Coronavirus

3 nouveaux cas signalés hier mardi à Hong Kong dont 2 cas importés.

 

Suspension des tests d’anticorps permettant de réduire la quarantaine

La cheffe de l’exécutif, a déclaré que le gouvernement allait suspendre le plan prévoyant que les voyageurs entrants vaccinés bénéficient d’une quarantaine raccourcie après avoir été testés positifs aux anticorps, ce qui signifie qu’ils devront toujours subir une quarantaine obligatoire d’au moins 14 jours.

La raison invoquée pour ce renforcement des mesures est la variante Delta du virus qui s’est répandue dans le monde entier avec des personnes dont le test d’anticorps était positif et qui ont infectées.

Selon Carrie Lam, à la date de lundi soir, 50 % des 6,8 millions de Hongkongais qui peuvent prétendre à la vaccination ont reçu au moins une dose.

 

Les hôtels de Hong Kong face à des difficultés

Les hôtels de quarantaine ont eu du mal à satisfaire les réservations des clients après que le gouvernement a annoncé son intention de renforcer les règles d’isolement. Yiu Si-wing, élu au LegCo pour le secteur du tourisme, a demandé que davantage de chambres soient mises à disposition. « Le gouvernement doit commencer à trouver des chambres supplémentaires dès maintenant« , a-t-il déclaré. « Certaines entreprises m’ont dit que la politique changeait trop vite et que leurs clients ne pouvaient pas du tout s’y adapter. »

Il a ajouté qu’il y avait environ 1.000 chambres disponibles dans les hôtels existants qui pourraient être utilisées comme plan de secours, tandis que d’autres hôtels locaux ne figurant pas sur la liste de quarantaine étaient prêts à apporter leur soutien.

Hier, mardi, les voyageurs ont exprimé leur colère sur les réseaux sociaux, notamment en ce qui concerne l’impact sur les réservations de voyage et les périodes de quarantaine.

Pour rappel, le changement imposé par le gouvernement a fait passer 15 pays supplémentaires, dont la France et les États-Unis, de la catégorie existante de risque moyen à la liste des pays à haut risque (A) et ce à partir de ce vendredi.

Nombre de ces voyageurs auraient pu auparavant écourter leur quarantaine à sept jours seulement s’ils étaient entièrement vaccinés et avaient obtenu un résultat positif au test d’anticorps, mais cette possibilité va être supprimée, laissant beaucoup d’entre eux face à 21 jours à l’intérieur.

« Ce changement constant de politique entraîne directement un changement constant des réservations, ce qui entraîne la confusion du public« , a déclaré Marc Hediger, directeur d’exploitation par intérim de l’Ovolo Group, au Post.

Il a souligné que de nombreuses personnes avaient précédemment déplacé leur réservation après le 18 août, date à laquelle les tests de sérologie à l’arrivée à Hong Kong étaient censés être acceptés, afin de réduire leur séjour à sept jours en cas de test positif aux anticorps.

 

Quel avenir pour la « law Society de Hong Kong » ?

Le gouvernement de Hong Kong pourrait couper les liens avec l’une des principales associations de juristes de la ville si celle-ci s’implique dans la politique, a déclaré, hier mardi, Carrie Lam.

Les commentaires de la cheffe de l’exécutif interviennent avant l’élection, prévue le 24 août, au conseil d’administration de l’organisation de juristes, organisme régulateur des 12.000 avocats de la ville. Cinq sièges sont à pourvoir.

Bien que la Law Society soit considérée comme plus conservatrice que le Barreau, dont le président Paul Harris est considéré par Pékin comme « anti-chinois », les débats lors de ses dernières élections ont porté sur un programme plus libéral. Cette année, quatre des candidats sont considérés comme ayant un franc-parler, ce qui fait craindre à certains responsables gouvernementaux un programme politique.

Répondant aux commentaires de Carrie Lam, la présidente de la Law Society, Melissa Kaye Pang, a déclaré que l’organisation est toujours restée politiquement neutre et s’est concentrée sur la perspective juridique.

Elle a ajouté que la Law Society continuera à jouer un rôle de passerelle entre la profession et le gouvernement, et à remplir ses rôles de réglementation et de représentation.

Des institutions clés de la société civile de Hong Kong se sont dissoutes au cours de la semaine écoulée, invoquant des pressions politiques, le Civil Human Rights Front, le syndicat des enseignants professionnels, qui comptait environ 95.000 membres, ou encore le mouvement démocratique de la ville et le tabloïd antigouvernemental Apple Daily qui a été contraint de fermer ses portes dans le cadre d’une enquête sur la sécurité nationale.

 

Tong Ying-kit fait appel de sa condamnation

Leon Tong Ying-kit, le premier Hongkongais condamné pour incitation à la sécession et au terrorisme en vertu de la loi sur la sécurité nationale, a fait appel de la décision du tribunal. Leon Tong Ying-kit a été condamné, le 30 juillet dernier, à neuf ans de prison par trois juges de la sécurité nationale.

Le 1er juillet de l’année dernière, soit un jour après l’entrée en vigueur de la loi sur la sécurité nationale, le jeune serveur de 24 ans a foncé en moto sur un groupe de policiers à Wan Chai alors qu’il arborait un drapeau portant le slogan de protestation « Libérez Hong Kong, la révolution de notre temps ».

 

Sunny Cheung, militant de Hong Kong, demande l’asile aux États-Unis.

Le militant hongkongais a déclaré sur sa page Facebook, lundi, avoir demandé l’asile aux États-Unis, un an après avoir fui Hong Kong, suite à la promulgation de la loi sur la sécurité nationale. Poursuivi dans le cadre de cette loi avec Nathan Law, pour des accusations liées à la manifestation non autorisée du 4 juin, Sunny Cheung a annoncé sur les médias sociaux qu’il s’était enfui, invoquant la crainte d’être suivi et les menaces pesant sur les membres de sa famille. « Depuis mon départ de Hong Kong en août dernier, j’ai participé à divers forums et réunions à huis clos avec des responsables gouvernementaux et des militants des États-Unis, du Royaume-Uni, de l’Australie, du Japon, de la Corée et de Taïwan, pour parler de la crise à Hong Kong« , pouvait-on lire dans son post. Admis à l’université Johns Hopkins, dans le Maryland, pour étudier en vue d’obtenir une maîtrise à l’École des hautes études internationales, il indique espérer que, je cite : « ma propre expérience influencera les futurs diplomates aux États-Unis, et que les questions relatives à Hong Kong continueront à figurer à leur ordre du jour« .

 

Actualités de la communauté

Vendredi 17 septembre

Diner de gala de la chambre de commerce européenne de Macao

La Chambre de Commerce Européenne de Macao organise son dîner de gala qui au Grand Lisboa Palace.

Placé sous le thème de l’Allemagne, cet événement qui devrait accueillir 300 personnes, sera l’occasion de remettre plusieurs prix MECC pour l’Euroexcellence, prix destinés à récompenser les contributions des entreprises locales au profit de Macao.

Informations : mecc@eurocham.org.mo

 

Enfin la météo avec des températures qui iront de 28 à 33°. Aujourd’hui mercredi 18 août, nous fêtons les « Hélène ».