Coronavirus :

37 nouveaux cas recensés hier, vendredi, à Hong Kong.

Lundi

Le passeport BNO n’est plus reconnu par l’immigration de Hong Kong

Information de RFI et de l’AFP

Vendredi 29 janvier, le gouvernement de Hong Kong a publié une déclaration indiquant qu’il ne reconnaitra plus les passeports BNO (British National Overseas) comme document de voyage ou pièce d’identité valide.

Les deux compagnies aériennes, Cathay Pacific et Hong Kong Airlines ont publié une annonce sur leur site officiel, samedi, déclarant que ces passeports, ne seront donc plus considérés comme des documents de voyage valides.

Suite à l’entrée en vigueur de la loi sur la sécurité nationale en juillet dernier, le gouvernement britannique a annoncé, le week-end dernier, qu’il autoriserait les détenteurs de passeport BNO à demander des visas de résidence pour la Grande Bretagne. Ces visas spéciaux leur permettront d’obtenir un permis de séjour de 5 ans avec autorisation de travailler et d’étudier. Après 5 ans, ils pourront alors demander le statut de résident permanent avant de demander la citoyenneté un an plus tard. Aujourd’hui, ce passeport est détenu par plus de 700.000 Hongkongais, mais près de 5 millions d’entre eux, nés avant 1997, y ont droit. Selon le ministère britannique de l’Intérieur, au moins 7.000 Hongkongais se sont déjà installés au Royaume-Uni au cours des six derniers mois.

 

Mardi

Jimmy Lai conteste la loi sur la sécurité nationale

Information de l’AFP et de Reuters

Le magnat de la presse comparaissait lundi dernier, devant le tribunal. Sa défense a tenté de remettre en cause juridiquement la loi sur la sécurité nationale, afin d’obtenir sa libération sous caution. Jimmy Lai est accusé de « collusion avec des puissances étrangères », considéré comme un crime relevant de la loi sur la sécurité nationale. Les juges ont interrogé les procureurs sur les raisons pour lesquelles la libération sous caution n’a pas été accordée. Le procureur a souligné que contrairement à d’autres procédures pénales, la position par défaut de la loi sur la sécurité nationale est qu’aucune caution ne doit être accordée. Le verdict sur sa demande de mise en liberté sous caution a été reporté à une date ultérieure.

 

Mercredi

7 milliards de Hong Kong dollars de pertes en février pour les métiers de la restauration

Le président de la Fédération des restaurants et des métiers connexes, Simon Wong a annoncé au micro de la RTHK, en début de semaine, une perte de 7 milliards de Hong Kong dollars pour l’industrie au mois de février, après que le gouvernement ait étendu ses mesures de distanciation sociale pour couvrir la période du Nouvel An lunaire. Chaque année, à cette période, les restaurateurs enregistrent un bénéfice de 10 milliards de Hong Kong dollars. Simon Wong a indiqué que quelque 3.000 restaurants étaient sur le point de fermer.

 

Jeudi

« Father of Democracy », nominé pour le prix Nobel de la paix

Martin Lee, le vétéran de la démocratie à Hong Kong, a été nominé pour le prix Nobel de la paix de cette année. Connu sous le nom de « père de la démocratie » de Hong Kong, Martin Lee, âgé de 82 ans, défend depuis des années la liberté à Hong Kong. En 1990, il fonde et dirige le premier parti pro-démocratie et siègera au LegCo pendant 20 ans. Martin Lee est actuellement en liberté sous caution en attendant son procès après son arrestation, l’année dernière, avec 14 autres personnes, pour avoir participer à un rassemblement « non autorisé » à la suite de manifestations en faveur de la démocratie en août et octobre 2019.

Vendredi

Reprise des cours en présentiel

Le Bureau de l’éducation, l’EDB, a annoncé que les cours en présentiel dans tous les jardins d’enfants, écoles primaires et secondaires de Hong Kong pourraient reprendre après les vacances du Nouvel An lunaire mais avec des arrangements, notamment ne pas dépasser 1/3 du nombre total des effectifs de l’école, et pour une demi-journée.

Contrairement aux premières annonces indiquant un test obligatoire, toutes les deux semaines, pour le personnel des établissements scolaires, le Secrétaire à l’éducation, Kevin Yeung a corrigé, soulignant que le dépistage régulier du personnel scolaire ne sera pas une condition préalable à la reprise complète des cours en face à face, affirmant que le retour des élèves dans les salles de classe dépendrait plutôt de la situation pandémique globale et des conseils des experts.

Kevin Yeung a expliqué que l’arrangement était volontaire, affirmant que les écoles pourraient choisir de faire dépister leur personnel si elles le souhaitaient.

Ce changement de discours intervient alors que le plus grand syndicat d’enseignants venait de demander que les tests ne soient pas que pour les enseignants mais également pour les élèves. Les détails de la reprise progressive des cours en présentiel devraient être annoncés prochainement. Nous reviendrons sur le sujet.

 

Enfin la météo avec des températures pour ce week-end qui iront de 18 à 26°. Aujourd’hui samedi 6 février, nous fêtons les « Gaston » et demain dimanche 7 nous fêterons les « Eugénie ».