « Hugues ».