Coronavirus

3 nouveaux cas signalés, hier mardi, à Hong Kong, cas importés en provenance de Singapour et du Pakistan.

 

Des passeports vaccinaux

L’Asia Securities Industry and Financial Markets Association a averti mardi, nous vous en parlions hier, que les mesures de quarantaine actuelles pourraient menacer le statut de la RAS en tant que centre financier international, ainsi que sa reprise économique et sa compétitivité à long terme, et a exhorté le gouvernement à envisager des passeports vaccinaux.

Son directeur, Mark Austen, a déclaré qu’il y avait « un manque de plan » pour l’avenir.

« Il y a un manque de certitude et les entreprises et les particuliers ont vraiment besoin de certitude« , a déclaré le directeur de l’association, à la RTHK, tout en soulignant que le gouvernement méritait des félicitations pour son succès dans la lutte contre la pandémie.

« Il a assuré la sécurité de Hong Kong et nous a permis de vivre dans cette bulle. Mais maintenant, nous avons vraiment besoin d’un plan pour en sortir. C’est l’une des principales préoccupations« , a-t-il ajouté.

Il a également demandé au gouvernement de faire progresser le taux de vaccination, et a suggéré qu’il pourrait exiger des passeports de vaccination pour tous les événements publics et pour les restaurants. Il a ajouté que cela pourrait également être une obligation pour tous les employés des secteurs public et privé.

 

Dernier dîner des élus du LegCo

Pour la première fois depuis la passation des pouvoirs en 1997, le dîner organisé pour conclure la session législative, lundi et en présence de la Cheffe de l’exécutif, n’a réuni que des législateurs et des fonctionnaires pro-établissement.

Le président du LegCo, Andrew Leung a qualifié, dans son discours, ce mandat du Legco de « montagnes russes », ajoutant qu’il l’avait trouvé très différent des précédents.

Le président a rappelé les difficultés rencontrées par les législateurs, confrontés à de nombreux défis sans précédent, avec des réunions reportées en raison de l’agitation sociale et de l’épidémie de Covid-19. « Il s’agissait du mandat le plus chaotique du LegCo », a-t-il déclaré, insistant sur les démissions et disqualifications au milieu de leur mandat de certains élus.

Andrew Leung a souhaité conclure son intervention sur une touche positive indiquant que le LegCo avait pu faire passer des projets de loi pour venir en soutien à l’économie locale et aux résidents.

 

Un bureau de vote à Penny’s Bay pour les élections LegCo

Des dispositions spéciales Covid-19 seront prises pour les élections du Conseil législatif de décembre, notamment la mise en place d’un bureau de vote au centre de quarantaine de Penny’s Bay qui accueille, actuellement, les personnes en isolement.

Annonçant les directives pour les élections du 19 décembre, le président de la Commission des affaires électorales (EAC), Barnabas Fung, a déclaré lundi qu’il y aura plus de 600 bureaux de vote dans la ville.

Aucune disposition particulière ne sera prise pour les personnes placées en quarantaine à domicile ou à l’hôtel. Les fonctionnaires n’installeront pas de centres de vote dans les hôtels en quarantaine.

Quant à la proposition visant à permettre aux résidents de Hong Kong qui se trouvent sur le continent de voter, Barnabas Fung a déclaré qu’elle est encore à l’étude par les fonctionnaires.

Le président de la commission électorale a également indiqué que le gouvernement étudiait la possibilité de demander aux électeurs d’utiliser l’application LeaveHomeSafe pour entrer dans les bureaux de vote.

Pour rappel, les bureaux de vote seront ouverts de 8h30 à 22h30 le 19 décembre.

 

Amnesty International quitte Hong Kong

Paris Match avec AFP

Amnesty International a annoncé lundi la fermeture de ses bureaux à Hong Kong, estimant « impossible » d’y travailler librement en raison de la loi sur la sécurité nationale. « Cette décision, prise le cœur lourd, est due à la loi sur la sécurité nationale de Hong Kong, qui rend impossible en pratique pour les organisations de défense des droits humains à Hong Kong de travailler librement et sans crainte de sérieuses représailles de la part du gouvernement« , a expliqué dans un communiqué le président de l’ONG, Anjhula Mya Singh Bais.

Amnesty International, présente depuis plus de 40 ans à Hong Kong, y dispose de deux bureaux : sa section locale et son quartier général régional pour l’Asie du sud-est et le Pacifique. La section locale fermera le 31 octobre, et le bureau régional d’ici fin 2021. « L’environnement répressif et de perpétuelle incertitude créé par la loi sur la sécurité nationale rend impossible de savoir quelles activités pourraient conduire à des sanctions criminelles« , a déploré Amnesty International.

 

Actualités de la communauté

Parenthèses : rencontre et signature avec David Baverez

L’échange de ce vendredi organisé par a librairie francophone avec l’essayiste et conférencier, David Baverez, auteur de Génération Tonique et de Paris-Pékin Express, également chroniqueur à L’Opinion affiche complet.

Pour ceux qui n’ont pu s’inscrire, une deuxième soirée est proposée, le mercredi 3 novembre, à 18h30.

L’auteur y présentera son dernier livre « Chine-Europe : le grand tournant ».

Il y imagine des dialogues entre le président chinois et des experts européens.

Attention nombre de places limité, sur inscription uniquement.

Inscription : info@parentheses-hk.com

 

Enfin la météo avec des températures qui iront de 22 à 27°. Aujourd’hui mercredi 27 octobre, nous fêtons les « Emeline »

 

Merci pour votre écoute et tout notre soutien à nos auditeurs toujours en quarantaine.