Coronavirus

5 nouveaux cas signalés hier jeudi à Hong Kong tous importés.

Vaccination sans rendez-vous

Samuel Kwok, directeur médical de la clinique du centre sportif de Kwun Chung, à Jordan a déclaré, hier jeudi au micro de la RTHK, espérer que davantage de centres autorisent des vaccinations sans rendez-vous. Les 200 places disponibles sans rendez-vous sont très vite prises depuis que l’âge limite pour se faire vacciner sans réservation est passé de 70 à 60 ans.

S’exprimant dans l’émission Hong Kong Today, Samuel Kwok a indiqué que cela pourrait compenser la baisse du nombre de réservations ces derniers jours.

Des files d’attente se sont formées devant un grand nombre des 24 centres proposant des vaccins sans rendez-vous mercredi, premier jour où les personnes âgées de 60 à 69 ans ont été autorisées à utiliser ce système. Quelque 4.600 places sans rendez-vous sont disponible chaque jour dans les centres.

Bons du gouvernement

Attention, l’inscriptions pour bénéficier de ces bons, d’une valeur de 5.000 HKD, prend fin ce samedi 14 août. Si vous vous êtes inscrits mais n’avez pas reçu de SMS de confirmation, vous pouvez contacter les services concernés pour vérifier si votre inscription est complète.

Lien pour plus d’information :

https://www.consumptionvoucher.gov.hk/en/

Loi anti-sanctions : suite des réactions

Le chef du Parti libéral, Felix Chung, a démenti hier jeudi les craintes selon lesquelles les entreprises étrangères quitteraient Hong Kong lorsque la RAS adoptera la loi anti-sanctions, loi en vigueur en Chine continentale, déjà évoquée lors de nos précédents journaux.

Felix Chung a qualifié la loi anti-sanctions d' »arme » qui renforcera le pouvoir de négociation de Hong Kong, ajoutant que les gouvernements étrangers y réfléchiront à deux fois avant d’imposer de nouvelles sanctions.

Pour le chef du parti Libéral, bien que l’ancien président américain Donald Trump avait échangé des menaces de sanctions et de contre-sanctions avec l’Union européenne, aucune entreprise n’a quitté l’ancienne colonie britannique.

S’exprimant également lors d’une émission de radio, le représentant du secteur financier au LegCo, Ronick Chan, a déclaré de son côté que certaines entreprises de son secteur craignaient de tomber involontairement sous le coup de la loi anti-sanctions, ajoutant que les banques pourraient en conséquence limiter leurs transactions avec des personnalités politiquement sensibles pour éviter les risques. Dans le courant du mois, le comité permanent du Congrès national populaire devrait discuter de la manière d’étendre à Hong Kong cette loi qui autorise les mesures de rétorsion contre les sanctions étrangères visant des ressortissants ou des entités chinoises.

La Ligue des sociaux-démocrates annonce poursuivre son action

Les membres de la Ligue ont promis de continuer à faire campagne pour la justice sociale, à la veille d’une réunion du « Civil Human Right Front » qui déciderait de la dissolution du groupe.

La Ligue, l’un des groupes membres du Civil Human Right Front, a organisé hier, jeudi une petite manifestation avec l’Alliance pour le soutien des mouvements démocratiques patriotiques en Chine devant le bureau de liaison du gouvernement central, pour demander la libération des dissidents emprisonnés sur le continent.

Un vice-président de la Ligue des sociaux-démocrates, Dickson Chau, a refusé de commenter le sort du l’organisation, tout en prenant note de la récente dissolution de groupes et de syndicats pro-démocratie, dont le syndicat des enseignants professionnels.

« Ces partis et individus ne font que se battre pour leurs propres droits et les droits des citoyens« , a déclaré Chau.

« Je ne pense pas qu’il y ait de raison pour nous de nous dissoudre ou de faire profil bas, donc nous continuerons à parler haut et fort« , ajoutant que faire des discours politiques et s’élever contre l’injustice sociale ne devrait pas être considéré comme un délit.

Le Falun Gong nie s’être retiré de Hong Kong

L’Association du Falun Dafa de Hong Kong a tenu à rectifier les fausses informations diffusées sur les médias sociaux relatives à leur départ d’Hong Kong.

De faux comptes créés sur les médias sociaux ont diffusé cette information. L’association a précisé que le groupe ne possédait aucun compte officiel sur les médias sociaux.

Le groupe insiste également sur le fait qu’il est dûment enregistré à Hong Kong et qu’il a respecté la loi, jouissant de la liberté d’expression et de la liberté de croyance religieuse garanties par la Loi fondamentale de la ville.

Présent à Hong Kong depuis 25 ans, le Falun Gong, attire des adeptes qui pratiquent un mélange de méditation, de mouvements d’arts martiaux et d’exercices de respiration, inspiré de la philosophie bouddhiste et taoïste. Fréquemment installé dans les rues commerçantes, il diffuse des informations contre Pékin qui l’a interdit sur le continent, le qualifiant d' »organisation hérétique » affirmant qu’il perturbe l’ordre social et met en danger la sécurité nationale.

Actualité de la communauté

Jusqu’à dimanche 15 août

Boogie Woogie Photography présente Arles à Wong Chuk Hang

Cette exposition est l’occasion de faire un coup de projecteur sur l’édition 2021 du festival international de la photographie “Les Rencontres d’Arles”.

Dédiée à deux photographes français mis à l’honneur par le Festival : Sabine Weiss et Raymond Cauchetier, l’exposition permet de découvrir 27 tirages argentique imprimés à la main, photographiés dans les années 1950, tirages signés par les artistes.

Informations : http://www.boogiewoogiephotography.com/

Jusqu’au 16 août

“The Path of Light” à la galerie Pao du Hong Kong Art Centre

Découvrez les œuvres des artistes français Pierre Carron, Rémy Aron, Marc Tanguy et Natalie Mile, ainsi que d’artistes basés en France, Lam Man Kong et Cang Yuan. 

Pierre Carron s’inspire principalement de l’artiste figuratif français Balthus. Il est particulièrement connu pour ses représentations d’enfants, de paysages naturels ou encore de scènes de vie, avec un visuel alliant le mystère et l’univers du fantastique.

Les œuvres de Rémy Aron sont elles, principalement composées de natures mortes, de paysages et de corps humains, caractérisés par une touche de mysticisme, toutes rythmées et poétiques avec beaucoup de couleurs. Selon les spécialistes, on y retrouve des approches à la fois cubistes et abstraites.

Pour Marc Tanguy, ce sont les paysages qui ressortent dans ses oeuvres avec un sentiment de tranquilité et de paix où l’imagination du spectateur est importante.

Natalie Mile elle, se spécialise dans la combinaison de décors intérieurs y associant des paysages naturels. On y trouve une inspiration asiatique.

Lam Man Kong est quant à lui influencé par le classicisme et l’impressionnisme

La référence de Cang Yuan reste Francis Bacon. On peut y voir une rencontre entre l’est et l’Ouest.

Informations :

http://www.hk-aga.org/event/the-path-of-light-%E2%94%80-french-art-exhibition/

Enfin la météo avec des températures qui iront de 28 à 32° et des averses. Aujourd’hui vendredi 13 aout, nous fêtons les « Hippolyte ».